Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Marketing & Communication > Growth hacking : définition et mise en pratique

Growth hacking : définition et mise en pratique

Growth hacking : définition et mise en pratique

Connaissez-vous le terme de growth hacking ? Utilisé depuis une dizaine d’années, il désigne une stratégie commerciale qui consiste à permettre à une entreprise de croitre rapidement et à moindres coûts en analysant les données collectées de ses visiteurs web dans le but de les transformer en clients. En d’autres termes, il s’agit de séduire les visiteurs par une approche adaptée en temps réel jusqu’à ce que ceux-ci deviennent acheteurs. Découvrez-en davantage sur cette pratique et sur sa mise en œuvre dans ce dossier.

Le growth hacking : qu’est-ce que c’est ?

Le terme de growth hacking ("piratage de croissance" en français) est flou, voire inconnu. Pourtant, l’expression est loin d’être nouvelle puisqu’elle est née au début des années 2010 au sein de l’univers des startups de la Silicon Valley. Les entreprises concernées l’ont mise en pratique en raison de leur besoin de croissance, d’une croissance qui se devait d’être rapide sans pour autant disposer des moyens financiers nécessaires à cet essor dès leur lancement. Elle consiste à utiliser les données collectées sur le web de manière créative, un concept qui aujourd’hui nous concerne tous, mais qui était encore peu connu lors sa création.

La technique du growth hacking vise une croissance rapide par l’utilisation des données clients. L’opération consiste donc à créer une audience sur le web, à acquérir du flux puis à générer un engagement de la communauté ainsi constituée en vue de la fidéliser. Plus cette communauté est fidèle, plus il est facile de la transformer en clientèle. Il s’agit donc de mettre en place des stratégies qui permettent d’attirer les visiteurs afin de leur faire découvrir les produits ou les services proposés par l’entreprise, dans le but d’en faire des clients.

L’entreprise peut ainsi disposer de la manne financière de ces clients acheteurs pour croitre de manière rapide et forte. Et ce tour de force est opéré avec un investissement très limité puisqu’il suffit de s’appuyer sur un bon référencement Google, sur des contenus web de qualité et répondant aux tendances et aux envies des clients cibles ainsi que sur des techniques de gamification (réseaux sociaux, etc.) qui suscitent l’engagement de l’utilisateur et qui le transforment en client référencé.

Quels sont les avantages du growth hacking ?

Le growth hacking est une méthode intéressante pour les entreprises qui souhaitent rapidement croitre tout en ne disposant pas de fonds suffisants à leur démarrage. Elle présente des avantages certains.

Des coûts limités

Les entreprises qui disposent de fonds limités peuvent se développer grâce au growth hacking, car cette méthode s’appuie sur des outils qui nécessitent peu d’investissement. Il s’agit avant tout d’analyser les données collectées. Outre les outils qui permettent de les consulter et de les étudier, les coûts sont limités.

Une réactivité et une agilité incomparables

Il suffit d’analyser les comportements des consommateurs en temps réel ou quasi réel afin d’adapter la stratégie marketing de l’entreprise de manière plus rapide et plus efficace. En effet, si l’analyse révèle qu’une stratégie ne fonctionne pas, l’entreprise la modifie et l’adapte autant de fois que nécessaire pour répondre aux souhaits des clients et augmenter leur nombre. Un grand nombre de canaux est utilisé afin de maximiser l’effet levier et d’assurer une croissance rapide.

Une adaptation au client

Pour s’adapter aux attentes des clients et ainsi augmenter leur nombre, l’entreprise doit s’appuyer sur les trois piliers phares du growth hacking, à savoir :

  • la collecte et l’analyse de données qui permettent de comprendre le comportement des visiteurs et d’identifier les freins éventuels à leur achat ;
  • la collecte de données qui permettent de contacter directement le client par mail, par notification ou par téléphone ;
  • la rectification immédiate et l’adaptation permanente aux clients, à leurs attentes et à leur mode de consommation afin d’optimiser la stratégie.

La créativité

Le test et l’expérimentation font partie du growth hacking. Dans la mesure où la stratégie est adaptée et réadaptée sans cesse, l’entreprise peut tester des produits, des méthodes d’approche et de commercialisation ou autre sans prendre de risque. Si le nombre de clients n‘augmente pas, il lui suffit de réajuster le tir immédiatement.

Comment mettre en place le growth hacking ?

La mise en place du growth hacking comme stratégie commerciale au sein d’une entreprise nécessite quelques adaptations. Voici nos astuces pour vous lancer.

S’équiper des bons outils pour collecter les données

Il est indispensable de s’équiper d’outils de mesure analytique afin de collecter des données sur les visiteurs et ainsi d’étudier leur nombre, leur profil, le temps qu’ils passent sur les pages consultées, les documents téléchargés, les produits ou services consultés, etc.

Ces données doivent ensuite être étudiées afin de mettre en place des techniques destinées à capter efficacement l’attention des visiteurs et à les retenir plus longtemps.

Savoir transformer le visiteur en client

Les outils doivent permettre à l’entreprise d’identifier l’instant ou l’élément qui transforme le visiteur en client acheteur. Certains sont sensibles à un message, d’autres à des valeurs, à une offre promotionnelle, à une accroche personnalisée, à un commentaire positif d’un autre client, etc.

Il faut savoir identifier ce point de bascule pour l’exploiter en vue d’augmenter le nombre de conversions.

Variez les supports de visibilité

Pour être visible et étendre la clientèle, il faut multiplier les plateformes. Les réseaux sociaux sont notamment un lieu d’accroche très puissant, car les principales cibles de clients y passent plusieurs heures par jour. Facebook, Twitter, Instagram… les solutions sont nombreuses.

Choisissez un visuel attractif

Il est important de bien choisir les visuels afin d’accrocher le regard. Photos, illustrations, animations… tout ce qui pourra retenir l’attention du visiteur est le bienvenu.

Référencez convenablement votre site web

Pour être vu, il faut être visible, c’est-à-dire qu’il faut être trouvable sans effort par les prospects. Les visiteurs de votre site internet doivent pouvoir consulter vos pages avec des mots clés simples. Améliorez votre visibilité en optimisant les mots-clés de vos pages web.

Collectez les données personnelles par le biais d’offres

Pour parvenir à récolter l’adresse électronique de vos visiteurs et réussir à les transformer en clients, vous pouvez les inciter à la communiquer en leur proposant de s’abonner à une newsletter, un bulletin d’information ou une infolettre, de participer à un concours ou encore de bénéficier d’une offre promotionnelle en cas de premier achat.

Encouragez le parrainage

Le parrainage ou la recommandation sont de bons moyens d’étendre votre clientèle en vous appuyant sur les clients déjà existants. Les concours sur les réseaux sociaux qui incitent à la recommandation sont d’excellentes solutions pour être vu et pour bénéficier d’une publicité positive.

Pensez au sondage

Le sondage est un bon moyen d’en savoir plus sur vos visiteurs et de collecter des données que vous pourrez ensuite analyser et exploiter à bon escient pour la croissance de votre entreprise.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Dossiers similaires

  • Comment mettre en place un plan média ? Comment mettre en place un plan média ? Un plan média représente pour une entreprise un outil indispensable pour définir précisément sa stratégie de communication auprès de médias ciblés dans le but que cette dernière soit le...
  • Comment créer un site internet pas cher ? Comment créer un site internet pas cher ? Engager un concepteur de sites Web peut être coûteux. Cela peut vous coûter entre 500 et 5 000 euros, selon la personne que vous choisissez et ce dont vous avez besoin. Par exemple, beaucoup...