Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Idées de Création > Devenir chef ou traiteur à domicile : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir chef ou traiteur à domicile : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir chef ou traiteur à domicile : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir chef ou traiteur à domicile est le souhait de bien des indépendants, ce métier en pleine expansion étant à la fois créatif, original et polyvalent. Néanmoins, avant de se lancer, il est indispensable de respecter une certaine procédure et de suivre la réglementation en vigueur. Faisons le point.

En quoi consiste le métier de chef ou traiteur à domicile ?

Ce professionnel a pour mission de préparer et servir des repas au domicile de ses clients, mais également de leur proposer des recettes et des conseils avisés. Il peut également travailler en tant que chef ou traiteur événementiel, ce qui consiste à préparer les menus à l’occasion de repas d’entreprises (séminaires, déjeuners ou soirées d’entreprises, vernissage, etc.) et d’événements familiaux (anniversaire, mariage, baptême, etc.). Par ailleurs, ce professionnel est de plus en plus sollicité pour le batch cooking, c’est-à-dire pour préparer les menus de la famille pour une semaine.

La prestation assurée par le chef ou le traiteur à domicile peut être étendue à d’autres tâches, telles que la conception de menus sur mesure en fonction des attentes de ses clients, l’approvisionnement en produits alimentaires pour confectionner ses préparations, le dressage de la table, le service des plats, le nettoyage de la vaisselle, etc.

En fonction du statut juridique sous lequel exerce ce professionnel, il peut gagner entre 1 500 euros et 2 300 euros par mois s’il est salarié, et son salaire peut atteindre 1 900 euros à 3 000 euros par mois s’il exerce en tant qu’indépendant.

Quelle formation suivre pour devenir chef ou traiteur à domicile ?

Devenir chef ou traiteur à domicile : quelle formation ? Quel diplôme ?

Pour devenir chef ou traiteur à domicile, aucun diplôme n’est exigé, car il est possible de se lancer sans certification. Toutefois, il est vivement recommandé de disposer de bases solides dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie. Pour ce faire, il est possible de suivre l’une des formations suivantes :

  • un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) en cuisine (2 ans après la fin du collège) ;
  • un BEP (brevet d’études professionnelles) en hôtellerie et restauration avec option cuisine (2 ans près la fin du collège) ;
  • un Bac professionnel en cuisine (3 ans après la fin du collège) ;
  • un Bac technologique STHR (3 ans après la fin du collège) ;
  • un BTS (brevet de technicien supérieur) en management en hôtellerie restauration avec option management d’unité de production culinaire (2 ans après le Bac).

Si ces formations sont uniquement conseillées et non exigées, il est en revanche indispensable de suivre au minimum une formation HACCP qui permet d’acquérir les règles à respecter en matière de sécurité sanitaire et d’hygiène.

Devenir chef ou traiteur à domicile : quelles sont les compétences requises ?

Pour exercer le métier de chef ou traiteur à domicile, il est indispensable de disposer de certaines compétences et qualités.

  • La créativité : ce professionnel doit être capable de proposer des menus variés à ses clients, tout en répondant à leurs besoins et attentes. Pour se démarquer, il doit savoir faire preuve de goût, d’originalité et d’adaptation aux envies de chacun.
  • Le sens du relationnel : le chef ou traiteur à domicile est également un commerçant. Il est en contact avec sa clientèle, ce qui exige un bon sens du relationnel. Il lui faut se montrer disponible, de bon conseil, agréable, mais aussi bien gérer son équipe s’il en a une.
  • De la rigueur et de l’organisation : opérant à domicile ou au sein d’une entreprise ou d’un bâtiment tiers, ce professionnel doit être assuré d’exercer chaque mission avec l’ensemble des accessoires et des aliments qu’il lui faut. Il doit être bien organisé afin de ne rien oublier, mais aussi être polyvalent pour assurer toutes les tâches qui composent ses missions, de la conception à la réalisation, en passant par le service et le nettoyage de la vaisselle et des locaux.
  • Une grande adaptabilité : le chef ou traiteur à domicile doit être créatif et être en mesure de proposer à ses clients des menus variés et originaux, qui donnent envie. Néanmoins, son métier doit le contraindre à respecter et à s’adapter aux souhaits et aux spécificités de sa clientèle. Il doit donc être capable de s’adapter aux différents régimes (sans sel, végétarien, végan, sans gluten, etc.), aux allergies et intolérances alimentaires éventuelles, mais aussi aux traditions liées à certaines pratiques ou religions. Par ailleurs, il doit répondre aux besoins de ses clients, c’est-à-dire être prêt à travailler le soir, le week-end, les jours fériés, à des heures tardives et dans des espaces toujours différents (potentiellement mal équipés, réduits, pas pratiques, etc.).

Quelle réglementation respecter pour exercer comme chef ou traiteur à domicile ?

Le métier de chef ou traiteur à domicile est soumis à une réglementation très stricte. Des règlements rigoureux encadrent la pratique de cette activité. Citons notamment :

  • la nécessité de disposer d’une formation en hygiène alimentaire et en sécurité alimentaire ;
  • la maitrise indispensable des normes sanitaires liées au stockage, à la conservation et au transport des produits alimentaires) ;
  • l’accompagnement d’un laboratoire d’hygiène ;
  • la maitrise de la chaine du froid ;
  • en cas de vente de boissons alcoolisées, il est indispensable d’obtenir un permis d’exploitation et d’une licence à emporter.

Devenir chef ou traiteur à domicile : quelle procédure respecter ?

Devenir chef ou traiteur à domicile est un projet professionnel qui nécessite la mise en place de certaines étapes de création et le respect d’une certaine procédure.

Rédiger un business plan

Rédiger un business plan est une première étape clé pour se lancer dans une nouvelle activité. Il permet à l’entrepreneur en devenir d’étudier le marché, la concurrence, de détailler son activité et ses cibles, d’établir une étude précise de ses besoins financiers, etc.

En outre, un business plan bien documenté est un bon moyen d’obtenir plus aisément un prêt bancaire pour se lancer.

Choisir son statut juridique

Pour exercer son métier, ce professionnel doit se déclarer auprès de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et obtenir une immatriculation auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA).

Il lui faut ensuite choisir un statut juridique sous lequel exercer son activité. Pour ce faire, il dispose de plusieurs possibilités :

  • la micro-entreprise, un statut simple à gérer, idéal pour débuter, mais qui est limité par un plafond annuel maximal de 72 500 euros et qui ne permet pas de protéger son patrimoine personnel en cas de difficulté ;
  • l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), un statut indépendant qui permet de protéger les biens personnels du pro, mais qui exige un peu plus de gestion ;
  • la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), un autre moyen d’exercer seul cette activité, mais sous la forme d’une société ;
  • la société à responsabilité limitée (SARL), une solution idéale pour exercer cette activité dès lors que le chef ou traiteur à domicile s’associe à au moins un autre professionnel.

Déclarer et immatriculer son activité

Avant de se lancer, l’entrepreneur doit déclarer et immatriculer son entreprise. Pour ce faire, il lui suffit de déclarer son activité en ligne sur la plateforme dédiée aux micro-entrepreneurs s’il exerce sous le statut de la micro-entreprise ou encore de se diriger vers le Centre de formalité des entreprises (CFE) compétent s’il crée une entreprise sous un autre statut ou une société.

Par ailleurs, il doit enregistrer son entreprise auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS).

Par la suite, il doit déclarer son chiffre d’affaires et s’acquitter de ses charges sociales chaque mois ou chaque trimestre en fonction de la formule retenue.

Souscrire les assurances obligatoires

Pour exercer son métier, le chef ou traiteur à domicile doit souscrire plusieurs contrats d’assurance :

  • l’assurance de responsabilité civile professionnelle (RC Pro) afin de se couvrir des éventuels dommages corporels ou matériels qu’il peut provoquer à ses clients ou au sein de leur domicile pendant la pratique de son métier ;
  • l’assurance auto professionnelle, pour assurer son véhicule pro dans le cadre de son activité ;
  • la protection juridique, qui permet de couvrir ses frais en cas de procédure judiciaire à la suite d’un litige avec un client.

Devenir chef ou traiteur à domicile : comment réussir ?

Le métier de chef ou traiteur à domicile se développe avec la multiplication des émissions télévisées sur le sujet. Néanmoins, si de plus en plus de particuliers et d’entreprises font appel à leurs services, cette activité est soumise à une rude concurrence.

Pour vous lancer, vous distinguer et vous faire connaitre, voici quelques conseils.

  • Formez-vous ! Certes, il n’est pas obligatoire de disposer d’un diplôme pour exercer ce métier, mais vous inspirerez davantage confiance à vos clients si vous avez suivi des formations adéquates. Suivez également une formation sur la gestion d’entreprise, afin d’acquérir les bases.
  • Pensez à faire une étude de marché : selon le secteur au sein duquel vous exercez, vous ne pourrez pas nécessairement cibler tous les types de clientèle. Renseignez-vous, étudiez les propositions de la concurrence et proposez une solution originale qui corresponde à la réalité du territoire visé.
  • Préparez votre investissement : vous aurez besoin de financement pour vous lancer et notamment vous équiper. Prenez soin de bien tout lister et d’évaluer vos besoins en investissement au plus juste afin d’être prêt.
  • Créez un site internet : pour vous faire connaitre, un site internet est la base. Présentez-y vos réalisations et donnez des informations claires à vos clients afin de leur donner envie de faire appel à vous.
  • Soyez actif sur les réseaux sociaux : créez-vous une page Facebook et Instagram pour attirer une nouvelle clientèle et montrer vos réalisations.
  • Communiquez : floquez votre véhicule, déposez des annonces dans les quartiers et commerces de votre secteur, visitez et participez aux salons et évènements, faites-vous connaitre des professionnels de l’alimentation du coin, créez des partenariats solides, etc.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : GvGjEU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires