Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Multirisque Professionnelle > Multirisque professionnelle institut de beauté : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle institut de beauté : comment choisir ? Quel coût ?

Multirisque professionnelle institut de beauté : comment choisir ? Quel coût ?

Prestations de soins esthétiques, vente de produits cosmétiques, conseils de beauté, les missions des professionnels au sein d’un institut de beauté sont diverses.

En contact régulier avec la clientèle et les fournisseurs, les esthéticiennes courent le risque de voir leur responsabilité civile engagée. Mais pas que ! Des sinistres tels qu’un incendie ou un dégât des eaux peuvent également affecter le salon et les biens. Pour s’en prémunir, ces professionnels souscrivent des assurances. Découvrons aujourd’hui la multirisque professionnelle institut de beauté avec un point sur l’obligation, les garanties, le choix et le coût de ce contrat.

La multirisque institut de beauté est-elle obligatoire ?

La multirisque professionnelle s’adresse à toutes les entreprises quels que soient le secteur d’activité, le statut et la taille. Connue également sous l’acronyme MRP, la multirisque professionnelle est un contrat multigaranties. Elle offre une couverture étendue pour l’ensemble des risques majeurs rencontrés par une entreprise, en l’occurrence ici un institut de beauté. Cette assurance est également une protection sur-mesure. Elle s’adapte aux spécificités de l’activité exercée avec l’ajout de garanties au gré des besoins. La multirisque professionnelle institut de beauté n’est pas légalement obligatoire. En pratique, elle peut être exigée par les banques lors d’une demande de financement. Les propriétaires bailleurs la demandent quand l’esthéticienne est locataire du salon. En dehors de ces cas, il est tout de même fortement conseillé de souscrire une multirisque. Un sinistre ou une mise en cause de la responsabilité par un tiers peut être très préjudiciable à l’entreprise. Les frais de réparations sont souvent très élevés. Sans assurance, ils sont à la seule charge du professionnel de l’institut de beauté.

Quelles garanties souscrire avec une multirisque professionnelle institut de beauté ?

Une multirisque professionnelle institut de beauté regroupe trois familles de garanties indispensables, à savoir :

  • La protection des locaux, des biens, des équipements et du stock.
  • La protection financière.
  • La protection des dommages causés aux tiers.

Des options et services sont possibles en fonction des activités professionnelles exercées. Pour un institut de beauté, il peut être judicieux de souscrire une garantie bris de glace extérieure, une garantie individuelle agression ou encore une garantie rééquipement à neuf. Si l’esthéticienne effectue des soins de beauté à domicile, elle doit souscrire une garantie auto adaptée à ses trajets professionnels avec protection des marchandises et du matériel durant le transport.

La garantie responsabilité civile professionnelle d’une MRP

Appelée également RC Pro, la responsabilité civile professionnelle est l’une des garanties essentielles de la multirisque professionnelle institut de beauté. Elle couvre les dommages causés au tiers dans le cadre de l’activité exercée à l’intérieur ou à l’extérieur des locaux. Les tiers sont des clients, des fournisseurs, des prospects et des personnes lambda. Réaction allergique à un produit, chute en montant sur une table de soins, brûlure avec un appareil à UV mal réglé, les risques de dommages engageant la responsabilité de l’esthéticienne ne manquent pas. Mieux vaut s’en prémunir. Pour tous les dommages causés durant la vie courante du salon, la responsabilité civile exploitation ou RCE est nécessaire en complément.

La garantie des locaux, des biens et des produits vendus d’une MRP

L’autre garantie indispensable d’une MRP, voire obligatoire quand le professionnel est locataire, est la garantie des locaux et des biens. Elle couvre les murs, la vitrine, le matériel, le mobilier, le stock et les produits vendus en cas de sinistres comme :

  • l’incendie ;
  • le dégât des eaux ;
  • le bris de glace ;
  • les catastrophes naturelles ;
  • la tempête ;
  • les explosions technologiques et industrielles ;
  • les attentats et actes terroristes ;
  • le vol, cambriolage et vandalisme (en option avec une formule de base).

Tous les contrats de multirisque professionnelle institut de beauté n’incluent pas les produits et le stock. La valeur des biens à assurer doit être estimée au plus juste pour une indemnisation satisfaisante en cas de dommage. La prise en charge est possible en valeur à neuf (option) ou en valeur d’usage moins la vétusté. Ce montant fait varier à la hausse ou à la baisse le coût de la MRP.

La garantie perte d’exploitation d’une MRP

Quand un sinistre affecte le salon de beauté comme une inondation ou un incendie, l’activité diminue, voire cesse, le temps de la remise en état des locaux. Le chiffre d’affaires est fortement impacté, mais le professionnel doit pouvoir continuer à payer ses charges de fonctionnement comme le loyer ou les salaires. Pour pallier cette perte d’exploitation, l’assureur verse une indemnité au professionnel durant les travaux. Le but est de maintenir la situation financière du professionnel telle qu’elle était avant le sinistre.

La protection juridique d’une MRP

Enfin, la 4e garantie d’une multirisque professionnelle institut de beauté est la protection juridique ou PJ. Elle protège le professionnel en cas de litiges avec un tiers par exemple. Le dirigeant de l’institut de beauté bénéficie de conseils juridiques gratuits ou de l’assistance d’un avocat en cas de procédure judiciaire.

Comment choisir une multirisque institut de beauté ?

Choisir une multirisque professionnelle institut de beauté suppose avant tout de recenser les risques inhérents à ses activités. Les progrès de la médecine influencent directement les progrès des techniques de soins du secteur de la beauté et de l’esthétique. En plus des soins classiques comme l’épilation, la manucure ou les soins du visage, les professionnels de la beauté doivent s’assurer pour les nouvelles pratiques innovantes comme :

  • les soins de cryolipolyse (amincissement par le froid) ;
  • le blanchiment dentaire ;
  • l’épilation définitive avec la lumière pulsée ou le laser, etc.

Cette évaluation des risques permet de définir un budget pour souscrire toutes les garanties indispensables et exercer son activité en toute sérénité. La mise en concurrence des offres est la solution idéale pour trouver une multirisque professionnelle institut de beauté adéquate. Avec un comparateur en ligne, le professionnel obtient des devis personnalisés en quelques minutes. Il les compare attentivement et tranquillement depuis chez lui. S’il estime sa connaissance insuffisante ou s’il manque de temps, le professionnel peut mandater un courtier expert indépendant. Il négocie pour le compte de son client les meilleurs contrats de MRP institut de beauté.

Combien coûte une multirisque professionnelle institut de beauté ?

Les compagnies d’assurances communiquent peu sur les tarifs de MRP en dehors de devis en bonne et due forme. En effet, les profils des assurés sont nombreux et ce sont autant de tarifs possibles. Selon nos informations, données à titre purement indicatif, le coût d’une multirisque professionnelle institut de beauté varie de 250 € à 600 €/an en moyenne. En principe, plus le CA est élevé, plus l’assureur estime les risques importants et plus le montant de la prime sera élevé. Parmi les critères pris en compte, mentionnons :

  • La CA, l’effectif et le statut du salon de beauté.
  • Le nombre de salariés.
  • La localisation géographique et la surface du salon de beauté.
  • Le passif et l’expérience de l’assuré.
  • La valeur des biens.
  • Les garanties et options souscrites.
  • La nature des activités.
  • Le montant des franchises.

Pour résumer, la multirisque professionnelle institut de beauté n’est pas obligatoire. Seules la garantie des risques locatifs et la responsabilité civile professionnelle sont requises si le professionnel est locataire du salon. Néanmoins, pour se prémunir des risques nombreux et des conséquences financières tant pour le local, les biens ou les tiers, il est fortement recommandé d’en souscrire une. Pour la choisir, il est conseillé de :

  1. Lister les risques de sa profession.
  2. Déterminer les garanties indispensables.
  3. Fixer un budget.
  4. Mettre en concurrence les offres via un comparateur.
  5. Comparer les devis en restant vigilant sur quelques points : le tarif, les exclusions de garantie, les plafonds de remboursement, les franchises, les délais de carence.
 
 

Comparateur Multirisque Professionnelle
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : iRguHr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires