Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Mutuelle Santé TNS > Mutuelle santé profession médicale et paramédicale : comment choisir ? Quel coût ?

Mutuelle santé profession médicale et paramédicale : comment choisir ? Quel coût ?

Mutuelle santé profession médicale et paramédicale : comment choisir ? Quel coût ?

Les professionnels médicaux et paramédicaux ont, comme les autres professionnels, besoin de soins. Qu’ils soient couverts par la CPAM ou la sécurité sociale des indépendants, la prise en charge des dépenses de santé est souvent minimale, voire inexistante.

Ils doivent envisager de souscrire une mutuelle santé pour diminuer le reste à charge. Comment choisir une mutuelle santé profession médicale et paramédicale ? Quel est le tarif d’une mutuelle santé profession médicale et paramédicale ? C’est le focus de notre article du jour avec en prime un rappel du régime social des médecins et paramédicaux et de leur obligation en matière de complémentaire santé.

Quel est le régime maladie des professionnels médicaux et paramédicaux ?

On distingue deux régimes d’assurance maladie chez les professionnels médicaux et paramédicaux. Le premier est le régime de la CPAM pour tous les praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés, les PAMC qui sont :

  • les médecins du secteur 1 et 2 ;
  • les chirurgiens-dentistes ;
  • les sages-femmes ;
  • les auxiliaires médicaux comme les infirmiers, les podologues, les kinésithérapeutes, etc.

Les PAMC exercent leur profession en tant que libéraux, mais ont signé une convention avec la caisse d’assurance maladie dont ils dépendent.

Tous les autres praticiens et auxiliaires médicaux non conventionnés exercent également leur activité en libéral mais cotisent à la sécurité sociale des indépendants, la SSI. Les frais de santé sont, en principe, remboursés à l’identique, mais pas dans leur intégralité. Les autres branches maladie comme la prévoyance, la retraite ou le chômage sont moins, voire pas du tout prises en charge. Souscrire une mutuelle pour couvrir le reste à charge des dépenses de santé est essentiel pour ces professionnels.

La mutuelle santé profession médicale et paramédicale est-elle obligatoire ?

La mutuelle couvre le reste à charge des dépenses de santé après le remboursement de la sécurité sociale. Il est souvent minime et même inexistant pour certains actes en dentaire et optique notamment. Pour un accès aux soins de qualité avec des garanties adaptées, il est essentiel de souscrire une complémentaire.

Seuls les médicaux et paramédicaux salariés du secteur privé doivent souscrire la mutuelle d’entreprise proposée obligatoirement par l’employeur depuis la loi ANI de 2016. Tous les autres professionnels exerçant en tant qu’indépendants souscrivent de leur propre initiative à une complémentaire santé. Elle peut être moins justifiée pour les médecins. Ils pratiquent peu les dépassements d’honoraires entre confrères. De plus, ils peuvent s’auto-diagnostiquer et s’auto-prescrire des médicaments. Pour tous les autres, la mutuelle santé est vivement recommandée d’autant plus que leurs revenus dépendent uniquement de leur travail. Leur bonne santé maintenue par des soins de qualité est primordiale.

Comment choisir une mutuelle santé profession médicale et paramédicale ?

Pour choisir la formule santé adaptée à son profil, le professionnel médical ou paramédical fait une analyse précise de ses besoins et dépenses de santé. Il tient compte de la pénibilité de son travail, des risques professionnels liés à son activité, mais aussi de sa composition familiale. La plupart des organismes d’assurances ou de mutuelle proposent des offres spécifiques à cette catégorie de travailleurs : garanties modulables, garanties dentaire et optique renforcées, forfait médecines douces, prise en charge des vaccins, etc. Des contrats famille permettent l’adhésion du conjoint et des ayants droit.

Un socle de garanties minimales

Un socle de garanties minimales appelé panier de soins minimum est requis lors du choix d’une mutuelle santé. C’est notamment nécessaire aux professionnels nouvellement installés ou aux internes et étudiants en médecine. Ce socle comprend :

  • le remboursement de la totalité du ticket modérateur ;
  • la prise en charge du forfait hospitalier ;
  • le remboursement des frais dentaires à hauteur de 125 % de la BRSS ;
  • la prise en charge d’une paire de lunettes tous les 2 ans.

Les contrats proposant des garanties conformes au 100 % santé permettent un reste à charge 0 sur des actes souvent peu remboursés par la sécurité sociale. Ainsi les prothèses dentaires, les lunettes et appareils auditifs sont intégralement pris en charge lorsque les équipements sont estampillés 100 % santé.

Des options et garanties renforcées

Les praticiens et auxiliaires médicaux choisissent également une offre mutuelle avec des prestations à la carte. En fonction de leur état de santé ou de leurs facteurs de risque, ils peuvent inclure des garanties renforcées prises en charge au minimum à 400 % de la BRSS. Parmi les options, mentionnons :

  • les actes de confort comme les cures thermales ;
  • les vaccins, médicaments et automédication non pris en charge ;
  • la garantie maladie chronique ou ALD ;
  • une assistance à domicile avec garde d’enfant et aide ménagère ;
  • un accompagnement et un soutien psychologique, etc.

Des services comme le tiers payant ou une mutuelle sans délai de carence sont également à envisager. Une garantie prévoyance en cas d’invalidité, décès ou perte d’autonomie est nécessaire. Les médicaux et paramédicaux ne sont pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie.

Un contrat de mutuelle santé solidaire et responsable

Les praticiens et auxiliaires médicaux libéraux bénéficiant d’un régime réel d’imposition peuvent opter pour un contrat de mutuelle santé solidaire et responsable. En plus de proposer un socle de garanties minimales, il est éligible au dispositif Madelin. Institué par la loi du même nom en 1994, ce dispositif permet aux travailleurs non salariés de déduire de leur revenu imposable une partie des cotisations versées au titre de la mutuelle, de la prévoyance ou de la retraite. Le plafond maximal est de 3 %/an majoré de 8 % du PASS.

Le contrat solidaire et responsable limite la prise en charge des dépenses de santé, notamment les dépassements d’honoraires, pour éviter les abus. En contrepartie, l’adhésion est sans questionnaire médical. Le montant de la cotisation n’augmente pas avec l’âge de l’assuré.

Combien coûte une mutuelle santé profession médicale et paramédicale ?

Le coût d’une mutuelle santé profession médicale et paramédicale dépend de nombreux paramètres. Difficile de donner un tarif précis. La moyenne est comprise entre 20 € pour une formule individuelle de base et environ 150 € pour une formule famille avec des garanties renforcées. Parmi les critères pris en compte par les assureurs pour calculer un tarif de mutuelle, citons :

  • les garanties et options souscrites ;
  • l’âge de l’assuré ;
  • la situation familiale de l’assuré ;
  • le lieu de résidence ;
  • les risques liés à l’activité professionnelle, etc.

Il existe un nombre important d’offres de mutuelle santé sur le marché. Le plus efficace pour obtenir un devis en adéquation avec son profil est de recourir à un comparateur en ligne. Cet outil gratuit et sans engagement met en concurrence les offres pour dénicher en quelques minutes la plus avantageuse tant sur le coût que sur les prestations. Pour choisir, le professionnel médical et paramédical s’attarde évidemment sur le taux de prise en charge des garanties par rapport à la BRSS. Il regarde attentivement les exclusions de garantie, le délai de carence et la qualité du service client.

La mutuelle santé profession médicale et paramédicale optimale est bien souvent à la carte et adaptée au profil de chaque activité. Bien sûr, un socle de garanties minimales est requis tout comme un contrat avec dispositif Madelin pour les TNS afin de bénéficier d’avantages fiscaux. Mais une mutuelle santé ne suffit pas pour couvrir tous les risques notamment en cas de maladie contractée par le médecin et transmise à un ou plusieurs patients. La responsabilité civile professionnelle prend le relais en cas de préjudices causés au tiers. Elle est obligatoire pour les professions libérales.

 
 

Comparateur Mutuelle Santé TNS
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3wGvjW

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires