Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Gestion & Finance > Qu'est-ce qu'un plan comptable ?

Qu'est-ce qu'un plan comptable ?

Qu'est-ce qu'un plan comptable ?

Un plan comptable ou un plan comptable général (PCG) est une référence en matière de comptabilité pour les entreprises. Ce livret composé de multiples éléments ressemble les normes, les lois et les pratiques en matière de comptabilité française. Véritable appui, il comprend la nomenclature à suivre pour qu’une entreprise puisse dresser ses impératifs comptables sans erreur. Mais plus que cela, ce document référence est un bon moyen de faire le point sur les dépenses et les bénéfices d’une entreprise en vue d’établir des objectifs à atteindre et de mettre en place une stratégie adaptée et efficace. Faisons le point dans ce dossier.

Qu’est-ce qu’un plan comptable ?

Un plan comptable – pour plan comptable général ou PCG – est un élément rédigé par un expert-comptable selon une nomenclature précise sous la forme d’un livret qui rassemble les lois, les normes et les pratiques de la comptabilité française. Élément clé et de référence pour suivre la comptabilité d’une entreprise, il réunit l’ensemble des numéros de comptes d’une entité et recense l’ensemble des informations liées aux opérations comptables réalisées. Plus précisément, le plan comptable dresse une liste exhaustive des dépenses, des ressources et des flux d’une entreprise dans la mesure où il en formalise les règles de présentation.

Élément crucial, le plan comptable est indispensable pour dresser les fichiers de suivi des comptes annuels de l’entreprise, qui vont eux-mêmes permettre de créer ensuite le bilan annuel.

Quels sont les objectifs d’un plan comptable ? Quelle utilité ?

Le plan comptable est dressé en vue d’atteindre certains objectifs puisqu’au-delà de la définition de normes, il permet de présenter les comptes d’une entreprise, son bilan comptable et ses comptes de résultat.

Les entreprises industrielles et commerciales sont en effet contraintes de dresser et de publier leurs comptes annuels après chaque exercice et cette présentation doit impérativement respecter certaines normes comptables définies par les bureaux standards comptables. Ces normes sont regroupées au sein du plan comptable général et validées par le Conseil national de la comptabilité.

Plan comptable : qui est concerné ? Est-il obligatoire ?

Le plan comptable concerne toutes les entreprises qui ont pour obligation de dresser leurs comptes annuels, c’est-à-dire de rédiger un bilan comptable, le compte de résultats et les annexes légales.

Les entreprises concernées sont les suivantes :

  • toutes les sociétés industrielles et/ou commerciales ;
  • les entreprises relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ;
  • les professionnels libéraux relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) ;
  • les sociétés civiles immobilières (SCI) soumises à l’impôt sur les sociétés (IS) ;
  • les associations soumises à l’impôt sur les sociétés.

Il faut savoir que toutes les entreprises concernées doivent obligatoirement respecter les dispositions et la nomenclature prévues par le plan comptable général. Néanmoins, des adaptations peuvent être effectuées en fonction de l’activité et des besoins de l’entité pour certains secteurs (assurances, notaires, promoteurs immobiliers, hôtellerie, etc.), à condition cependant de ne pas être contraires au plan comptable général.

Aucune erreur ne doit être effectuée sous peine d’entrainer des pénalités lourdes en cas de contrôle fiscal.

En soit, le plan comptable général n’est pas obligatoire pour une PME. En revanche, il est une référence indéniable et il permet à une entreprise de dresser sa comptabilité et de répondre à ses obligations en la matière en évitant les erreurs.

Comment se compose un plan comptable ?

Un plan comptable comprend l’ensemble des données comptables opérées sur tous les comptes détenus par une entreprise. Il se compose d’une nomenclature stricte qui prévoit un classement sous la forme de différentes classes de comptes. Cette nomenclature peut être appliquée à n’importe quelle entreprise, quel que soit son secteur d’activité.

Pour rédiger un plan comptable légal, une entreprise doit recenser les huit grandes classes de comptes prévues ainsi que leurs subdivisions.

À noter que chaque classe est également composée de sous-classes désignées par deux chiffres (dont le premier correspond au numéro de la classe à laquelle elles appartiennent) puis de divisions supplémentaires décomposées en comptes à trois chiffres (dont les deux premiers correspondent au numéro de la sous-classe à laquelle elles appartiennent).

Les comptes de bilan : les comptes de classes 1 à 5

Les comptes de bilan comprennent :

  • les comptes de la classe 1 : les comptes des capitaux de l’entreprise ;
  • les comptes de la classe 2 : les comptes d’immobilisation ;
  • les comptes de la classe 3 : les comptes de stocks et d’en-cours ;
  • les comptes de la classe 4 : les comptes de tiers (clients, fournisseurs, administration fiscale, organismes sociaux, autres, etc.) ;
  • les comptes de la classe 5 : les comptes financiers.
  • les comptes de la classe 6 : les comptes de charges ;
  • les comptes de la classe 7 : les comptes de produits.

Cela correspond aux comptes de bilan qui permettent de recenser les valeurs, les possessions et les dettes de l’entreprise.

Les comptes de charges et de produits : les comptes de classes 6 et 7

Les comptes de charges et de produits comprennent :

Il s’agit des comptes de résultats qui permettent à l’entreprise de déterminer ses résultats en fonction de ses pertes et de ses bénéfices.

Les comptes spéciaux : les comptes de classe 8

Il s’agit des comptes de la classe 8 qui rassemblent les comptes spéciaux.

Plan comptable : quels en sont les avantages stratégiques ?

Le plan comptable est un véritable outil stratégique pour une entreprise. En permettant à l’entité de collecter et d’ordonner les données comptables en vue de dresser les documents comptables obligatoires, le plan comptable est une base de poids pour aider la société dans la définition et la mise en œuvre de sa stratégie financière et économique.

En s’appuyant sur des données solides et fiables, l’entreprise peut ainsi ajuster ses dépenses, optimiser sa gestion globale et mettre en œuvre des plans d’action plus adaptés à sa situation et à ses objectifs.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3YktQ2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Augmentation de capital : pourquoi, quand, comment ? Augmentation de capital : pourquoi, quand, comment ? Pour améliorer la situation financière d’une entreprise, associer de nouveaux actionnaires ou encore développer une activité, l’augmentation du capital peut être une solution intéressante....
  • Comment s'assurer qu'un client est solvable ? Comment s'assurer qu'un client est solvable ? S’assurer que son client sera en mesure de payer est une démarche primordiale pour une entreprise. À défaut, de nombreuses sociétés, et surtout les plus petites, qui font face à des défauts...