Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Marketing & Communication > Comment protéger le contenu de son site Internet ?

Comment protéger le contenu de son site Internet ?

Comment protéger le contenu de son site Internet ?

Malheureusement, le vol de contenus d’un site internet est fréquent. Pour suivre la hausse des besoins en matière de e-commerce et de diffusion d’information par voie numérique, le plagiat et la duplication de contenus sont devenus monnaie courante. Or, pour le site d’origine, il est particulièrement désagréable de se faire voler ses contenus par la concurrence, car cela peut entacher son image et lui faire perdre des clients.

Pourquoi un tel déferlement de cette pratique, le plagiat représentant près de 60 % des contenus d’après Google ? Tout simplement parce que les contenus de qualité sont valorisés et appréciés pour leur valeur informative, mais que leur rédaction prend du temps. Or, bien des gérants de sites ne souhaitent pas perdre le leur de cette manière et préfèrent se servir directement chez les autres. Pourtant, le plagiat est à proscrire pour bénéficier d’une bonne visibilité sur Google, car le moteur de recherche dispose d’un algorithme capable de mesurer les taux de similarité des contenus proposés avec l’ensemble des sites à travers le monde et il relaye en bas de page ceux qui présentent au moins 20 % de similarité avec d’autres sources.

En conséquence, si vous souhaitez éviter que le fruit de votre travail soit volé sans scrupules et utilisé par d’autres pour leur propre compte, vous disposez de plusieurs solutions pour protéger les contenus de votre site internet.

Comment protéger les contenus de votre site internet ? Nos conseils

Les outils de détection de contenu dupliqué

Vous pouvez utiliser un outil de détection qui identifie les contenus dupliqués sur la toile. Copyscape, Kill Duplicate ou Siteline en sont de bons exemples. Il vous suffit de présenter vos contenus dans l’outil qui va ensuite rechercher sur la toile si votre contenu a été volé ou dupliqué partiellement ou intégralement. Si vous avez confié la rédaction de certains de vos contenus à des rédacteurs, vous pouvez ainsi vérifier que leur travail n’est pas le fruit d’un acte de plagiat.

Vous pouvez également programmer l’outil pour qu’il inspecte le web en permanence afin de détecter rapidement les copies de vos contenus. En cas de détection, vous pouvez même bénéficier de propositions de solutions pour vous protéger (dépôt de plainte en ligne, etc.).

Les alertes Google

Vous pouvez activer Google Alerts, capable de détecter les contenus similaires aux vôtres sur le web. Efficace pour identifier les sites voleurs ou qui pratiquent le plagiat, il vous permet de recevoir une notification par email qui vous informe que certains de vos mots ou phrases ont été réemployés par d’autres.

La licence créative commons

La licence Creative commons permet aux créateurs de contenus originaux de protéger leur site et de faciliter leur diffusion par le biais de clauses de cession de droit :

  • la paternité des contenus peut être exigée ou non (affichage de votre nom) lorsque vos contenus sont utilisés ;
  • vous pouvez accepter ou refuser que vos contenus utilisés soient modifiés ;
  • vous pouvez accepter ou refuser que vos contenus soient utilisés à des fins commerciales.

La balise canonical

La balise canonical est celle qui permet à Google d’identifier les contenus web originaux et les duplicatas. Sans elle, vous risquez de perdre en visibilité, et ce, même si votre contenu était le premier.

Il vous suffit d’insérer cette balise HTML dans l’entête (ou head) des pages que vous souhaitez protéger pour signifier à Google que votre page est l’originale.

Les commandes de copie

Vous avez la possibilité de bloquer pour tous les visiteurs de votre site internet certaines fonctionnalités qui facilitent la copie de contenus. Cela pourra freiner les amateurs de plagiat.

En installant ou en insérant des plug-ins adaptés sur votre site, vous pourrez désactiver les commandes suivantes :

  • le clic droit ;
  • Ctrl+C (copier) ;
  • Ctrl+X (couper) ;
  • Ctrl+V (coller) ;
  • Ctrl+A (tout sélectionner) ;
  • Ctrl+S (enregistrer le document en cours).

Sachez que certains pros du net parviendront à contourner votre interdiction, mais la majorité des visiteurs ignorent ces méthodes.

Le contenu du Flux RSS

Votre site internet possède un Flux RSS que des voleurs peuvent exploiter pour dupliquer votre contenu. Pour protéger votre site, vous pouvez réduire la longueur de vos textes accessibles dans le Flux RSS. Chez la plupart des hébergeurs, le réglage est simple.

Vol ou plagiat de vos contenus : quelles sont les solutions pour vous ?

La demande de suppression auprès du copieur

Si vous constatez que votre contenu a été partiellement ou intégralement copié, vous pouvez contacter le propriétaire du site internet voleur pour l’informer de votre constat, lui en fournir les preuves et l’inviter à le supprimer. Assurez-vous de faire preuve de courtoisie, il est inutile de vous montrer agressif, car vous réduisez vos chances d’obtenir satisfaction. N’oubliez pas que le contenu volé a pu être copié par un rédacteur engagé par le propriétaire du site sans que celui-ci ne s’en soit aperçu, raison pour laquelle il est inutile de l‘incriminer.

Sachez qu’en cas de refus de suppression ou de non-réponse, vous pouvez contacter directement l’hébergeur du site et lui soumettre la même requête.

La demande de suppression auprès de Google

Si votre requête n’aboutit pas, vous pouvez utiliser le formulaire mis à votre disposition par Google qui permet de dénoncer le plagiat de contenu. Cette demande DMCA (Digital Millennium Copyright Act) protège vos droits d’auteurs et vous permet de solliciter une suppression des contenus plagiés.

Google examine ensuite votre demande et peut l’accepter ou la refuser. Pour faire valoir vos droits, n’hésitez pas à utiliser les preuves que vous avez en votre possession.

Le dépôt de plainte

Si aucune des solutions précédentes ne fonctionne, vous pouvez solliciter les services d’un huissier de justice qui adressera une lettre de mise en demeure au propriétaire du site qui a volé vos contenus (là encore à condition de disposer de preuves pouvant l’attester). Sachez que vous avez également la possibilité de porter plainte pour vol de contenu.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : NerdvT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires