Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Assurance RC Pro > Assurance RC Pro professionnel du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Assurance RC Pro professionnel du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Assurance RC Pro professionnel du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Le professionnel du tourisme a l’obligation de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle dès qu’il vend des prestations. L’application de la loi de 13 juillet 1992 sur les activités relatives à l’organisation et à la vente de voyages de séjours s’impose aux agences de voyage, voyagistes, tours operator, offices de tourisme, guides touristiques et moniteurs de loisirs.

L'assurance professionnelle tourisme, comme rappelé par l’article L211-1 du Code du tourisme, est indispensable pour exercer le métier légalement et protéger son activité. Mais quelles sont les garanties incluses dans le contrat RC pro professionnel de tourisme ? Comment bien choisir son assurance et à quel prix ?

Responsabilité civile professionnelle agent de voyage, quelles garanties ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle professionnel du tourisme couvre les dommages causés à des tiers. Ce sont le plus souvent les clients de l’agence de voyage, mais il peut également s’agir de partenaires, de collaborateurs, de prestataires sous contrat, etc. Lorsqu’un sinistre survient, la RC Pro sert à indemniser les victimes pour que le professionnel du tourisme et son entreprise ne subissent pas les conséquences pécuniaires des dommages.

Pour bien comprendre l’utilité de la RC Pro voyagiste, l’illustration par l’exemple est pertinente. Voici plusieurs situations au cours desquelles la RC Pro intervient :

  • Dommages corporels avec un voyageur qui se blesse dans le cadre d’activités organisées : une sortie en autocar pendant laquelle un accident de la circulation a lieu, une croisière sur un bateau dont un lustre s’effondre… Le touriste est blessé et demande réparation pour négligence ou faute non intentionnelle
  • Dommages matériels sur les effets du voyageur causés par le voyagiste : de la même façon que pour les dommages corporels en exemple ci-dessus, le matériel appartenant au touriste peut être endommagé et l’agence de voyage mise en cause (appareil photo, ordinateur, téléphone portable, effets personnels, etc.)
  • Pertes de chance résultant d’une annulation ou d’un retard : alors que les passagers devaient embarquer pour un vol à Bora-Bora pour célébrer le mariage de leurs amis, l’avion subit une annulation ou un retard remettant en cause le but du voyage réservé auprès de votre agence… Ils demandent réparation
  • Pertes de chance résultant d’une erreur ou d’une négligence de l’agence de voyage : le mauvais lieu ou les mauvaises dates d’embarquement ont été communiquées à votre client, la liste des documents ou vaccins indispensables pour entrer dans un pays ont été oubliés par le tour operator et le client ne peut pas passer la frontière… Il engage une action en justice à votre encontre

À travers ces quelques exemples, on comprend mieux que la RC Pro professionnel du tourisme couvre de nombreuses situations. Le dommage peut être matériel, corporel ou immatériel. C’est au client de prouver la responsabilité du voyagiste pour demander réparation du préjudice. Il doit y avoir un lien de cause à effet.

Les professionnels du tourisme sont donc garantis par la RC Pro en cas de faute professionnelle, d’erreur involontaire ou d’omission. L’assurance permet de prendre en charge des procès en justice pouvant être longs et coûteux. Elle met ainsi à l’abri l’entreprise des pertes financières qui peuvent entraîner de grandes difficultés, voire une faillite du voyagiste.

Comment bien choisir sa RC Pro professionnel du tourisme ?

Si vous deveniez retenir un principe de base en assurance, c’est que l’offre soit adaptée à vos besoins. Le guide touristique en micro-entreprise ne supporte pas les mêmes risques que le tour operator en société anonyme par exemple.

Ainsi, votre RC Pro doit « coller » à la réalité du terrain. Pour cela, il est nécessaire de prendre en compte les activités que vous organisez réellement et de les mettre en adéquation avec votre chiffre d’affaires effectif ou prévisionnel.

Il faudra vous attarder, avant toute souscription, aux éléments suivants de votre contrat :

  • Quels sont les plafonds de garantie et sont-ils suffisants au regard de mon activité ?
  • Quelles sont les franchises prévues au contrat et ai-je suffisamment de trésorerie pour les prendre en charge ?
  • Mon assurance RC Pro professionnel du tourisme comprend-elle une protection juridique ?

Afin de répondre à ces questions, il est indispensable de faire établir plusieurs devis afin de comparer entre elles les offres d’assurance. Grâce à un outil de comparaison en ligne, vous aurez accès gratuitement et sans engagement aux contrats les plus adaptés à votre activité de professionnel du tourisme.

Avant de faire votre choix, vous comparerez bien entendu le rapport qualité prix proposé, mais également l’accessibilité de l’assureur. Répond-il à mes questions ? Est-il réactif ? Puis-je le contacter par téléphone, par e-mail, via un espace assuré, etc. ?

Combien coûte la responsabilité civile professionnelle tourisme ?

Le prix de votre assurance RC Pro professionnel du tourisme dépend de l’assureur choisi. Mais de nombreux facteurs sont utiles à tous les assureurs pour vous proposer une assurance au tarif juste en fonction du risque qu’ils supportent.

Voici quelques indicateurs à retenir parmi les plus importants :

  • Les activités que vous exercez et le type de prestations que vous vendez à vos clients
  • Par extension, les pays dans lesquels vous proposez vos offres à la vente (France, Europe, Monde)
  • Votre chiffre d’affaires réel ou prévisionnel et la ventilation entre la gestion immobilière et les autres revenus
  • La taille de votre agence de voyage, sa localisation et son nombre d’employés
  • Le montant des garanties, des plafonds d’indemnisation et des franchises prévues au contrat
  • La souscription ou non de garanties annexes (protection juridique, multirisque professionnelles, etc.)

D’une quinzaine d’euros par mois pour un guide touristique à une centaine d’euros par mois pour une agence de voyage, seule une comparaison entre les différentes offres vous donnera un ordre d’idées du montant à débourser, pour une assurance RC Pro adaptée à votre activité dans le secteur touristique.

 
 

Comparateur RC Pro
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : faedE7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires