Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Femmes entrepreneures : quelles aides pour l’entreprenariat féminin ?

Femmes entrepreneures : quelles aides pour l’entreprenariat féminin ?

Femmes entrepreneures : quelles aides pour l’entreprenariat féminin ?

Quatre créateurs d’entreprises individuelles sur dix et près d’un tiers de sociétés, surtout de petite taille, sont des femmes, selon les données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un chiffre en constante augmentation depuis les années 2000. L’entreprenariat reste toujours majoritairement masculin même si un grand nombre de femmes, quand on les interroge, font part de leur volonté de créer leur propre entreprise. Les inégalités femmes-hommes sont aussi prégnantes dans ce domaine. L’entreprenariat féminin peut-il bénéficier d’aides et d’accompagnement pour pallier ce défaut d’égalité ?

Des aides financières à la création d’entreprise

À condition de remplir certains critères propres à chaque dispositif, tous les créateurs d’entreprise, femmes ou hommes, peuvent prétendre à des aides financières pour les aider à concrétiser leur projet de création d’entreprise.

Néanmoins, certains soutiens financiers s’adressent spécifiquement aux entrepreneures féminins, notamment parce que la situation des femmes et des hommes n’est pas la même en matière de revenus. Les statistiques officielles le disent : les femmes sont toujours victimes d’inégalités de salaire, de patrimoine, etc., avec pour effet logique, lorsqu’une femme veut créer son entreprise, qu’elle ne dispose pas autant, en moyenne, de liquidités pour constituer un apport nécessaire à son projet entrepreneurial.

Pour remédier à cet état de fait, des aides financières pour favoriser l’entreprenariat féminin existent.

La garantie ÉGALITÉ femmes

La « garantie ÉGALITÉ femmes » s’adresse aux femmes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise, et plus particulièrement celles dans cette situation demandeuses d’emploi ou en situation de précarité.

Comme l’indique son nom, la « garantie ÉGALITÉ femmes » permet aux entrepreneures qui ont besoin d’un prêt bancaire pour mettre en place leur projet d’entreprise d’être exonérées du versement de la plupart des garanties demandées par les organismes financiers.

Ainsi, cette aide couvre jusqu’à 80 % du montant du prêt bancaire contracté par une femme pour réaliser son projet d’entreprise, soit un montant garanti d’au maximum 50 000 euros.

Pour bénéficier de la « garantie ÉGALITÉ femmes », le prêt bancaire, qui peut être de n’importe quel montant, doit être destiné au financement d’investissements et/ou du fonds de roulement, et doit être conclu pour une durée maximum de 7 ans.

Les femmes intéressées par cette aide doivent contacter l’association France Active qui les aiguillera vers l’antenne régionale compétente, et être accompagnées dans leurs démarches.

Des aides régionales

Afin d’améliorer l’accès des femmes à la création d’entreprise, l’État et la Caisse des dépôts ont mis sur pied des Plans d’action régionaux (PAR). Comme l’indique le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, ces plans se donnent des priorités dont notamment « le soutien à l’entreprenariat des femmes des quartiers, le développement de la création d’activité en milieu rural, la formation des entrepreneures, le développement de la garantie ÉGALITÉ femmes et la mise en place de couveuses ».

Chaque région met en place des dispositifs différents dans ce sens.

Des concours à l’adresse des entrepreneures

Les femmes entrepreneures ont aussi à leur disposition un certain nombre de concours dédiés, de niveau national ou local, qui peuvent les récompenser pour leur idée de création d’entreprise, leur performance en matière de développement de leur activité, etc. Des concours le plus souvent avec à la clé un prix sous forme d’un soutien financier ou d’un accompagnement par un réseau d’entrepreneurs influents.

Citons par exemple le concours national « Be a boss Awards », le « Business O féminin Award », ou encore, au niveau local, « Créatrices d’avenir » en Ile-de-France, « Entrepreneures de Talent » dans les Pays de la Loire, etc. Bpifrance Création met à disposition sur son site Internet l’inventaire de ces concours destinés aux femmes entrepreneures.

Des accompagnements à destination des femmes entrepreneures

Si l’État et les collectivités territoriales œuvrent pour favoriser l’entreprenariat féminin, notamment par des aides financières de soutien à la création d’entreprise, le développement des réseaux féminins d'accompagnement à l'entrepreneuriat (voir la liste de ces principaux réseaux sur bpifrance-creation.fr), les organisations professionnelles, des établissements bancaires et le tissu associatif jouent un rôle majeur, comme l’indique l’auteure de « Femmes et entreprenariat », une étude du Conseil économique, social et environnemental publiée en octobre 2020.

Ces acteurs privés, et très souvent présents à l’échelle locale, sont en effet spécialisés dans l’accompagnement des femmes qui ont pour projet de créer une entreprise, mais aussi qui cherchent à développer leur activité indépendante.

Cet accompagnement consiste la plupart du temps en un suivi de la créatrice d’entreprise qui peut être d’ordre administratif, juridique, comptable tout au long de la réalisation de son projet. Il peut aussi prendre la forme d’une aide au développement de leurs compétences grâce à des formations, à la mise en réseau avec d’autres chefs d’entreprise, etc.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : AyiP7Y

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires