Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Gestion & Finance > L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) : explication et calcul

L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) : explication et calcul

L'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) : explication et calcul

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) est un indicateur financier indispensable à connaître pour tout chef d’entreprise. Selon qu’il est positif ou négatif, il indique si l’activité d’une entreprise permet de gagner de l’argent et d’alimenter sa trésorerie ou, au contraire, si l’entreprise perd de l’argent en produisant ses biens ou ses services. L’EBE donne une image de la rentabilité d’une entreprise en se basant sur son seul système de production.

Que désigne l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) ?

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE), aussi appelé le bénéfice brut d’exploitation ou en anglais « Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization (EBITDA) », est un indicateur important pour tout chef d’entreprise, au même titre que la capacité d’autofinancement, le résultat net comptable, la valeur ajoutée ou encore le besoin en fonds de roulement. Autant d’indicateurs nécessaires à une bonne gestion de sa société.

L’EBE révèle la capacité d’une entreprise a générer des ressources, et donc à alimenter sa trésorerie, en se basant sur sa seule production, sans prendre en compte ses produits et charges exceptionnels, ses amortissements, et les moyens qu’elle emploie pour financer son activité. Cet indicateur financier traduit la rentabilité brute d’une entreprise, c’est-à-dire en ne prenant en compte que les dépenses réalisées pour son seul cycle d’exploitation.

L’EBE montre la capacité d’une entreprise à dégager de la richesse. Il est généralement calculé pour un exercice comptable, à la clôture des comptes. Il constitue un solde de gestion indispensable pour évaluer le modèle économique d’une entreprise et pour savoir si ses coûts sont bien gérés.

Le calcul de l’EBE permet en effet d’analyser le chiffre d’affaires hors taxes d’une entreprise une fois considérés tous les frais engagés pour produire un bien ou un service. Si l’EBE est positif, cet indicateur montre qu’une entreprise vend plus cher ses biens ou ses services par rapport à leur coût de production et que son activité rapporte de l’argent. Une situation favorable qui permet de rémunérer les actionnaires potentiels, de payer les intérêts bancaires éventuels, ou de réaliser des investissements.

En revanche, si l’EBE est négatif, cela signifie que l’entreprise perd de l’argent, autrement dit, que le chiffre d’affaires réalisé ne permet pas de couvrir les charges liées à sa réalisation et que la société est dans l’incapacité de financer ses investissements et de faire face à ses échéances financières, soit une situation financière très compliquée.

L’EBE permet ainsi de pointer les postes qui posent problème financièrement pour l’entreprise et de déterminer des actions ciblées pour corriger la situation. Il peut s’agir par exemple d’augmenter les prix de vente, d’arrêter la fabrication de certains produits ou services déficitaires, de réduire certaines charges, etc.

L’EBE est utilisé pour calculer des ratios financiers utiles pour la bonne gestion d’une entreprise tels que le taux de profitabilité, le taux de rentabilité brute, ou encore le flux de rentabilité (cash flow).

Comment calcule-t-on l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) ?

Le calcul de l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE), qui représente un solde intermédiaire de gestion (SIG) destiné à analyser le résultat d’une entreprise à l’aide de plusieurs indicateurs, est avant tout indispensable au moment de la création ou de la reprise d’une entreprise car il doit apparaître notamment dans le business plan, dans le cas de la vente d’une entreprise afin de motiver les nouveaux investisseurs, et bien sûr lors du bilan annuel d’activité. Cet indicateur financier permet de savoir si l’activité d’une entreprise est rentable ou non.

Il existe plusieurs méthodes pour calculer l’EBE, mais la plus simple et la plus utilisée par les chefs d’entreprise est celle qui se base sur le chiffre d’affaires.

L’EBE est alors égal à ce chiffre d’affaires hors taxes qui apparaît dans le compte de résultat, auquel on retranche les achats de marchandises et de matières premières effectués par l’entreprise, les frais liés aux services extérieurs tels que le paiement d’un loyer, d’une assurance, de l’électricité, etc., les frais de services de prestataires comme un comptable, un avocat, etc., les impôts et les taxes, ainsi que les charges de personnel (salaires et charges sociales). La formule à appliquer est donc :

EBE = chiffre d’affaires HT – achats consommés – consommations en provenance de tiers + subventions d’exploitation – charges de personnel – impôts et taxes.

L’EBE peut également être calculé à partir de la valeur ajoutée d’une entreprise. La formule à utiliser dans ce cas est :

EBE = valeur ajoutée + subventions exploitation – impôts et taxes – charges de personnel.

L’EBE représente alors la part de la valeur ajoutée produite, c’est-à-dire la richesse créée, qui revient à l’entreprise et aux apporteurs de capitaux.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : htqpUY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Comment calculer son seuil de rentabilité ? Comment calculer son seuil de rentabilité ? Pour un chef d’entreprise, le seuil de rentabilité représente l’objectif minimum à atteindre sur une période donnée pour que son activité n’accuse pas de pertes. C’est un indicateur...
  • Qu'est-ce qu'une holding ? Avantages et inconvénients Qu'est-ce qu'une holding ? Avantages et inconvénients Une holding, plus communément appelée "société-mère", est une société financière qui détient des actions ou des parts dans une (ou des) autre(s) entreprise(s). Une holding a comme principal...
  • Faut-il louer ou acheter les bureaux de son entreprise ? Faut-il louer ou acheter les bureaux de son entreprise ? Parmi les décisions que doit prendre un chef d’entreprise, définir la localisation et la surface de ses bureaux professionnels est déjà très important. Savoir s’il doit acheter ses locaux ou...
  • Comment vendre une entreprise (TPE ou PME) ?	Comment vendre une entreprise (TPE ou PME) ? Vendre une entreprise se prépare bien en amont. L’anticiper, c’est assurer sa valorisation et la céder au moment opportun. La vente d’une entreprise ne se fait pas en un jour. Elle demande du...