Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Idées de Création > Créer une microbrasserie : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Créer une microbrasserie : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Créer une microbrasserie : procédure, réglementation, étapes pour réussir

En France, la passion de la bière n’est pas une légende. Si nous sommes loin d’égaler nos voisins allemands et belges, la consommation moyenne de 30 litres par habitant et par an nous place en bonne position. Il faut dire que la bière est une boisson alcoolisée ou non accessible, chaleureuse, conviviale et qui touche une clientèle très vaste, masculine comme féminine, aisée comme modeste, jeune comme sénior. Si vous avez pour projet d’ouvrir votre microbrasserie, comme bien des particuliers qui produisent jusqu’à 100 000 litres de bière par an, découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur ce marché en plein essor, ses réglementations et ses procédures à respecter, de même que quelques astuces pour vous aider à vous lancer.

La microbrasserie, zoom sur ce secteur d’activité en pleine croissance

Le marché de la bière artisanale est en pleine expansion. En effet, les habitudes alimentaires évoluent et les consommateurs se replient davantage vers des produits locaux, de qualité, artisanaux, biologiques, en circuits courts, voire uniques. Par ailleurs, les bières sont une boisson avec une teneur en alcool moins élevée que les vins et autres boissons, ce qui attire des consommateurs amateurs soucieux de se faire plaisir avec moins de risques – pour la conduite notamment – ainsi que de plus en plus de femmes.

Plus économiques que d’autres boissons, agréables par leur goût, leur texture, leur légèreté et leur grande diversité, les bières sont conviviales, ce qui explique en grande partie leur évolution grandissante depuis 2015, avec une moyenne actuelle de consommation qui avoisine les 30 litres par habitant par an.

Plusieurs dizaines de nouvelles brasseries et microbrasseries se créent chaque année en France. Les microbrasseries se caractérisent avant tout par le fait que des particuliers créent et brassent leur propre bière et s’imposent comme des concurrents de poids face aux industriels. Ces derniers sollicitent d’ailleurs une réglementation plus stricte pour exercer cette profession, ainsi que la nécessité de diplômes et qualifications. En contrepartie, les microbrasseurs mettent en lumière la demande grandissante des consommateurs pour des produits plus locaux et originaux ainsi que la création de nombreux emplois. À noter que l’on parle de microbrasserie pour une production qui n’excède pas 100 000 litres par an.

Quelle réglementation respecter pour ouvrir une microbrasserie ?

Si le milieu de la microbrasserie est moins strict que celui des brasseries industrielles, la production et la vente de bière artisanale sont encadrées par une réglementation spécifique. Pour créer une microbrasserie, il est notamment indispensable de prendre contact et d’obtenir une autorisation d’exercer auprès des organismes suivants.

  • Les douanes : contactez le bureau le plus proche de chez vous afin de remplir le formulaire de dépositaire agréé. Ce dossier est indispensable si vous produisez et si vous stockez plus de 110 litres de bière.
  • La mairie : contactez la mairie de votre commune afin d’obtenir un accord et de déclarer officiellement votre activité.
  • La Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) : si vous utilisez de l’eau issue d’une source privée pour brasser votre bière, vous devrez prendre contact avec la DDASS afin de mettre en place un suivi. En effet, des analyses de la qualité de l’eau sont à effectuer de manière régulière.

Sachez par ailleurs que pour faire déguster votre bière et pour la vendre, il vous faudra suivre une formation obligatoire et obtenir une licence spécifique.

D’autres règles légales sont à connaitre pour ouvrir et gérer une microbrasserie.

  • Il existe une taxe spécifique sur la bière, dont le montant varie selon le volume produit. Comptez en moyenne 3,70 euros par hectolitre de bière et par degré d’alcool. La taxation appliquée est mise en place par les douanes.
  • L’étiquetage des produits vendus doit scrupuleusement respecter les exigences légales.

Je veux créer une microbrasserie : quelle procédure suivre ?

La création d’une microbrasserie nécessite le respect de certaines étapes procédurales.

L’étude de marché

Il est indispensable de réaliser une étude de marché avant de se lancer dans la création d’une activité, et notamment dans un secteur aussi concurrentiel que la microbrasserie. Cette étude devra tenir compte des points suivants :

  • les attentes des consommateurs en matière de budget, de spécificités et de particularités afin que votre produit se distingue des autres ;
  • la concurrence, pour connaitre leurs offres, leurs produits, leur stratégie de distribution et leur politique tarifaire et vous en démarquer ;
  • la réglementation en vigueur, pour éviter d’avoir à mettre un terme à votre projet bien trop rapidement.

Le lieu

Vous pouvez installer votre microbrasserie plus ou moins n’importe où, à condition de disposer avant tout d’un espace suffisant pour exercer votre activité. En effet, pensez qu’en plus du matériel de production, il vous faudra prendre en compte les nécessités de stockage de vos bières et de vos cuves.

Idéalement, choisissez un local situé à proximité d’une grande ville et/ou d’un grand axe routier pour faciliter le transport et la vente de vos produits artisanaux.

Le statut juridique

Pour ouvrir une microbrasserie, il vous faut au préalable créer votre entreprise. Vous devez donc, pour ce faire, choisir un statut juridique approprié. Soyez vigilant, car votre statut juridique déterminera de nombreux domaines de votre activité tels que votre imposition, vos démarches, votre régime social, vos pouvoirs et votre responsabilité.

Voici les possibilités qui s’offrent à vous.

  • La micro-entreprise : ce statut n’est pas adapté à ce type d’activité en raison du chiffred’affaires trop faible.
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ou l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : ces statuts sont recommandés si vous exercez votre activité seul. Il s’agit des formes unipersonnelles de SAS et SARL.
  • La société par actions simplifiée (SAS) et la société à responsabilité limitée (SARL) : si vous souhaitez vous lancer avec des associés, il vous faudra en revanche opter pour la SAS ou la SARL.

Une fois votre décision prise, vous devrez effectuer quelques démarches :

  • la rédaction des statuts de l’entreprise, essentiels à son fonctionnement, à son organisation et à sa gérance ;
  • la création d’un compte bancaire dédié pour y déposer les fonds consacrés au capital social de l’entreprise ;
  • le dépôt d’une annonce au sein d’un journal d’annonces légales local ;
  • l’immatriculation de la société auprès du greffe du tribunal de commerce.

Il est également indispensable d’obtenir une licence pour exercer votre activité.

  • La licence 3 est celle qui correspond à la vente de la bière. Vous devrez suivre une formation rapide de trois jours, valable dix ans, portant sur la prévention et la lutte contre l’alcoolisme notamment. Elle vous permet d’obtenir un permis d’exploitation.
  • La petite licence à emporter vous permet quant à elle de réaliser des ventes à emporter.

Le plan marketing

Si vous souhaitez vendre vos bières, vous devrez établir une stratégie marketing. Pour ce faire, réfléchissez à votre stratégie de distribution et de publicité auprès des bars et des restaurants du coin, des commerces intéressés par les produits artisanaux (épiceries fines, cavistes, regroupements de producteurs locaux, etc.), des marchés, des salons et autres, tout en pensant à la vente à distance de type e-commerce.

Ces actions marketing ont un coût et nécessitent du temps. Il vous faut les chiffrer pour les intégrer à votre budget. N’hésitez pas à vous démarquer en présentant votre concept sur un site internet dédié et bien conçu, mais également en étant présent sur les réseaux sociaux. Attirez votre clientèle par des offres découverte promotionnelles !

Le business plan

Le business plan est un document clé qui doit être bien conçu afin d’inspirer confiance à vos investisseurs potentiels et aux banques. L’ouverture d’une microbrasserie est un projet coûteux, raison pour laquelle il vous faut vous montrer convaincant au travers d’une étude détaillée et réaliste.

Un business plan se compose de deux parties :

  • une partie rédigée qui présente le projet, le concept, ses points forts, etc.
  • une partie chiffrée qui présente le prévisionnel financier et le potentiel de rentabilité de l’entreprise.

Soignez votre business plan, qui sera un allié pour présenter votre projet et pour convaincre. Il vous permettra également de voir rapidement si votre projet est viable ou non.

Les étapes pour réussir son projet

Voici quelques astuces pour vous aider à réussir votre projet de création d’une microbrasserie.

Diversifiez les points de vente

Pour vous faire connaitre et vous démarquer, diversifiez les points de vente. Bars, brasseries, restaurants, épiceries, épiceries fines, cavistes, marchés artisanaux, coopératives de producteurs locaux… pour toucher le plus large public et faire des ventes, il vous faut multiplier les solutions.

Variez les plaisirs

Brasser votre propre bière, c’est bien, mais en variant les plaisirs, vous répondrez à davantage de goûts et d’envies, et vous pourrez ainsi accroitre votre clientèle et vos ventes.

N’hésitez donc pas à proposer des produits diversifiés tels que des bières plus ou moins alcoolisées – et même non alcoolisées pour satisfaire une clientèle qui ne boit pas d’alcool –, des goûts variés (épices, fruits, fleurs, etc.), des techniques différentes (blanche, blonde, ambrée, brune, etc.), etc.

Choisissez un concept qui vous correspond, ce peut être une bonne idée pour vous démarquer de vos concurrents. Produit biologique, sans alcool, parfums naturels, eau de haute qualité, ingrédients de premier choix… osez !

Pensez enfin à la clientèle féminine qui devient de plus en plus consommatrice de bières !

Optez pour un local bien dimensionné

Libre à vous si vous voulez vous lancer dans votre garage, mais sachez que vous aurez très vite besoin de place pour votre matériel et pour stocker vos bières, mais également pour travailler dans de bonnes conditions.

Soyez présent sur les réseaux

Pour faire connaitre votre concept et valoriser vos créations, créez-vous un beau site internet tendance et agréable qui vous permettra de présenter votre travail et d’étendre votre clientèle. La vente en ligne est également un bon moyen d’agrandir votre réseau et d’élargir votre secteur de ventes.

Servez-vous également des réseaux sociaux pour vous faire connaitre, vous faire de la publicité, mais également pour organiser des événements et diffuser des offres promotionnelles. Rien de tel pour attirer une nouvelle clientèle et la fidéliser !

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : V2g7NH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires