Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Idées de Création > Devenir guide touristique indépendant : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir guide touristique indépendant : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Devenir guide touristique indépendant : procédure, réglementation, étapes pour réussir

Le métier de guide touristique indépendant est passionnant et enrichissant, mais aussi éprouvant. On distingue deux catégories de guides touristiques, à savoir ceux qui organisent et animent une visite d’un site local pour un groupe de visiteurs, et ceux qui organisent et encadrent des voyages de plus longue durée avec des groupes de voyageurs. Quoi qu’il en soit, il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur dans ce domaine et de suivre la procédure nécessaire pour créer son entreprise. Faisons le point dans ce dossier.

Devenir guide touristique indépendant : quelles missions ? Quelles formations ? Quels prérequis ?

Un guide touristique est un professionnel qui a pour mission d’accompagner un groupe de personnes au cours d’une visite d’un site touristique ou d’un voyage. Il convient donc de bien distinguer le guide local, qui propose la visite d’une ville touristique, d’un quartier attractif, ou encore de monuments emblématiques et musées historiques, du guide touristique qui organise et encadre le voyage, mais qui veille également à son bon déroulement en permanence et tout au long du séjour.

Le guide touristique alterne entre le travail sur le terrain, avec ses clients visiteurs, et le travail en bureau, qui lui permet de préparer le voyage et les visites qui vont le jalonner. Dans le cadre d’un voyage, sa prestation est complète puisqu’il est chargé de gérer les excursions, les visites guidées, les arrêts divers, les temps de restauration, les hébergements, etc. Il lui faut préparer un itinéraire très précis à l’avance. Il peut avoir besoin de se rendre sur place pour préparer son excursion, s’immerger dans la culture locale et se documenter afin d’apporter à ses clients une expérience riche et unique. Bien entendu, il peut également en profiter pour nouer des relations avec différents partenaires locaux (hôteliers, restaurateurs, transporteurs, guides locaux, etc.).

Quelles sont les qualités requises pour devenir guide touristique indépendant ?

Le métier de guide touristique est passionnant, mais particulièrement contraignant. Il exige certaines compétences et qualités.

  • Accepter de vivre en décalage : le guide touristique travaille principalement le week-end et pendant les vacances scolaires, notamment en période d’été. Il œuvre donc à contre-courant de la majorité de la population, ce qui peut être difficile à supporter en cas de vie de famille.
  • Une disponibilité permanente : le guide touristique ne compte pas ses heures. Pendant un séjour touristique, il ne peut se reposer et il lui faut être disponible 24h/24h pour ses clients.
  • Une organisation minutieuse : pour vivre de son métier, le guide touristique doit proposer des prestations bien organisées et intéressantes, sans quoi il s’expose aux plaintes de ses clients. Chaque visite ou chaque voyage doit être minutieusement organisé.
  • Une polyvalence à toute épreuve : le guide touristique est bien souvent le seul interlocuteur pour ses clients. Il doit donc être capable de répondre à tous les besoins immédiats et de gérer tous les aléas possibles avec réactivité et efficacité.
  • L’ouverture d’esprit et l’adaptabilité : il est essentiel de rester courtois avec ses clients, quels que soient leur profil et leur personnalité. Apprécier le contact avec les autres et avoir un bon sens du relationnel est indispensable pour exercer ce métier.
  • Être bon pédagogue : il est important de savoir captiver son public, de bien s’exprimer pour être compris de tous, de savoir parler de manière claire et avec facilité. Il est toujours intéressant de bien connaitre son sujet et de se documenter afin d’être en mesure de répondre à toutes les questions, mais également de glisser quelques anecdotes originales de temps à autre. Par ailleurs, il faut savoir adapter sa visite ou son voyage au profil de ses clients. De jeunes enfants ne suivront pas le même parcours que des adultes, il faut être capable de proposer une visite ludique et vivante et qui les place comme acteurs de leur découverte. De même, en fonction du profil de la clientèle adulte, les visites et points d’étape du parcours ne seront pas les mêmes.Haut du formulaire

Quelle formation suivre pour devenir guide touristique indépendant ?

Si aucun diplôme n’est exigé pour exercer le métier de guide touristique indépendant, il est préférable de disposer d’une bonne culture générale et de connaissances solides en arts, en histoire et en géographie. Une licence en histoire de l’art peut notamment être intéressante pour disposer d’une palette de savoirs fournie. Bien entendu, exercer continuellement sa curiosité est indispensable.

Pour exercer ce métier, il est également essentiel de maitriser parfaitement l’anglais. Bien entendu, d’autres langues étrangères sont à connaitre pour élargir ses possibilités et notamment pour pouvoir organiser plus aisément des visites avec des groupes d’origine étrangère ou des excursions dans des pays plus nombreux.

Une formation dans le domaine du tourisme est également la bienvenue, même si elle n’est pas obligatoire. Un BTS tourisme ou un BTS en animation et gestion touristique est un plus afin de disposer des codes utiles pour mieux accompagner les visiteurs.

Toutefois, il convient de préciser que pour devenir guide-conférencier et être chargé de réaliser les visites commentées au sein des musées de France ou des monuments historiques, il est indispensable de suivre une licence professionnelle de guide-conférencier et de justifier d’un master (Bac+5) dans ce domaine.

Comment devenir guide touristique indépendant ? Les étapes à suivre !

Si vous avez pour projet de devenir guide touristique indépendant, voici les étapes à suivre.

Choisir son statut juridique

Pour exercer ce métier, vous disposez de plusieurs solutions. Il vous faut commencer par choisir votre statut juridique, car les démarches à suivre en dépendront. Dans tous les cas, vous devrez effectuer votre déclaration d’activité auprès de votre centre de formalités des entreprises (CFE) compétent.

  • La micro-entreprise : ce statut simplifié est idéal pour exercer cette profession en tant qu’indépendant. Parfaite pour débuter, la micro-entreprise a pour avantage d’être allégée en matière de gestion. Vous devez régler vos cotisations sociales en fonction de votre chiffre d’affaires. En revanche, ce dernier est limité et le patrimoine personnel du professionnel n’est pas protégé en cas de dette.
  • L’entreprise individuelle (EI) : ce statut individuel en nom propre est un peu plus contraignant que le précédent. Il vous sera obligatoire de présenter une comptabilité réelle, ce qui nécessite les services d’un expert-comptable. En outre, les cotisations sociales sont plus importantes, et calculées sous la forme d’un forfait basé sur le bénéfice réel antérieur avant une régularisation.
  • L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : ce statut, qui s’apparente à celui d’une SARL à associé unique, est intéressant lorsque l’activité se développe favorablement.
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) : plus flexible que l’EURL, ce statut sous la forme d’une société est de plus en plus plébiscité en France. En revanche, il est plus coûteux que les autres.

Obtenir son numéro SIRET

Une fois que vous avez choisi votre statut juridique et entrepris vos démarches de déclaration d’activité, vous pouvez obtenir votre numéro SIRET. Il s’agit d’un identifiant unique obligatoire qui vous sera exigé lors de chacune de vos missions.

Obtenir la carte de guide-conférencier

Si vous projetez de devenir guide-conférencier, vous devrez obtenir une carte professionnelle délivrée aux titulaires d’une licence professionnelle ou d’un diplôme équivalent. Votre demande doit être déposée auprès de la préfecture et elle nécessite la fourniture de plusieurs justificatifs. La décision de la délivrance survient dans un délai maximal de deux mois, sachant que la carte est à durée illimitée.

Trouver ses premiers clients

Étant indépendant, le guide touristique doit trouver ses premiers clients seuls. Vous pouvez commencer par démarcher les acteurs du monde touristique pour vous y aider, comme les agences de voyages, les musées, les sites touristiques, les hôteliers, etc. Ceci peut vous permettre de vous constituer un premier réseau de partenaires et de commencer à mettre en place des circuits ou visites à proposer à vos futurs clients.

Vous pouvez créer vos propres circuits et les présenter sur un joli site internet bien conçu et surtout qui donne envie de faire appel à vous. Partagez vos expériences, vos photos de voyages et faites rêver les clients potentiels. Vous pouvez également vous créer des pages sur les principaux réseaux sociaux et les alimenter très régulièrement.

L’avis de vos clients est déterminant pour asseoir votre succès. N’hésitez pas à préparer des visites et des excursions parfaites pour satisfaire leurs moindres besoins et à les inviter à laisser leur avis pour attirer toujours plus de clients. Commencez petit pour éviter les grosses difficultés et agrémentez vos excursions et visites au fil de vos expériences.

Proposez des programmes de fidélisation et de parrainage, mais également des offres avec vos partenaires. Chacun peut y gagner.

N’hésitez pas à vous tourner vers des guides locaux de qualité lors de vos voyages afin de permettre à votre clientèle de bénéficier d’une expérience encore plus riche. En outre, c’est l’occasion pour vous de souffler un peu et de profiter à votre tour de l’excursion.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : X9ZiMJ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires