Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Préparer son Projet > La chance est-elle un aspect déterminant dans la réussite d'une création d'entreprise ?

La chance est-elle un aspect déterminant dans la réussite d'une création d'entreprise ?

La chance est-elle un aspect déterminant dans la réussite d'une création d'entreprise ?

Lorsque le succès est au rendez-vous, bien des entrepreneurs voient leurs efforts être réduits au simple facteur chance. Pourtant, derrière cette impression de chance, bien d’autres paramètres ont conduit le professionnel vers la réussite de sa création d’entreprise. Énergie investie, travail acharné, implication totale, investissement complet, sacrifices personnels et financiers, préparation soignée, rencontres intéressantes, opportunités saisies, développement d’un savoir-faire et de compétences, confiance en soi… les clés du succès résident dans bien des domaines et des aspects. Néanmoins, peut-on dire que la chance a un rôle à jouer ? Est-elle un aspect déterminant dans la réussite d’une création d’entreprise ? Tentons d’y répondre dans ce dossier.

La chance : un facteur clé dans la réussite d’une création d’entreprise ?

D’après les données de l’INSEE, plus de 50 % des TPE et des PME créées ne parviennent pas à perdurer au-delà de cinq années d’existence. Le cap des cinq ans n’est donc franchi avec succès que par moins de la moitié de ces entreprises, ce qui est finalement bien peu au regard des espoirs et des engagements de bien des entrepreneurs.

Mais peut-on en déduire pour autant que presque 50 % des TPE et PME ont eu de la chance et que l’autre moitié majoritaire n’en a pas eu ? En réalité, tout dépend de ce que l’on place derrière le terme et le concept de « chance ».

Créer et construire une entreprise, puis la développer et la faire vivre ne peut se faire avec la chance seule. Pour réussir, un entrepreneur doit se donner les moyens du succès, s’engager dans son projet, bien se préparer, opter pour un domaine porteur et viable, investir son temps et de l’argent, faire les bonnes rencontres, nouer les bons partenariats, s’appuyer sur les bonnes ressources, mais aussi se former, travailler, se remettre en question, oser, se faire confiance et savoir parfois même recommencer.

Certes, certains entrepreneurs auront beau tout essayer et travailler dur, l’échec est finalement au rendez-vous. D’autres fournissent à l’inverse bien moins d’efforts et rencontrent le succès. Il faut dire que d’autres paramètres, extérieurs, entrent également en compte. Le contexte économique, sanitaire ou politique, une rencontre inattendue, un événement particulier… certains facteurs peuvent influencer un projet de création d’entreprise de manière positive ou bien l’annihiler définitivement. Certains entrepreneurs ont ainsi réussi à se lancer au bon moment, avant qu’une nouvelle mesure ne vienne empêcher leur possibilité d’emprunt par exemple, avant que la crise sanitaire ne freine toute possibilité de développement ou encore avant qu’une décision politique prise par un autre pays ne contrecarre leurs possibilités de commerce et d’échanges internationaux, mais d’autres n’ont pas eu cette « chance », car ils n’ont pas pu ou su agir au même moment.

En conséquence, il existe un facteur chance qui peut porter ou détruire un projet. Ce fait est reconnu et ne peut être nié. Néanmoins, la chance n’agit pas seule. Elle ne doit pas être prise en compte dans le processus de création de l’entreprise, mais si elle se « manifeste », elle figure comme un plus, un bonus qu’il est judicieux d’avoir saisi et dont il est bon d’avoir bénéficié.

En revanche, si une entreprise ne peut être créée en s’appuyant sur le facteur « chance », d’autres critères sont, à l’inverse, indispensables pour espérer réussir.

Sur quels critères faut-il s’appuyer pour réussir dans la création d’une entreprise ?

Aujourd’hui, il est très facile de créer une entreprise. En revanche, la mener vers le succès est bien plus difficile. Si la chance est parfois évoquée, elle ne figure pas parmi les critères sur lesquels il faut s’appuyer pour construire son projet. Voici toutefois d’autres facteurs qui semblent déterminants.

Avoir confiance en son projet de création d’entreprise

Avoir l’envie de se lancer et une certaine confiance en soi sont nécessaires. Pour tenir bon face à ceux qui s’élèveront contre vous, pour surmonter les difficultés et les obstacles, pour garder le cap même en cas de coup dur, il est important d’avoir foi en soi et en son projet.

Il est également important de donner du sens à son projet, une action qui agit comme un moteur pour l’entrepreneur et pour fédérer ses équipes.

Savoir se préparer

Un projet de création d’entreprise ne se lance pas du jour au lendemain. Même s’il est techniquement possible de créer certaines formes d’entreprises en moins d’une journée, il est important de préparer son projet bien en amont pour qu’il soit suffisamment solide, viable et durable. Pour ce faire, il est nécessaire de réaliser une étude de marché, un business plan, de projeter ses besoins financiers et ses objectifs en matière de chiffre d’affaires, d’être prêt à investir son temps et son argent, etc. Il est également judicieux de se fixer des objectifs à court, moyen et long terme afin de garder le cap sur son projet.

Se former

Créer une entreprise nécessite une certaine polyvalence. L’activité que vous comptez exercer peut vous être inconnue et nécessiter des formations, mais il se peut aussi que vous la maitrisiez parfaitement. Néanmoins, la création d’une entreprise exige bien d’autres compétences. Pour réussir, il faut être capable de gérer les volets administratifs et comptables, commerciaux et relationnels, entre autres. N’hésitez donc pas à vous former à tous les aspects que vous ne maitrisez pas et à veiller à bien vous mettre à jour des nouvelles tendances et évolutions de votre activité première.

Être prêt à faire des sacrifices

Malheureusement, la création d’une entreprise n’est pas une simple opération à prendre à la légère. Elle exige bien souvent des sacrifices importants, tant financiers que personnels, notamment familiaux. Assurez-vous d’être soutenu par votre conjoint pour vous lancer, car votre vie sera assurément bouleversée par ce nouveau choix de vie. Il faut vous attendre à devoir consacrer beaucoup de temps à votre entreprise, au détriment de vos congés et jours de repos, mais peut-être aussi à travailler pendant une période plus ou moins longue sans vous dégager de véritable salaire.

Bien s’entourer

Si vous avez besoin de salariés, il vous faut recruter de bons éléments qui seront à la fois compétents et motivés. Idéalement, il est souhaitable que vous soyez en mesure d’embarquer vos équipes dans un projet commun et collectif. Pour ce faire, pensez également que le salaire joue un rôle de premier ordre. Il est naturel de bien rémunérer ses salariés pour les conserver et d’instaurer une ambiance de travail basée sur le respect et la confiance.

Établir les bons partenariats

Outre vos salariés, il vous faut vous entourer de bons partenaires. Associés, prestataires et autres doivent être de bons alliés dans votre projet. Ne négligez donc pas ces paramètres pour espérer réussir dans la création de votre entreprise et faites les bons choix.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : dbteT4

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires