Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Créateur d'entreprise : quel accompagnement ? Par qui se faire aider ?

Créateur d'entreprise : quel accompagnement ? Par qui se faire aider ?

Créateur d'entreprise : quel accompagnement ? Par qui se faire aider ?

Créer une entreprise est un long parcours, souvent difficile, semé d’embûches. Si de nombreux entrepreneurs se lancent seuls dans l’aventure, un moment ou à un autre, le besoin d’être accompagné se fait forcément sentir tant la création d’entreprise est multiforme et demande des compétences dans des domaines très différents comme le juridique, le financier, l’administratif, etc. Il existe de très nombreux moyens de se faire accompagner pour un créateur d’entreprise, des aides d’accompagnement institutionnelles aux appuis moins formels mais composés d’experts ou de chefs d’entreprise qui ont de l’expérience et de bons conseils à donner en matière de création d’entreprise.

Des accompagnements institutionnels à la création d’entreprise

D’un point de vue institutionnel, Pôle emploi est l’un des principaux organismes publics qui déploie tout un dispositif d’accompagnement pour les créateurs d’entreprise, essentiellement destiné aux demandeurs d’emploi. D’autres mécanismes d’accompagnement comme le nouvel accompagnement à la création ou la reprise d'entreprise, ou encore le contrat d'appui au projet d'entreprise, sont aussi à la disposition des créateurs d’entreprise en recherche d’aide.

Le nouvel accompagnement à la création ou la reprise d'entreprise (Nacre)

Depuis 2017, les régions ont en charge un dispositif, le nouvel accompagnement à la création ou la reprise d'entreprise (Nacre), destiné à aider les créateurs d’entreprise qui ont déjà une idée précise de leur projet pour son montage, sa structuration financière et son démarrage.

Pour bénéficier de cette aide d’accompagnement, un créateur d’entreprise doit en faire la demande, s’il remplit les conditions détaillées ci-dessous, auprès d’un organisme de sa région qui a passé une convention avec l'État et la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dont les coordonnées sont fournies par chaque conseil régional. Si cet organisme accepte d’apporter son appui à la création d’entreprise, l’entrepreneur signe avec lui un contrat d’accompagnement.

Ce contrat d’accompagnement comporte 3 phases : 1) l’aide au montage du projet de création (conditions de mise en œuvre, éventuelles difficultés, montage d’un dossier technique destiné à des financeurs, partenaires, etc.) ; 2) l’aide à la structuration financière du projet (vérifier sa pertinence économique, élaboration d’un plan de financement, recherche de financements, etc.) ; 3) l’accompagnement au démarrage de l’entreprise et à son développement.

Le Nacre permet à certains créateurs d’entreprise de bénéficier d’un tel accompagnement pendant une durée de 3 ans. Cette aide est destinée aux personnes qui souhaitent se lancer dans la création de leur entreprise et qui sont dans l’une des situations suivantes : chômeurs percevant l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) ou l'allocation de sécurisation professionnelle (ASP) suite à un licenciement économique, demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi non indemnisés, jeunes âgés de 18 à 25 ans, allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), créateurs d’entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV), ou allocataires de la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE).

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape)

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape) permet à un créateur d’entreprise d’être accompagné dans ses démarches par une entreprise ou une association avec laquelle il signe ce contrat. En échange d’un engagement à suivre un programme spécifique de préparation à la création d’entreprise, le futur entrepreneur bénéficie d’une aide personnalisée et continue qui peut prendre la forme de la mise à disposition de moyens matériels, techniques, et/ou financiers de la structure avec laquelle le Cape est conclu.

Cet accompagnement personnalisé en moyens mais aussi en conseils permet au créateur d’entreprise d’étudier la faisabilité de son projet, d’assurer sa bonne mise en œuvre, d’être épaulé dans toutes les démarches nécessaires à la création de son entreprise, et de bénéficier d’un appui pour son développement. Le Cape permet ainsi à l’entrepreneur de réellement démarrer son activité et de signer ses premiers contrats. Grâce à ce statut d’accompagnement, il est automatiquement affilié aux assurances sociales du régime général de sécurité sociale et il est couvert en cas d’accident du travail.

Toutes les personnes porteuses d’un projet d’entreprise sont concernées par le Cape, hormis les salariés à temps plein. Ce type d’accompagnement est d’une durée maximale de 12 mois, avec la possibilité de le renouveler 2 fois.

Un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise riche

Un créateur d’entreprise n’a que l’embarras du choix s’il a besoin d’être accompagné dans ses démarches de futur entrepreneur. En effet, un grand nombre d’organismes, comme par exemple les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), les Chambres des métiers de l’artisanat, les Chambres d’agriculture, présentes sur tout le territoire, disposent de cellules et de conseillers spécifiques dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise.

D’autre part, il existe de nombreux réseaux, souvent composés de chefs d’entreprise, et présents sur tout le territoire, qui se sont donnés comme principal objectif d’accompagner les créateurs d’entreprise tout au long de leur parcours.

Citons par exemple le réseau BGE qui apporte son appui à plus de 50 000 futurs entrepreneurs par an dans le but d’affiner leur projet, le structurer, le financer, le tester et le développer. Après un entretien préalable, le créateur d’entreprise se voit proposer un « parcours sur-mesure ». Il bénéficie d’un conseiller dédié et de formations collectives pour l’accompagner dans son projet. Le réseau Entreprendre propose également de tels services et met en avant son expérience de 30 années d’accompagnement entrepreneurial.

De très nombreuses associations se sont aussi spécialisées dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise. Il s’agit parfois d’anciens cadres ou chefs d’entreprise à la retraite qui mettent leurs compétences et expériences au service de futurs entrepreneurs tout en les conseillant dans leurs démarches.

N’oublions pas non plus les experts-comptables qui, outre le fait qu’ils sont souvent les mieux placés pour accompagner et conseiller les créateurs d’entreprise d’un point de vue comptable, sont aussi compétents pour les appuyer en matière de business plan ou de statut juridique par exemple.

Pour aider les créateurs d’entreprise à trouver la bonne structure ou le bon dispositif qui pourront les mieux les accompagner dans leur projet, Bpifrance Création met à disposition sur son site Internet un outil personnalisé pour trouver le bon interlocuteur.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Dm2kfN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires