Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Idées de Création > Devenir créateur de bijoux artisanaux : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir créateur de bijoux artisanaux : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir créateur de bijoux artisanaux : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Si la création de bijoux artisanaux vous séduit, sachez que cette activité s’exerce très souvent sous le statut de la micro-entreprise, une forme juridique facile, rapide et gratuite à mettre en place, idéale pour débuter. Par ailleurs, ce métier se compose en réalité de deux formes d’activités que sont la création de bijoux fantaisie et la création de bijoux à partir de métaux et matériaux précieux, la réglementation et les obligations étant plus ou moins strictes en fonction des pratiques. Faisons le point sur les procédures à suivre et les étapes à respecter pour se lancer dans cette activité et pour réussir à s’y faire une place.

Devenir créateur de bijoux artisanaux : une tendance qui se développe

Depuis quelques années, les amateurs de bijoux se tournent de plus en plus vers les créations artisanales, fruits de l’imagination de créateurs passionnés, représentants d’une fabrication manuelle et gages d’une originalité unique. Pourtant, au sein de cette activité de création de bijoux artisanaux, on distingue deux catégories de produits qui se divisent en deux activités.

  • La fabrication d’articles de bijouterie fantaisie, qui relève du code APE 32.13Z, regroupe les activités de fabrication de bijoux créés à partir de matériaux considérés comme non nobles, c’est-à-dire des métaux non précieux, des tissus, des perles classiques, des plumes, des coquillages, des morceaux de bois, etc.
  • La fabrication d’articles de bijouterie, qui relève du code APE 32.12Z, concerne quant à elle la création de bijoux à partir de métaux et matériaux précieux. Elle inclut également la gravure de ces bijoux, qui permet de les personnaliser.

Par ailleurs, ces activités de création peuvent être assorties de services annexes tels que la réparation des bijoux (sous le code APE 95.25Z) ou encore la proposition d’ateliers de création ou de formations (sous le code APE 93.29Z).

Quelle formation suivre pour devenir créateur de bijoux artisanaux ?

La création de bijoux artisanaux n’est pas une activité réglementée. En conséquence, il n’est pas nécessaire de justifier d’une formation, d’un diplôme ou d’une certaine expérience pour exercer ce métier, ni même de souscrire des assurances professionnelles obligatoires.

La création de bijoux artisanaux fantaisie n’exige aucune qualification. Il suffit de savoir faire preuve de créativité et d’être ouvert aux évolutions des modes et tendances tout en étant capable de dénicher en permanence de nouvelles idées dans les boutiques dédiées ou encore en ligne.

Néanmoins, il est recommandé de disposer de certaines connaissances pour pratiquer ce type de création avec des métaux et matériaux précieux, mais aussi pour développer sa pratique. En effet, le travail des métaux précieux et des pierres précieuses exige un savoir-faire et des connaissances qu’il est quasiment possible d’acquérir seul. Pour parfaire sa pratique, proposer des créations variées et de qualité, il est recommandé de maitriser certaines techniques de la joaillerie, telles que la fonte, la création de moules, le découpage, le forgeage, l’assemblage, etc.

Pour être compétent, un CAP Arts et techniques de la bijouterie-joaillerie demeure la formation à suivre. Elle est accessible dès la 3e et elle s’étend sur deux années.

Devenir créateur de bijoux artisanaux : quelles sont les obligations à respecter ?

La réglementation REACH

La réglementation REACH (pour Registration, evaluation and authorization of chemicals) est appliquée au sein de l’Union européenne depuis 2007 afin de protéger les consommateurs de bijoux et autres produits des risques liés aux substances chimiques toxiques. Il faut donc savoir que la quantité de certaines de ces substances au sein des bijoux créés est contrôlée et limitée :

  • à 0,05 % par bijou pour le plomb ;
  • à 0,2 µg/cm²/semaine pour les bijoux destinés à être insérés dans des parties percées du corps (oreilles, nez, nombril, etc.) et à 0,5 µg/cm²/semaine pour les bijoux destinés à un contact direct et prolongé avec la peau pour le nickel ;
  • à 0,01 % par bijou pour le cadmium.

Le poinçon

En France, les bijoux dotés de plus de 3 grammes d’or ou de plus de 30 grammes d’argent doivent être poinçonnés. Afin de garantir le titre des matériaux utilisés et leur origine, le bijou doit être poinçonné avec le poinçon du fabricant et avec celui qui assure la garantie du produit.

Il est indispensable de tenir à jour un registre, nommé livre de police, qui liste les achats et les ventes effectuées, mais aussi les livraisons et les réceptions de métaux (or, argent et platine). Il faut également tenir à jour une liste des acheteurs et des vendeurs de métaux avec le détail des montants de transactions réalisées, afin d’en fournir une déclaration annuelle à un bureau de garantie ou à un organisme de contrôle agréé (OCA).

La taxe HBJOAT

Cette taxe HBJOAT (pour Horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et arts de la table) est collectée en France par l’organisme Francéclat afin de soutenir et promouvoir ce secteur d’activité.

Devenir créateur de bijoux artisanaux : quelles étapes suivre pour créer son entreprise ?

Créer, enregistrer et immatriculer son entreprise

La micro-entreprise est la forme juridique d’entreprise la plus adaptée à la création de bijoux artisanaux. Il s’agit alors d’une activité artisanale qui nécessite une inscription au Répertoire des métiers (RM) et, dans certains cas, une immatriculation auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS).

Un créateur de bijoux artisanaux relève de la Chambre de métiers et de l’artisanat, qui est le CFE (centre de formalités des entreprises) compétent auprès duquel il lui faut s’inscrire et solliciter une immatriculation.

Si le créateur de bijoux artisanaux achète des bijoux à des tiers pour les revendre, il lui faut également s’inscrire et se faire immatriculer auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS), car il s’agit alors d’une activité d’achat et revente.

En parallèle, il est nécessaire de créer sa micro-entreprise en ligne, une opération gratuite et rapide. Il est indispensable de fournir une déclaration sur l’honneur de non-condamnation qui permet d’attester que le créateur de bijoux artisanaux ne fait l’objet d’aucune condamnation pénale, d’aucune sanction civile ou de sanction administrative susceptible de lui interdire la pratique de cette activité.

Déclarer son chiffre d’affaires et s’acquitter de ses cotisations sociales

Chaque mois ou chaque trimestre, selon la formule retenue, le créateur de bijoux artisanaux doit déclarer son chiffre d’affaires sur le site dédié de l’Urssaf (autoentrepreneur.urssaf.fr). Il lui faut répartir ses revenus en fonction des deux dimensions auxquelles relève son activité, sachant que ces plafonds de chiffre d’affaires ne sont pas additionnables :

  • la vente des bijoux est soumise à un chiffre d’affaires annuel maximal de 176 200 euros ;
  • les prestations de services artisanales (personnalisation des bijoux, réparation, etc.) sont soumises à un chiffre d’affaires annuel maximal de 72 600 euros.

Devenir créateur de bijoux artisanaux : comment réussir à se lancer ?

Pour réussir dans ce domaine soumis à une forte concurrence, voici quelques étapes que nous vous recommandons de suivre.

Une préparation soignée de votre projet

Avant de vous lancer, définissez bien le type de produit que vous souhaitez créer, la clientèle cible et vos besoins en matériaux et en équipements. Ceci vous permettra en outre de chiffrer plus précisément vos besoins financiers et ainsi de solliciter éventuellement un prêt auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit. Les micro-entrepreneurs peuvent bénéficier de nombreux avantages en matière d’emprunts.

La création de la micro-entreprise

Dès que vous êtes prêt à démarrer, vous pouvez créer votre micro-entreprise afin de commencer à exercer. Si vous utilisez des matériaux précieux et que vous les travaillez, pensez à déclarer votre micro-entreprise auprès du bureau des garanties près de chez vous.

Faites-vous connaitre par une bonne stratégie commerciale et marketing

Lorsque votre gamme de produits est développée et créée, mettez-la en avant pour vous faire connaitre et vous constituer une clientèle. Mettez en place une bonne stratégie marketing et de communication pour vous faire votre place.

  • Créez-vous un site internet afin de présenter vos créations, votre projet, etc. Réalisez de belles photographies de vos bijoux afin de les mettre en valeur.
  • Proposez des tarifs raisonnables, qui correspondent au type de produits que vous vendez.
  • Utilisez les réseaux sociaux pour toucher une clientèle plus large. Faites connaitre vos produits par ce biais et étant actif(ve).
  • Démarchez les commerçants autour de chez vous afin d’exposer vos produits (salons de coiffure, salons de beauté et de soins, ongleries, boutiques de maquillage, fleuristes, enseignes de prêt-à-porter, etc.).
  • Participez aux événements autour de chez vous, comme les salons des entrepreneurs et des créateurs, les marchés et foires artisanaux, les marchés de Noël, etc.
  • Proposez des offres intéressantes, comme des réductions tarifaires ou encore des partenariats et parrainages, etc.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : bdk79u

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires