Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Assurance RC Pro > Quelle est la RC Pro la moins chère en 2023 ?

Quelle est la RC Pro la moins chère en 2023 ?

Quelle est la RC Pro la moins chère en 2023 ?

Exercer une activité professionnelle comporte des risques pour lesquels il est conseillé, voire obligatoire de s’assurer. Les risques diffèrent en fonction de la nature de l’activité.

Pour se prémunir d’un incendie, d’un vol, d’une perte de CA ou d’un dommage à un tiers, le professionnel souscrit des assurances spécifiques. Il peut s’agir d’une garantie des locaux et des biens, d’une garantie des véhicules ou encore d’une garantie perte d'exploitation. Concernant la protection des dommages à autrui, c’est une assurance responsabilité civile professionnelle qu’il convient de souscrire. Intéressons-nous aujourd'hui à la RC Pro la moins chère en 2023 avec dans cet article également un rappel de ses spécificités.

Qu’est-ce qu’une RC Pro la moins chère en 2023 ?

Une RC Pro la moins chère en 2023 est une assurance qui permet au professionnel de se prémunir des dommages occasionnés aux tiers dans le cadre de son activité. Par activité contractuelle ou non contractuelle, on entend la vente d’un produit, la réalisation d’une prestation, la prodigation d’un soin ou encore la délivrance d’un service. Tous les professionnels quel que soit leur secteur d’activité peuvent être responsables par exemple d’une blessure à autrui. Si c’est le cas, l’assureur de la RC Pro prend en charge les frais de réparation et les dommages-intérêts versés à la victime. La cause du dommage est, en principe, une faute professionnelle non intentionnelle comme une négligence, une omission, une imprudence ou un défaut de réalisation. Le tiers, selon le Code des assurances, est une notion contractuelle. Il peut être un client, un prospect, un fournisseur, un patient, un salarié et toute personne lambda. Les assureurs excluent des garanties de prise en charge les membres de la famille et les associés. Un contrat RC Pro est souvent associé de base à une responsabilité civile exploitation. La RCE indemnise les dommages aux tiers survenus durant la vie quotidienne de l’entreprise aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des locaux.

Les types de dommages couverts par une RC Pro la moins chère en 2023

Une RC Pro la moins chère en 2023 couvre divers responsables de dommages aux tiers à commencer par le dirigeant lui-même. Elle couvre également les employés, les sous-traitants, les stagiaires, les matériels, l’outillage et même les animaux. Les dommages pris en charge par la garantie peuvent être de trois types, à savoir :

  1. Les dommages physiques ou corporels comme une blessure, une fracture, une intoxication alimentaire.
  2. Les dommages matériels à savoir la dégradation ou la destruction de biens appartenant à autrui.
  3. Les dommages immatériels à savoir les préjudices moraux, financiers ou économiques comme une atteinte à la propriété intellectuelle ou une perte de CA suite à un retard d’exécution.

La procédure d’engagement d’une RC Pro la moins chère en 2023

Quand un tiers est victime d’un préjudice, il doit avertir au plus vite l’assureur de la RC Pro ou le responsable du dommage par lettre recommandée avec AR. Au préalable, pour que sa plainte soit recevable, la victime doit réunir la preuve de trois éléments :

  1. La preuve du préjudice qu’elle a subi.
  2. La preuve de la faute ou de l’acte commis par le professionnel.
  3. Le lien de causalité entre le préjudice et la faute.

En l’absence de l’un des trois éléments, l’assureur ne pourra pas engager de procédure de réparation.

Quelle est la RC Pro la moins chère en 2023 ?

Pour déterminer le prix d’une RC Pro, les compagnies d’assurances prennent en compte divers paramètres comme :

  • Le statut, le CA et l’effectif de l’entreprise.
  • L’expérience et le taux de sinistralité de l’assuré.
  • Les garanties et options souscrites.
  • Les plafonds de garantie.
  • La nature et la localisation de l’activité professionnelle.
  • Le montant des franchises.
  • La politique commerciale de l’assureur.

Ces nombreux paramètres confirment la multitude de profils et de situations au vu desquels il est difficile de nommer la RC Pro la moins chère en 2023. Pour avoir une idée du tarif le plus intéressant, nous avons sélectionné quatre assureurs en nous basant sur le profil suivant : une auto-entreprise de moins d’un an avec une activité en conseils informatiques et un CA de 30 000 €/an. Voici le résultat de notre simulation :

Assureurs

Tarif

Garanties

Franchise

LG Assurances

17,42 €/mois

RC Pro plafond de 50 000 €

RCE plafond de 8 000 000 €

500 €

Aig

17,42 €/mois

RC Pro plafond de 50 000 €

RCE plafond de 8 000 000 €

10 % du montant avec un maximum de 1 000 €

Hiscox

22,07 €/mois

RC Pro plafond de 100 000 €

RCE plafond de 8 000 000 €

Protection juridique plafond de 50 000 €

Aucune

Axa Spvie

24,67 €/mois

RC Pro plafond de 200 000 €

RCE plafond de 7 500 000 €

10 % du montant avec un maximum de 1 000 €

Ces tarifs sont purement indicatifs et n’ont pas valeur à se substituer à des devis réalisés auprès des assureurs présents sur le marché. À noter que plus le CA et l’effectif de l’entreprise sont élevés, plus il y a de risques et plus la cotisation de la RC Pro sera chère.

Une RC Pro la moins chère en 2023 est-elle obligatoire ?

Le Code civil français stipule que toute personne physique ou morale responsable d’un dommage à autrui doit réparation à la victime. Ce devoir se nomme la responsabilité civile. Dans la plupart des contrats d'assurance habitation, la garantie est incluse de base pour protéger le particulier dans le cadre de sa vie privée. En ce qui concerne le cadre professionnel, l’obligation de réparation est également de mise. Pour autant, l’obligation d’une assurance RC Pro la moins chère en 2023 incombe seulement aux professions réglementées. Il s’agit entre autres des médecins, des huissiers, des notaires, des agents immobiliers, des transporteurs ou encore des professionnels du BTP. Ces derniers ont également l’obligation de souscrire une garantie décennale pour couvrir la survenue de dommages sur leurs travaux après la réception du chantier. Pour toutes les autres professions, la RC Pro la moins chère en 2023 est seulement vivement recommandée. Sans assurance, le responsable du dommage devra assumer seul les conséquences financières de sa faute. Les frais de réparation atteignent parfois plusieurs milliers, voire millions d’euros. Ces sommes importantes peuvent mettre à mal la pérennité de l'entreprise et entraîner sa faillite.

Comment trouver une RC Pro la moins chère en 2023 ?

Pour trouver une RC Pro la moins chère en 2023, il convient de mettre en concurrence les nombreuses offres du marché que l’assureur soit ou non spécifique à son secteur d'activité. Au préalable, le professionnel réalise un audit des risques liés à son métier. Avec cette analyse, il détermine les garanties obligatoires et facultatives dont il a réellement besoin, ainsi que le budget adéquat pour souscrire un contrat. La RC Pro peut être incluse dans un pack multigaranties qui offre une couverture étendue à l’assuré. Ce contrat appelé multirisque comprend en plus de la RC Pro :

  • Une garantie des locaux, des biens et des véhicules.
  • Une RCE.
  • Une garantie perte d’exploitation.
  • Une protection juridique.

Selon ses besoins, le professionnel peut y ajouter des options et services complémentaires comme la garantie cyber, la garantie atteinte à l’environnement, etc. La solution la plus rapide et économique pour trouver un contrat est d’utiliser un comparateur en ligne. L’outil analyse des dizaines de propositions en simultanée pour proposer au professionnel les meilleures avec un bon rapport qualité/prix. Il compare a minima trois devis en prenant soin de vérifier les exclusions de garantie, les délais de carence, les franchises et les niveaux de remboursement. La signature du contrat peut se faire par voie électronique avec envoi numérisé des documents requis.

Pour conclure, annoncer la RC Pro la moins chère en 2023 s’avère compliqué au vu des profils très variés des assurés. La fourchette de prix est large de 10 à 150 €/mois en moyenne. Qui plus est, le prix ne doit pas être le seul critère de sélection au risque d'opter pour un contrat peu protecteur. Choisir une RC Pro doit se faire avant tout en fonction de ses besoins pour bénéficier d’une couverture adaptée à ses risques en tenant compte de son budget. Si l’assuré fait le mauvais choix de contrat, il peut facilement le résilier sans motif après la première année de souscription. La seule condition est de respecter un préavis minimum de deux mois avant la date d'échéance.

 
 

Comparateur RC Pro
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : iHV6LS

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • RC Pro boulangerie : comment choisir ? Quel coût ? RC Pro boulangerie : comment choisir ? Quel coût ? Le boulanger est à la fois artisan et commerçant. Il produit ses pains et viennoiseries puis les vend à ses clients. Pour développer et pérenniser son activité, le boulanger engage un...
  • RC Pro médecin : comment choisir ? Quel coût ? RC Pro médecin : comment choisir ? Quel coût ? Un médecin exerce sa profession essentiellement en libéral, c’est-à-dire sous sa seule responsabilité, à son compte et payé à l’acte. Divers risques professionnels peuvent mettre à mal...
  • RC Pro opticien : comment choisir ? Quel coût ? RC Pro opticien : comment choisir ? Quel coût ? Les opticiens sont des professionnels de santé paramédicaux. Leur activité comporte des risques pour lesquels il est nécessaire de souscrire des assurances professionnelles.Comparateur RC Pro !...
  • RC Pro déménageur : comment choisir ? Quel coût ? RC Pro déménageur : comment choisir ? Quel coût ? Les déménageurs ont pour mission d’emballer, de charger, de transporter puis de décharger et de déposer le mobilier et les biens de leurs clients, des particuliers et des entreprises, d’un...