Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Leasing Auto > Leasing auto pour profession libérale (LOA ou LLD)

Leasing auto pour profession libérale (LOA ou LLD)

Le professionnel libéral, dans le cadre de son activité indépendante, a souvent besoin de se déplacer chez des clients ou patients. L’achat d’un véhicule est nécessaire et la question de son financement se pose. Il peut classiquement acheter son véhicule comptant ou en souscrivant un crédit auto. L’alternative est le recours à un leasing auto avec 2 choix de contrats possibles soit la LOA (location option d’achat), soit la LLD (location longue durée). Qu’est-ce qu’un leasing auto pour profession libérale ? Quels sont les avantages et inconvénients d’un leasing auto pour profession libérale ? Un point s’impose.

Qu’est-ce qu’un leasing auto pour profession libérale ?

Le leasing, location en anglais, s’est répandu ces dernières années en France. Destiné aux particuliers, mais également aux professionnels, le leasing auto a financé 3 véhicules sur 4 en 2019. 2 contrats sont envisageables : la LOA ou la LLD. Les professions libérales peuvent recourir à l’un ou l’autre pour financer leur véhicule neuf de société. Le but pour les indépendants est de déduire également une partie des charges de leur véhicule.

La location avec option d’achat ou LOA pour profession libérale

Tous les constructeurs proposent la LOA pour financer le véhicule de son choix. Une société de crédit achète le véhicule, tourisme ou utilitaire, pour le compte du professionnel libéral. Il utilise le véhicule moyennant le paiement d’un loyer mensuel. La durée d’une LOA varie selon les contrats de 2 ans à 5 ans. À l’issue du contrat, le professionnel peut racheter le véhicule au prorata des loyers versés et de la garantie apportée à la signature du contrat. Il peut aussi choisir de restituer le véhicule et il récupère la garantie.

Le souscripteur s’engage à respecter un nombre de kilomètres limité chaque année. De plus, il s’acquitte des frais d’immatriculation et des frais d’entretien du véhicule (sauf en cas d’entretien souscrit en option).

La location longue durée ou LLD pour profession libérale

Comme la LOA, ce type de leasing auto permet au professionnel libéral de louer un véhicule en contrepartie d’un loyer mensuel. Par contre, à l’issue du contrat, le véhicule est quoi qu’il arrive restitué à la société de crédit.

La durée de la location varie de 2 à 4 ans, voire 5 ans. Durant cette période, un kilométrage à ne pas dépasser est imposé : en principe, 15 000 km/an pour un véhicule essence et 25 000 km/an pour un véhicule diesel. Cette disposition dépend de chaque constructeur. En cas de dépassement, des pénalités sont facturées de 0,05 à 0,40 € par km supplémentaire. Avec une LLD, sont généralement inclus l’entretien, les réparations et l’assistance du véhicule.

Quels sont les avantages d’un leasing auto pour les professions libérales ?

Le leasing LOA est une formule souple. Il permet de changer de véhicule régulièrement et de profiter d’une solution tout compris avec les services d’entretien et d’assurance en option. Le leasing offre la possibilité d’avoir une voiture neuve sans immobiliser le capital de son entreprise. Avec la maîtrise de son budget, la trésorerie reste disponible pour d’autres achats. Le leasing n’entame pas la capacité d’emprunt. Les frais de location et d’entretien du véhicule sont déductibles des charges de l’entreprise à hauteur de 18 300 €/an.

La gestion comptable est simplifiée, le professionnel libéral n’a pas d’amortissement à comptabiliser puisque le véhicule n’est pas intégré au patrimoine de l'entreprise. Enfin, avec le leasing pour profession libérale, le locataire n’a pas à s’acquitter de la taxe sur les véhicules de société ou TVS (au contraire d’un financement avec un crédit classique).

Quels sont les inconvénients d’un leasing auto pour profession libérale ?

L’inconvénient principal d’un leasing pour profession libérale est le taux d’emprunt souvent plus onéreux qu’avec un crédit auto classique. In fine, le coût de la mensualité est plus élevé, surtout avec la location d’un véhicule haut de gamme. D’autres inconvénients peuvent faire renoncer le professionnel libéral au leasing auto.

  • Même si aucun apport personnel n’est en principe demandé, les concessionnaires exigent un premier loyer qui correspond à plusieurs mensualités. Ce loyer constitue une garantie notamment lors de la souscription d’une LOA.
  • Le leasing impose au professionnel libéral de réaliser avec le véhicule loué un nombre de km limité pendant la durée du contrat. En cas de dépassement, le coût des km supplémentaires facturés est très élevé.
  • À l’issue du contrat, le véhicule restitué doit être dans son état d’origine. Toutes les réparations des dommages constatés sont à la charge du locataire.
  • Enfin, la résiliation d’un contrat avant son terme est onéreuse. Il convient de bien connaître les clauses mentionnées au contrat. Le délai de rétraction d’un leasing est de 14 jours.

Pour trouver une prestation de leasing auto adaptée, la mise en concurrence des offres du marché est à privilégier. Avec le comparateur en ligne, rapide et gratuit, le professionnel libéral obtient des devis personnalisés. Il détermine au préalable son budget, le type de véhicule, le nombre de KM et les options comme l’entretien et l’assurance. Sans engagement, cette solution représente un gain de temps et des économies avec des tarifs négociés. Si le professionnel libéral souhaite être accompagné dans sa recherche, il peut solliciter les services d’un courtier indépendant.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : HwQYv3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires