Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Coiffeur à domicile en auto-entrepreneur : conseils pour se lancer

Coiffeur à domicile en auto-entrepreneur : conseils pour se lancer

Coiffeur à domicile en auto-entrepreneur : conseils

Se lancer dans la coiffure à moindre coût passe souvent par la création d’une auto-entreprise dédiée à son activité. Cette volonté peut naître de plusieurs besoins : bénéficier d’un complément de revenus, tester un projet avant de monter son salon de coiffure ou simplement développer sa micro-entreprise.

Que faut-il savoir pour s’installer en micro-entrepreneur coiffeur à domicile ? Quels sont les avantages et contraintes du statut ? Quelles sont les astuces pour développer rapidement sa clientèle et la fidéliser ? On fait le point pour mettre toutes les chances de votre côté.

Comment créer sa micro-entreprise de coiffure à domicile ?

Tout d’abord, rappelons que la coiffure est un métier artisanal et réglementé. Pour avoir le droit d’exercer l’activité, il est nécessaire de détenir des diplômes ou une équivalence.

En pratique, c’est le CAP coiffure ou supérieur qui vous permet de vous enregistrer en qualité de micro-entrpreneur. À défaut de diplôme, il est possible de demander à la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) une attestation de qualification professionnelle en justifiant de 3 années d’expérience dans le domaine.

À noter que seul le BP (Brevet Professionnel) ou le BM (Brevet de Maîtrise) de coiffure vous permet d’ouvrir un salon fixe et d’embaucher du personnel. Le domicile fait donc figure d’exception et permet de se lancer plus facilement, tout en répondant à une demande croissante des consommateurs.

Inscription de l’auto-entrepreneur auprès de la CMA

Dans tous les cas, le dossier d’inscription est gratuit et doit être envoyé au CFE compétent, à savoir la CMA de votre département puisqu’il s’agit d’une activité artisanale. Si vous souhaitez vendre également des produits comme des shampoings, lotions, soins des cheveux, accessoires de beauté, l’inscription au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) est également de mise.

Demande de carte de commerçant ambulant

Si vous souhaitez exercer le métier de coiffeur à domicile en dehors de votre lieu de résidence, c’est-à-dire dans les communes voisines de celle dont vous dépendez, il vous faudra également demander votre carte de commerçant ambulant.

La demande doit être faite, là aussi, aurpès de votre CMA, et nécessite un règlement de 30 euros. Votre carte est valable 4 années et doit être renvouvelée à l’issue de cette période.

Les avantages de l’auto-entreprise pour le coiffeur à domicile

Outre la gratuité des formalités d’enregistrement relatives à la société, les avantages de la micro-entreprise sont nombreux. Nous vous énumérons les principaux pour que vous puissiez faire un choix éclairé.

La franchise en base de TVA

Tout micro-entrepreneur bénéficie de plein droit de la franchise en base de TVA. Cela signifie que vous ne facturer pas les 20 % de TVA à vos clients. Comme le coiffeur travaille principalement avec des particuliers, c’est un avantage de taille vous permettant d’avoir des tarifs compétitifs en comparaison d’un coiffeur en SARL ou en SAS travaillant en salon.

Pour en bénéficier, il est cependant nécessaire de ne pas dépasser certains plafonds de chiffre d’affaires. Dans le cas d’un coiffeur, réalisant des prestations de services artisanales, vous gardez le bénéfice de la franchise en base de TVA si vous ne dépassez pas 34 400 euros de chiffres d’affaires (avec une tolérance à 36 500 euros la première année).

Une comptabilité allégée

En tant que micro-entrepreneur, votre comptabilité est ultra-simplifiée et vous faites l’économie d’un comptable. Un simple livre des recettes et charges, tenu au jour le jour, est suffisant pour justifier de votre chiffre d’affaires auprès de l’administration fiscale.

Attention cependant, en tant qu’artisan prestataire de services, vous êtes dans l’obligation de facturer en bonne et due forme votre client en lui délivrant une note dès que la prestation de services réalisée dépasse 25 euros, ou si le client en fait la demande pour un montant inférieur.

Des formalités de déclaration simplifiées

Avec une micro-entreprise de coiffure à domcile, vous devez déclarer mensuellement ou trimestriellement vos revenus, selon le choix que vous avez effectué à la création de votre entreprise individuelle. Cette déclaration se fait en ligne, simplement, en quelques minutes, et seul le chiffre d’affaires encaissé est à déclarer.

En tant qu’artisan, le montant de vos cotisations sociales s’élève à 22 % de votre chiffre d’affaires. Ce taux peut être minoré à 11 % durant la première année d’activité si vous êtes éligible à l’ACRE. Les autres cotisations dues sont de 0,2 % pour la CFP (Contribution à la Formation Professionnelle) et de 1,7 % pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (sur option).

Une exonération de CFE

Le coiffeur ou la coiffeuse exerce une activité avant tout artisanale. À ce titre, la profession est exonérée de CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) qui peut s’élever à plusieurs centaines ou milliers d’euros en fonction de votre chiffre d’affaires et de votre siège social.

L’exonération est rarement accordée sans en faire la demande. Il convient donc de faire sa déclaration initiale de CFE comme tout micro-entrepreneur, et de demander l’exonération de CFE au SIE (Service des Impôts des Entreprises) en vertu de l’article 1452 du CGI (Code Général des Impôts).

Les contraintes de l’auto-entreprise pour le coiffeur à domicile

Si la micro-entreprise est indéniablement un statut simple et facile à adopter, ses avantages induisent également des inconvénients qu’il convient de connaître pour bien fixer ses tarifs.

Aucune déduction sur les achats au lancement de l’activité

Même à domicile, la coiffure nécessite un investissement matériel de départ conséquent. En effet, il vous faudra tous les produits de coupe essentiels, mais également tous les produits de coloration des cheveux. Investir dans une malette pour transporter tout son matériel est également requis.

De la même façon, il vous faudra acquérir un véhicule et le déclarer à l’assurance en usage professionnel pour réaliser vos tournées à domicile. L’achat du matériel de coiffure, des produits destinés à la revente, du véhicule et du carburant, des assurances auto et responsabilité civile ne sont pas déductibles de votre chiffre d’affaires.

L’évaluation des frais de route

En raison de l’impossibilité de déduction des charges de l’entreprise, il est nécessaire de calculer ses frais de route et ceux liés à l’entretien du véhicule pour fixer ses tarifs au prix juste. Le but d’une entreprise, aussi petite soit-elle, restant de gagner de l’argent et de dégager un bénéfice pour être rentable dans le temps.

De la même façon, les distances que vous avez à parcourir pour vous rendre au domicile des clients et clientes doit être pris en compte. Les 5 ou 20 minutes de trajet à chaque déplacement sont autant de prestations que vous ne réalisez pas.

Conseils pour débuter en coiffure à domicile

Comme toute entreprise débutante, il va vous falloir communiquer pour lancer votre activité de coiffure à domicile en auto-entreprise. Les réseaux sociaux sont un formidable outil à ne pas négliger pour trouver vos clients. Facebook et Instagram sont deux grands incontournables à cet effet.

Un client satisfait est un excellent ambassadeur, aussi n’hésitez pas à proposer une offre de parrainage, procurant un avantage aussi bien au client parrain qu’au futur client filleul.

Pensez au référencement local grâce à la magie d’Internet. Si votre investissement de départ est limité, inutile d’opter pour un site web lors du lancement de votre activité. Mais suivez nos quelques conseils pour vous démarquer et être visible près de chez vous.

Utilisez un agenda en ligne pour que vos clients puissent prendre rendez-vous. Facebook en propose gratuitement pour les pages, et le logiciel Kalendes vous permet de créer un mini-site gratuitement, avec prise de rendez-vous en ligne intuitive et facturation intégrée. Couplez votre mini site à une page Google My Business gratuite et demandez à vos clients d’y déposer leur avis…

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : cAtzeY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires