Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Multirisque Professionnelle > Multirisque professionnelle du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle du tourisme : comment choisir ? Quel coût ?

Le rôle d’un professionnel du tourisme, notamment un agent de voyages, est de proposer des prestations touristiques à ses clients.

Ces derniers partent en vacances en France ou à l’étranger. Ils ont acheté des billets d’avion ou de train, un séjour tout compris, des visites, des nuits d’hôtel, etc. L’offre des services est variée et les risques afférents tout aussi nombreux. Pour s’en prémunir, les professionnels du tourisme souscrivent des assurances obligatoires ou facultatives. La multirisque permet une couverture complète avec un large éventail de risques pris en charge, des biens et locaux en passant par la responsabilité civile. Voyons en détail les garanties, le choix et le tarif d’une multirisque professionnelle du tourisme.

Pourquoi souscrire une multirisque professionnelle du tourisme ?

Le contrat d’assurance multirisque professionnelle, même s’il n’est pas obligatoire, concerne toutes les entreprises quels que soient leur secteur d’activité, leur nature et leur effectif. Les indépendants, les autoentrepreneurs, les artisans, les grands groupes, tous ont intérêt à souscrire une multirisque pour se protéger des risques liés à leur métier. C’est le cas des agences de voyages et des professionnels du tourisme en général. Ils ne sont pas à l’abri d’un dommage à autrui, d’un vol, ou encore d’une perte de CA après un incendie par exemple.

Le contrat multirisque offre une couverture complète en proposant un pack multigaranties sur-mesure. Pour apporter une protection multirisque adaptée, de nombreuses compagnies ont mis en place une offre spécifique en adéquation avec le type d’activité exercée. La multirisque professionnelle du tourisme prévoit notamment une responsabilité civile professionnelle ou RC Pro performante. Cette dernière est obligatoire pour toutes les professions réglementées comme les notaires ou médecins et dont font partie les prestataires du tourisme : agences de voyages, compagnies aériennes, autocaristes, hôtels, etc.

Quelles garanties privilégier avec une multirisque professionnelle du tourisme ?

Un vacancier se blesse lors d’un voyage organisé et réclame des dommages-intérêts !

Un touriste ne peut visiter un site historique pour cause de restauration !

L’agence de voyages est vandalisée à la suite d'une manifestation !

Le responsable de l’agence a un accident avec sa voiture de fonction !

Les exemples de risques auxquels peut être confronté un professionnel du tourisme ne manquent pas. La multirisque réunit au sein d’un seul contrat toutes les garanties nécessaires. Voyons en détail lesquelles.

La responsabilité civile professionnelle ou RC Pro

Avec une multirisque professionnelle du tourisme, la première garantie à souscrire est la RC Pro. Cette assurance est obligatoire comme le mentionne le Code du tourisme article L211-1 Elle protège des dommages causés aux tiers en l’occurrence ici les clients, mais cela peut être également les fournisseurs et toute personne lambda. Ces dommages sont occasionnés involontairement à l'intérieur ou à l’extérieur des locaux et dans le cadre des services et prestations contractuelles. En cas de responsabilité avérée du professionnel, l’assureur indemnise les frais de réparation des dommages corporels, matériels ou immatériels des tiers.

La garantie financière

La garantie financière appelée aussi caution est obligatoire pour exercer en tant qu’agent de voyages. Depuis octobre 2015 et selon le décret n°2015-1111, l’agence de voyages doit garantir la totalité des fonds versés par ses clients.

La garantie financière peut être souscrite seule ou en option avec une multirisque professionnelle. Elle permet de protéger le client en cas de défaillance du professionnel en couvrant les frais de rapatriement ou en remboursant si besoin les acomptes éventuels.

La responsabilité civile exploitation ou RCE

La responsabilité civile exploitation permet de s’assurer contre les dommages aux tiers survenus au cours de la vie courante de l’entreprise. La garantie RCE prend en charge les préjudices sans lien avec l’activité proprement dite qu’elle soit la réalisation d’un service ou d’une prestation. Les causes sont multiples comme une négligence, une imprudence, etc.

La garantie des locaux, des biens et du véhicule

Obligatoire quand le professionnel du tourisme est locataire avec a minima la garantie des risques locatifs ou GRL, la garantie des locaux et des biens couvre divers risques. Ils sont pour l’essentiel :

  • l’incendie ;
  • le dégât des eaux ;
  • les catastrophes naturelles ;
  • les événements climatiques ;
  • le vol ;
  • le bris de glace.

Le professionnel du tourisme peut opter également pour la garantie dommages électriques ou encore le rééquipement à neuf. L’assureur indemnise à hauteur du préjudice subi ou des dégâts causés moins une franchise variable.

La garantie perte d’exploitation

À la suite d’un sinistre comme un incendie ou une inondation et le temps des réparations, le professionnel peut subir une baisse voire un arrêt de son activité. Il en résulte une diminution de son CA. La garantie perte d’exploitation compense cette perte financière avec le versement d’une indemnité. La durée et le montant de l’indemnisation dépendent des conditions du contrat et de l’évaluation de l’expert.

Les services et options d’une multirisque

D’autres garanties ou des services d’assistance sont envisageables avec une multirisque professionnelle du tourisme. Citons par exemple :

  • le dépannage d’urgence ;
  • la garantie E-réputation pour préserver l’image de l’entreprise sur les réseaux sociaux et le web ;
  • la garantie mission des collaborateurs en voyage de repérage à l’étranger ;
  • la garantie informatique pour la protection en cas de perte de données et détérioration du matériel ;
  • la protection juridique, etc.

Comment choisir une multirisque professionnelle du tourisme ?

Pour choisir une multirisque professionnelle du tourisme adaptée, il est nécessaire de réaliser un audit personnalisé des risques et des besoins de l’entreprise. Cette analyse permet de recenser les garanties utiles, d’éviter les doublons et de définir un budget. La multirisque professionnelle est un contrat modulable. Il ne faut pas hésiter à le réviser chaque année pour négocier le tarif ou changer de prestations.

Mettre en concurrence les offres de multirisque professionnelle du tourisme

La solution pour trouver une multirisque professionnelle du tourisme est de mettre en concurrence les offres. Avec un comparateur en ligne, le professionnel obtient rapidement et sans engagement des devis personnalisés. S’il manque de temps, il peut déléguer sa recherche à un courtier expert indépendant. Fin négociateur, il déniche des contrats compétitifs tant sur le plan des garanties que du tarif.

Être vigilant sur quelques points lors du comparatif des offres de multirisque

Comme lors de tout comparatif d’un produit d’assurance, le professionnel doit être vigilant sur un certain nombre de points. Outre le tarif, ils sont :

  • le plafond des indemnisations ;
  • les formules avec les garanties et options incluses ;
  • le montant des franchises ;
  • les délais de carence ;
  • les exclusions de garantie.

Combien coûte une multirisque professionnelle du tourisme ?

Difficile de donner le tarif d’une multirisque professionnelle du tourisme tant les prestations et les profils des assurés sont nombreux. À titre indicatif, l’assurance coûte en moyenne 400 €/an pour un autoentrepreneur et 600 à 1 000 €/an pour une entreprise individuelle. Obtenir un prix nécessite un ou plusieurs devis. Les critères pris en compte par les compagnies d’assurances pour estimer le coût d’une multirisque professionnelle du tourisme sont :

  • le CA, le statut et l’effectif de l’entreprise ;
  • les garanties et options souscrites ;
  • les niveaux de remboursement ;
  • la nature des activités ;
  • la valeur des biens ;
  • le montant des franchises ;
  • la localisation de l’entreprise ;
  • le profil de l’assuré (locataire ou propriétaire).

La multirisque professionnelle du tourisme est un contrat facultatif. Composée de plusieurs garanties, cette assurance propose une protection étendue. Seules deux garanties, voire trois si les bureaux sont en location, sont obligatoires pour les agences de voyages : la RC Pro, la garantie financière et la garantie des risques locatifs. Si l’entreprise n’est pas satisfaite de son contrat multirisque notamment pour des raisons financières, elle peut le résilier à date d’échéance chaque année en respectant un préavis de deux mois. Les lois Hamon et Châtel sont en vigueur uniquement pour les particuliers.

 
 

Comparateur Multirisque Professionnelle
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : CMrBnz

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires