Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Leasing Auto > Financer sa flotte auto : acheter ou louer ses véhicules ?

Financer sa flotte auto : acheter ou louer ses véhicules ?

Financer sa flotte auto : acheter ou louer ses véhicules ?

Le financement d’une flotte automobile représente un coût important qui incombe aux entreprises. Pour cette raison, il est essentiel de bien effectuer son choix entre achat et location de voitures ou d’utilitaires.

Avant de prendre une décision, il est judicieux de bien comparer les différentes méthodes permettant de se constituer une flotte Auto et de bien cerner les avantages comme les inconvénients pour chacune d’elles.

Acheter une flotte automobile

L’achat de véhicules exige un investissement de taille pour les entreprises qui souhaitent disposer d’un parc auto neuf ou d’occasion afin de permettre à leurs collaborateurs d’exercer leur activité professionnelle dans les meilleures conditions possibles.

L’achat de plusieurs véhicules constituant une flotte nécessite un fonds de trésorerie conséquent pour l’entreprise si celle-ci désire régler la facture au comptant. En contrepartie, elle est propriétaire d’un parc automobile qui s’inscrit à l’actif de l’entreprise, ce qui permet d’enrichir le patrimoine de la société. De plus, cette alternative laisse la liberté au dirigeant de vendre des véhicules afin de récupérer une partie de l’investissement ou de les remplacer par des modèles plus récents et mieux équipés encore.

Une autre possibilité consiste à acheter une flotte de véhicules par le biais d’un crédit Auto classique. Dans ces conditions, les intérêts payés à l’organisme de crédit sont déductibles des bénéfices imposables au même titre que certaines charges d’exploitation liées à l’usage des véhicules de la société comme c’est par exemple le cas du carburant…

Acheter un véhicule au comptant est la solution la plus économique pour l’entreprise compte tenu qu’il n’y a pas d’intérêts à rembourser. Toutefois, ce mode de financement entraîne une sortie de trésorerie importante. Néanmoins, dès lors qu’elle dispose des fonds nécessaires, la société ne s’expose à aucun endettement, ce qui protège sa santé financière.

La Location Longue Durée pour un parc automobile

Ce mode de financement est plébiscité par de nombreux particuliers mais aussi par les professionnels qui l’adoptent de plus en plus fréquemment. La LLD est une formule de location Auto dont la durée est comprise entre 12 et 60 mois.

Un contrat est établi entre le client et le loueur qui n’est autre qu’un établissement financier, propriétaire des voitures et utilitaires. Au moment de la signature, l’entreprise choisit le type et le modèle de véhicules qui lui conviennent, la durée de location ainsi que le forfait kilométrique annuel pour chaque voiture ou utilitaire inscrit au contrat. Le montant des loyers mensuels est fixé en fonction de ces critères et prennent aussi en compte la valeur de chaque véhicule.

Des prestations optionnelles peuvent être ajoutées au contrat. Il s’agit de l’entretien, de la maintenance, de l’assurance, de l’assistance et de l’extension de garantie. Elles sont un plus puisqu’elles facilitent l’usage des véhicules, la gestion du parc automobile et permettent au dirigeant de gagner un temps précieux.

La Location avec Option d’Achat

Cette formule fonctionne sur le même principe que la LLD. On note toutefois deux différences d’importance : la LOA peut être consentie préalablement pour une durée de 24 à 72 mois et laisse la possibilité d’acheter les véhicules constituant le parc dès la fin de la première année de bail, pour un montant correspondant à la valeur résiduelle de chacun d’eux.

À noter qu’en fin de contrat, tout véhicule doit être restitué au prestataire, en bon état, que ce soit d’ailleurs en LOA ou en LLD. S’il a subi des dégâts, même mineurs, le loueur peut facturer des frais de remise en état. De même, en cas de dépassement du forfait kilométrique, des pénalités peuvent être exigées. Bien entendu, les entreprises qui lèvent leur option d’achat ne sont pas concernées par ces mesures.

Achat ou location d’une flotte automobile : comment choisir ?

Au moment de constituer son parc auto, il est important de prendre en compte plusieurs critères. Outre l’aspect économique qui pèse tout de même dans la balance, le choix entre l’achat et la location dépend de l’esprit de l’entreprise, de sa capacité financière, mais aussi de l’usage que le dirigeant souhaite faire des voitures ou des utilitaires.

Les sociétés qui ne désirent pas s’endetter et qui disposent d’un fonds de trésorerie limité ont souvent intérêt à opter pour la location exclusivement (LLD) ou la location avec promesse de vente (LOA), cette dernière laissant tout le loisir de restituer ou d’acheter les véhicules.

La location offre une grande liberté de décision, laissant entre autres la possibilité de disposer d’un parc de véhicules pour la durée de son choix et sans être tenu par la contrainte de les revendre le moment venu. Par ailleurs, opter pour l’entretien et la maintenance en option évite dans bien des cas un surcoût important qui peut avoir un impact non négligeable sur la trésorerie de l’entreprise. Ainsi, la location Auto permet de bien maîtriser son budget et simplifie la gestion comptable du fait qu’elle ne figure pas au bilan de la société.

L’achat de plusieurs véhicules répond avant tout à un besoin d’acquisition, qui augmente l’actif de l’entreprise et permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Ainsi, l’amortissement qui s’effectue entre 4 et 5 ans est déductible des bénéfices imposables dans la limite de 18 300 € pour chaque véhicule. Après la période d’amortissement, l’entreprise n’a donc plus de dépenses supplémentaires. À noter toutefois que la valeur de chaque voiture ou utilitaire subit une décote importante qui représente 25 à 40 % la première année et 60 à 70 % au bout de 5 ans.

En conséquence, avant de se décider pour la location ou l’acquisition, il est crucial de bien calculer et comparer si l’achat d’une flotte automobile est beaucoup plus intéressant que la location pendant la même durée d’utilisation. Il faut donc prendre en compte le coût de l’acquisition pour un achat au comptant ou à crédit et le montant de la location, en sachant que dans ce dernier cas, un premier loyer majoré est exigé. Pour plusieurs voitures et/ou utilitaires, le montant que cela représente est loin d’être négligeable puisqu’il représente plus ou moins 10 % de la valeur de chaque véhicule.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3yacHu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires