Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Mutuelle Santé TNS > Mutuelle santé infirmière libérale : comment choisir ? Quel coût ?

Mutuelle santé infirmière libérale : comment choisir ? Quel coût ?

Mutuelle santé infirmière libérale : comment choisir ? Quel coût ?

Une infirmière libérale prodigue des soins pour garder ou rétablir la santé de ses patients. Quand il s’agit de sa santé, choisir une mutuelle adaptée est primordial pour exercer sereinement son activité professionnelle.

Avec des dépenses de santé peu ou pas prises en charge, la situation peut vite devenir compliquée surtout en cas d’hospitalisation. Sans complémentaire, la sécurité sociale est loin de couvrir tous les frais. Comment choisir une mutuelle santé infirmière libérale ? Quel est son coût ? Faisons le point.

La mutuelle santé infirmière libérale est-elle obligatoire ?

L’infirmière libérale exerce une profession réglementée. Elle est diplômée d’État d’où le sigle IDEL pour infirmière diplômée d’État libérale. Elle est une travailleuse indépendante ou TNS, travailleuse non salariée. Son régime d’assurance maladie est celui des PAMC ou praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés directement rattachés au régime général de la sécurité sociale. Cette affiliation offre les mêmes remboursements des dépenses de santé que les salariés du privé si l’infirmière est à jour de ses cotisations URSSAF. Seules les indemnités journalières en cas de maladie ne sont pas perçues.

Pour compléter le remboursement de la sécurité sociale souvent très insuffisant, l’infirmière libérale souscrit une mutuelle santé. Cette adhésion repose sur sa seule initiative. En effet, elle n’est pas obligée de souscrire une complémentaire santé a contrario des salariés. Ces derniers bénéficient de la mutuelle collective proposée obligatoirement par les employeurs du secteur privé depuis la loi ANI de 2013. La cotisation est prise en charge à 50 % par l’entreprise.

Quelles garanties sont à privilégier avec une mutuelle santé infirmière libérale ?

Le métier d’infirmière libérale comporte des risques pour lesquels une couverture santé est souvent nécessaire. Ces risques professionnels sont notamment :

  • Les risques infectieux causés par un contact direct avec les patients ou par piqûre, coupure, projection.
  • Les risques chimiques liés à l’administration de certains médicaments ou aux produits de désinfection.
  • Les risques physiques dus aux postures inadaptées, au port de charges lourdes, à la manutention des malades, aux chutes.

Sans une prise en charge complémentaire, les dépenses de santé peuvent coûter cher. L’infirmière libérale est de plus seule responsable des revenus qu’elle génère. Se soigner est primordial pour continuer à exercer sereinement son activité sans subir, par exemple, les préjudices financiers de prothèses dentaires peu remboursées ou d’une paire de lunettes entièrement à sa charge. Parmi les garanties à privilégier figurent :

  • La médecine courante et spécialiste avec les dépassements d’honoraires.
  • Les médicaments et les vaccins.
  • Les soins et prothèses dentaires.
  • Les frais d’optique.
  • Le forfait hospitalier et les frais annexes comme l’anesthésie, l’hébergement, la restauration.
  • Le forfait médecine douce.

Des prestations sur-mesure adaptées à l’infirmière libérale, mais aussi aux ayants droit sont possibles. Elles peuvent être des services d’assistance, des renforts sur certains postes comme le dentaire ou l’optique, une prévoyance, etc.

Souscrire un contrat de mutuelle avec dispositif Madelin, quels avantages pour l’infirmière libérale ?

Une mutuelle santé représente un coût non négligeable pour les TNS. Afin de faciliter l’accès aux soins et encourager les indépendants à souscrire une complémentaire, la loi Madelin instaure le dispositif du même nom en 1994. En adhérant à un contrat solidaire et responsable éligible au dispositif Madelin, l’infirmière libérale peut déduire de son revenu professionnel tout ou partie des cotisations versées pour :

  • la mutuelle santé ;
  • la prévoyance ;
  • la retraite ;
  • le chômage.

La déduction, si à jour des cotisations URSSAF, est de 3,75 % par an du revenu imposable majoré de 7 % du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale) et plafonnée à 3 % de 8 PASS maximum. Adhérer à un contrat solidaire et responsable, ce qui est l’immense majorité des offres proposées aux indépendants, c’est aussi bénéficier :

  • de tarifs plus attractifs ;
  • d’une adhésion sans questionnaire médical ;
  • de niveaux de prise en charge des garanties indépendamment de l’âge ;
  • d’une radiation interdite pour raisons de santé.

En contrepartie, les dépassements hors parcours de soins ne sont pas pris en charge tout comme la participation forfaitaire ou les franchises sur certains médicaments et frais divers.

Comment choisir une mutuelle santé infirmière libérale ?

Faire le choix d’une mutuelle santé infirmière libérale, c’est opter pour un contrat adapté à son profil individuel, mais également à celui de sa famille dans le cas d’ayants droit. Il est nécessaire de lister les besoins en rapport avec ses risques professionnels et de fixer un budget. Cette étape permet de déterminer les garanties essentielles, mais aussi les niveaux de remboursement souhaités pour chacun des postes. Sans problème de vue, il n’est pas nécessaire par exemple de payer une garantie renforcée en optique. Même si les contrats de mutuelle santé destinés aux indépendants sont en principe plus avantageux, attention de ne pas regarder uniquement le tarif. Cela peut-être au détriment de la qualité des prestations et services complémentaires.

Mettre en concurrence les offres de mutuelle santé infirmière libérale

Pour trouver une mutuelle santé infirmière libérale adaptée à sa situation personnelle et professionnelle, la solution est de mettre en concurrence les offres diverses du marché. Via un comparateur en ligne, l’infirmière libérale obtient des devis 100 % personnalisés. Quand le choix est fait, la signature se fait par voie électronique après envoi des documents requis. Si l’infirmière préfère déléguer sa recherche, elle peut mandater un courtier indépendant. Spécialiste du secteur, il bénéficie d’un réseau de partenaires actifs pour négocier les meilleures offres de mutuelle santé infirmière libérale.

Comparer et rester vigilant sur certains points

Au moment de comparer les devis de mutuelle santé, l’infirmière libérale doit rester vigilante sur certains points :

  • Les niveaux de remboursement pour chacune des garanties.
  • Le type de prise en charge soit au forfait soit un pourcentage calculé sur celui de la BRSS : 100 % correspond au seul ticket modérateur, 200 à 300 % pour une formule intermédiaire et 400 % et plus pour une formule premium.
  • Les exclusions de garantie.
  • L’absence ou non de délais de carence.
  • Le tiers payant systématique ou le cas échéant les délais de prise en charge.
  • Le service client réactif et joignable facilement.

Combien coûte une mutuelle santé infirmière libérale ?

Les organismes de mutuelle communiquent peu sur le tarif des cotisations en dehors de devis spécifiques. D’après nos recherches et à titre indicatif, une mutuelle santé infirmière libérale individuelle de base coûte en moyenne 20 €/mois. Pour une famille avec une formule premium, il faut compter de 100 à 200 €/mois. Les critères pris en compte pour déterminer le coût d’une mutuelle infirmière libérale sont notamment :

  • l’âge de l’assuré ;
  • la composition familiale ;
  • le lieu de résidence ;
  • les garanties et options choisies ;
  • les niveaux de remboursement ;
  • l’activité professionnelle exercée.

En optant pour un contrat solidaire et responsable, l’infirmière libérale bénéficie d’un tarif préférentiel, avec des réductions famille, à partir du 3e enfant ou encore une diminution de la cotisation à partir de X années d’adhésion.

Si la mutuelle santé infirmière libérale n’est pas obligatoire, mais seulement vivement recommandée, d’autres assurances le sont pour cette profession. Pour exercer, l’infirmière libérale doit souscrire notamment une responsabilité civile professionnelle ou RC Pro. C’est le cas pour toutes les professions réglementées comme celles d’avocat, médecin, agent immobilier, etc. La RC Pro protège des dommages causés aux tiers durant l’activité professionnelle, l’infirmière étant particulièrement concernée avec les patients qu’elle côtoie chaque jour.

 
 

Comparateur Mutuelle Santé TNS
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 9UwWHm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires