Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Quels sont les risques quand on crée une entreprise ? Comment les maîtriser ?

Quels sont les risques quand on crée une entreprise ? Comment les maîtriser ?

Quels sont les risques quand on crée une entreprise ? Comment les maîtriser ?

Créer une entreprise est une aventure enthousiasmante d’un point de vue humain mais aussi économique. Se lancer dans un tel projet n’est toutefois pas un long fleuve tranquille et expose à un certain nombre de risques personnels et professionnels. Pour maîtriser au mieux ces risques, il faut d’abord bien les connaître et agir pour réussir à les éviter, ou en tous les cas les contourner au mieux.

Quels sont les risques que prend un futur entrepreneur ?

Prévoir des changements dans sa vie personnelle

Créer son entreprise a tout d’abord des répercussions évidentes sur sa vie personnelle et n’est pas dénué de risques en la matière.

Une personne s’engage dans un projet individuel d’entreprenariat le plus souvent en quittant un emploi salarié. Un créateur d’entreprise doit alors avoir en tête qu’il laisse derrière lui le plus souvent la faculté de pouvoir disposer de revenus réguliers comme ceux des salariés, et que ses revenus ont de grandes chances de baisser au moins au démarrage de son projet et peut-être durant des mois, voire les premières années. Un risque financier donc qu’il faut accepter, tout comme ses proches.

Se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise demande aussi d’abandonner un rythme de vie bien établi. Il faut s’attendre à devoir gérer des urgences très souvent, à ne pas prendre de congés aussi souvent qu’on le souhaiterait, etc.

D’un point de vue personnel, il est impératif d’avoir conscience de ces risques et surtout qu’ils soient compris et validés par son entourage proche, en particulier son conjoint et ses enfants. Il est aussi recommandé, au final, de bien faire le point sur ce que vous acceptez de perdre en termes financier, de conditions de vie, etc.

Assumer de nouvelles responsabilités professionnelles

Créer son entreprise veut également dire s’engager auprès de ses clients et de ses fournisseurs pour mener à bien son activité. En la matière, les faux pas ne sont pas admis. Vos engagements vis-à-vis d’eux doivent être sans faille et répondre à des prises de décisions et à des actions mûrement réfléchies et viables pour éviter les conséquences négatives pour vos interlocuteurs professionnels, qui peuvent se retourner contre vous et engager votre responsabilité pénale dans certains cas.

D’autre part, si votre nouvelle activité entraîne le recrutement d’un ou plusieurs salariés, vous êtes en charge d’assurer leur gestion. Et la gestion des ressources humaines peut être semée d’embûches, voire de conflits, si vous ne faites pas en sorte d’assurer de bonnes conditions de travail à vos collaborateurs qu’il s’agisse de leur motivation, leur bonne intégration dans l’entreprise, ou encore de leur rémunération.

Comment maîtriser au mieux les risques quand on crée une entreprise ?

Tester son projet de création d’entreprise

Une fois bien en tête les risques auxquels un créateur d’entreprise va certainement devoir faire face, l’idéal est de pouvoir tester son projet dans des conditions réelles. De nombreuses structures permettent à un nouvel entrepreneur de pouvoir vérifier si son projet professionnel est viable, et de se faire accompagner au moment de sa création d’entreprise, avant de se lancer seul.

C’est le cas par exemple des couveuses d’entreprises, des structures qui donnent la possibilité de tester un projet de création d’entreprise en commençant à développer concrètement son activité, à vendre ses produits ou services, tout en étant accompagné et formé au métier de chef d’entreprise. Une solution qui permet même à certains porteurs de projet de tester ainsi leur activité tout en restant salarié à l’occasion, par exemple, d’un congé de reclassement en vue d’un prochain licenciement pour motif économique.

Il est aussi possible de tester son projet de création d’entreprise en intégrant une coopérative d’activité et d’emploi (CAE) ou une société de portage en gardant le statut de salarié.

L’accompagnement par un professionnel est dans tous les cas vivement recommandé lorsque l’on décide de créer une entreprise. De nombreux réseaux d’entrepreneurs dont la mission est de vous aider à construire et à faire démarrer votre activité dans les meilleures conditions sont à la disposition des créateurs d’entreprise partout en France.

De la même manière, créer son entreprise demande une bonne préparation en amont, qui peut durer parfois de nombreux mois. Son montage implique l’élaboration de dossiers précis et détaillés comme par exemple un budget prévisionnel, un business plan, etc.

Choisir un régime juridique adapté à son entreprise

Créer son entreprise, c’est aussi prendre des risques notamment en matière de patrimoine personnel en cas de difficultés économiques. C’est pourquoi il est important de bien choisir le régime juridique de sa future entreprise.

Que vous optiez pour une entreprise individuelle ou pour une société, le choix d’un régime juridique a toujours des conséquences d’un point de vue fiscal, social, et d’engagement de votre patrimoine personnel si votre entreprise devait faire face à de grosses difficultés.

Bien évaluer ses besoins financiers

Créer une entreprise représente un véritable investissement en temps, mais aussi en argent. Il est ainsi indispensable de bien évaluer les besoins financiers nécessaires à la mise en route de votre activité et à son développement.

Outre vos apports personnels, il est alors utile la plupart du temps de s’intéresser aux autres possibilités de financement qui peuvent prendre la forme de prêts bancaires, d’aides publiques, d’opérations de crowdfunding, etc.

Suivre un tableau de bord de gestion

Une entreprise doit avoir un cap de déterminé en termes financiers, mais aussi commercial, dès sa création. En définissant précisément dès le départ de votre activité des indicateurs à suivre et à atteindre, il sera plus facile d’intervenir rapidement en cas de décalage avec vos prévisions.

Comme le conseille Bpifrance Création, Banque Publique d’Investissement, spécialisé dans le conseil aux entrepreneurs, un tableau de bord de gestion est indispensable pour gérer au mieux son activité et suivre la santé financière de son entreprise. Cet outil peut intégrer différents types d’indicateurs : économiques (résultats, coûts, etc.), physiques (stocks, logistique, etc.), humains (mesure de performance des salariés), et des indicateurs plus généraux de suivi de l’activité de l’entreprise.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : SXfmyV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires