Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Multirisque Professionnelle > Multirisque professionnelle fleuriste : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle fleuriste : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle fleuriste : comment choisir ? Quel coût ?

Au cours de leur activité professionnelle, les commerçants sont exposés à de multiples risques. Ils concernent aussi bien le personnel que le dirigeant et l’entreprise. De diverses natures, ces risques entraînent une charge financière conséquente lors de leurs réparations.

Le commerce du fleuriste est soumis aux mêmes aléas. Pour être indemnisé en cas de dommages sur les biens ou locaux ou encore aux tiers, il existe les assurances professionnelles. L’une d’entre elles est l’assurance multirisque professionnelle ou MRP. Comment choisir une multirisque professionnelle fleuriste ? Que prend en charge une MRP fleuriste ? Quel est le coût d’une multirisque professionnelle ? Nous répondons à ces questions.

La multirisque professionnelle fleuriste est-elle obligatoire ?

En règle générale, les assurances professionnelles ne sont pas obligatoires hormis la responsabilité civile professionnelle et la garantie décennale pour les professions réglementées. Fleuriste n’est pas une profession réglementée. Pourtant, il est vivement recommandé à ce commerçant d’assurer le patrimoine mobilier et immobilier de son entreprise. Il n’est pas à l’abri d’un dégât des eaux, d’un vol ou autres dommages préjudiciables à son activité. Il en va de même pour les dommages causés aux tiers qui sont de sa responsabilité et celle de ses salariés.

Pour pallier ces risques, il existe la multirisque professionnelle fleuriste. Cette assurance multi garanties réunit en un seul contrat toutes les protections adaptées à son commerce. Chaque garantie peut être souscrite individuellement, mais le tarif est en principe plus avantageux avec une souscription groupée.

Comment choisir une multirisque professionnelle fleuriste ?

Pour choisir une multirisque professionnelle, le fleuriste s’emploie dans un premier temps à lister les risques susceptibles d’affecter son activité et son commerce. Cette analyse lui permet de définir au plus juste les garanties dont il a besoin. Des garanties inutiles grèvent vite son budget avec des charges supplémentaires, voire redondantes.

Le fleuriste commence alors sa recherche de MRP adaptée à ses besoins, tant sur le plan des garanties que du tarif. Le but est de mettre en concurrence les divers prestataires du marché pour trouver les meilleures offres. Il peut contacter les compagnies d’assurances en direct pour obtenir des devis. Cette démarche est chronophage. Le fleuriste peut aussi recourir aux services d’un courtier indépendant qui effectue les recherches en son nom. Le courtier connaît bien le secteur. Une 3ᵉ solution est d’utiliser un comparateur en ligne. Sans engagement et rapide, l’outil délivre en peu de temps des devis personnalisés au fleuriste. La souscription s’effectue en ligne avec signature électronique. Avant de signer son contrat MRP, le fleuriste vérifie les exclusions de garantie ainsi que les plafonds d’indemnisation et le montant des franchises.

Que couvre une multirisque professionnelle fleuriste ?

Une assurance multirisque professionnelle fleuriste est comme son nom l’indique une couverture multi garanties. Sa souscription permet au commerçant de protéger le patrimoine mobilier et immobilier de son entreprise. Elle couvre également la responsabilité civile des personnes morales et physiques. Elle protège également des pertes d’exploitation.

La garantie responsabilité civile professionnelle

Lors de son activité professionnelle, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du magasin, le fleuriste est susceptible d’engager sa responsabilité civile ou celle de ses salariés, matériels, etc. Pour se prémunir des dommages causés aux tiers, clients ou fournisseurs, le fleuriste souscrit à une garantie responsabilité civile professionnelle. Elle couvre les dommages corporels, matériels et immatériels provoqués par une faute involontaire, une négligence, une imprudence, etc. Ce risque est courant dans un commerce et les dommages sont par exemple :

  • un client qui chute dans le magasin et se blesse ;
  • un rayonnage qui tombe sur un fournisseur ;
  • une usurpation des données de CB d’un client, etc.

La garantie des locaux et des biens

L’autre garantie indispensable d’une MRP fleuriste est la protection des locaux et des biens du commerce. D'ailleurs, si le fleuriste est locataire des murs, le propriétaire l’impose systématiquement. Elle couvre le patrimoine de l’entreprise en indemnisant les risques de :

  • vol, actes de vandalisme ;
  • incendie ;
  • dégâts des eaux ;
  • tempêtes et catastrophes naturelles ;
  • bris de glace.

Le fleuriste est vigilant lors du choix de son contrat MRP sur les exclusions de garantie. Elles diffèrent d’un assureur à un autre.

La garantie protection juridique

Prévue souvent de base avec une multirisque professionnelle fleuriste, la garantie protection juridique est recommandée aux commerçants. Elle apporte une aide et des conseils en cas de litiges avec des tiers ou en cas de procédure judiciaire. Les frais sont pris en charge et le montant varie en fonction des contrats.

La garantie perte d’exploitation

La garantie perte d’exploitation est enclenchée après un sinistre grave qui entraîne une fermeture totale ou partielle du commerce. Elle prend en charge la baisse du chiffre d’affaires et les charges fixes des frais généraux. Son but est de placer le fleuriste dans la situation financière qui est la sienne avant le sinistre. Les experts mettent également tout en œuvre pour que l’activité reprenne rapidement.

Combien coûte une multirisque professionnelle fleuriste ?

Même s’il est difficile de donner un tarif sans devis, nous pouvons dire qu’en moyenne le coût d’une multirisque professionnelle fleuriste se situe entre 25 et 40 €/mois. Il s’agit d’un contrat de base et la différence de coût est proportionnelle au CA du commerce.

Les assureurs communiquent peu sur les tarifs. C’est d’autant plus compréhensible que les critères sont divers pour calculer le montant d’une cotisation MRP. Parmi les critères pris en compte, mentionnons :

  • le statut, le CA et l’effectif de l’entreprise ;
  • la localisation de l’entreprise ;
  • l’activité exercée ;
  • les garanties et options souscrites ;
  • les plafonds d’indemnisation ;
  • le montant des franchises ;
  • le passif de l’assuré.

Avec la mise en concurrence des offres et l’utilisation d’un comparateur en ligne, le fleuriste trouve une MRP adaptée à son profil. Les compagnies proposent des contrats spécifiques à cette profession avec la prise en compte des fortes périodes d’activité comme Noël, les fêtes des mères ou St Valentin. Des garanties spécifiques pour couvrir les stocks en ces périodes sont possibles avec une majoration de l’indemnisation. Même si ces options augmentent le coût de la MRP, le fleuriste doit estimer le bénéfice risque afin de couvrir au mieux son entreprise.

 
 

Comparateur Multirisque Professionnelle
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : urGSqE

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires