Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Gestion & Finance > Qu'est-ce que le dropshipping ? Peut-on monter un business sur ce concept ? Quelles limites ?

Qu'est-ce que le dropshipping ? Peut-on monter un business sur ce concept ? Quelles limites ?

Qu'est-ce que le dropshipping ? Peut-on monter un business sur ce concept ? Quelles limites ?

Le dropshipping est un business model simple à lancer sur le papier, vu comme un Eldorado pour certains. Pour autant, les entrepreneurs qui réussissent à percer avec le dropshipping ne sont pas si nombreux. En effet, si se promulgue dropshipper qui veut, le métier requiert de nombreuses heures de travail, des compétences croisées et un minimum d’investissement financier pour tirer son épingle du jeu.

Mais, c’est quoi au juste le dropshipping et pourquoi le modèle est-il si séduisant ? Peut-on réellement gagner sa vie en devenant dropshipper ? Quels sont les avantages et inconvénients d’un tel business ? On fait le point pour vous donner une vision d’ensemble du système avant que vous ne vous y lanciez corps et âme !

Le dropshipping, c’est quoi exactement ?

Le dropshipping, c’est avant tout de l’e-commerce, c’est-à-dire de la vente en ligne via un ou plusieurs sites internet, mais également via des marketplaces de type Amazon, E-Bay, CDiscount, Rue du Commerce, La Redoute, pour n’en citer que quelques unes.

Cependant, à la différence d’un e-commerce classique, le dropshipper n’a pas de stock physique à détenir. En effet, ce e-commerçant d’un nouveau genre est un intermédiaire entre l’acheteur et le grossiste.

Autrement dit, lorsque le dropshipper reçoit une commande de son client via son site internet pour un produit qu’il présente, il passe commande au grossiste du produit, charge à ce dernier de l’adresser à son acheteur.

Pourquoi le modèle du dropshipping séduit-il autant ?

À l’heure où de nombreuses personnes font le choix de l’entrepreneuriat et de l’indépendance financière, le dropshipping s’envole et séduit beaucoup de créateurs d’entreprise à l’âme commerciale.

Car vous l’aurez sans doute compris, les avantages du dropshipping ne sont pas négligeables :

  • Vous n’avez pas de stock physique et n’avez donc pas besoin de local dédié pour exercer votre activité
  • Vous achetez uniquement les produits que vous vendez et n’avez pas besoin de liquidités
  • Vous ne gérez pas la partie logistique, la préparation des colis et l’expédition de ces derniers
  • Vous travaillez sur le web, une connexion internet et un ordinateur sont donc suffisants
  • Vous pilotez votre activité où que vous soyez, en France comme à l’autre bout du monde les pieds dans l’eau

En d’autres termes, vous vous concentrez sur votre cœur de métier, à savoir la vente, la communication, le marketing et la relation clients. Vous portez donc plusieurs casquettes, mais n’assumez pas le côté purement logistique qui n’est pas productif de valeur ajoutée.

La formule a de quoi plaire, quand on voit que les plus gros e-commerçants s’y mettent eux aussi, puisque le système du dropshipping ressemble à s’y méprendre à celui des places de marché, où le site propose des produits expédiés par d’autres vendeurs.

Les limites du dropshipping

Le dropshipping a l’avantage de ses inconvénients. Cela signifie que ce que vous ne maîtrisez pas en tant que e-commerçant avant-gardiste peut entraîner quelques soucis avec vos clients. Voici quelques exemples d’inconvénients du dropshipping que vous ne rencontrez pas avec une boutique en ligne classique :

  • Vous achetez vos produits plus chers que si vous vous fournissiez en direct pour plusieurs centaines ou milliers d’euros
  • En conséquence, votre marge commerciale est moins importante
  • Vous ne savez pas exactement ce que vous avez en stock et pouvez vendre un produit en rupture fournisseur, entraînant la déception de votre client
  • La gestion des retours, conformément au droit de rétractation obligatoire de 14 jours, est à votre charge, et elle est parfois coûteuse car votre fournisseur se situe à l’étranger
  • Vous choisissez un grossiste dont l’accès au catalogue est souvent payant contre un abonnement mensuel, ce qui vient grignoter encore votre bénéfice
  • De nombreux dropshippers choisissent des plateformes de mise en relation situées hors Union Européenne pour trouver leurs produits, or les marchandises proposées sont rarement aux normes françaises
  • Dans ce contexte, vous encourez un redressement fiscal, douanier, des sanctions de la répression des fraudes et engagez fortement votre responsabilité civile professionnelle, voire personnelle

Outre ces inconvénients qu’il convient de bien prendre en considération avant de créer votre site de dropshipping, gardez à l’esprit les points suivants, qui peuvent rapidement couler votre business en ligne :

  • Vous êtes dépendant d’un grossiste, d’un fournisseur ou d’une centrale d’achats, si la plateforme vient à fermer ou votre produit phare à être rayé du catalogue, il vous faut un plan B en urgence
  • Vous êtes dépendant des plateformes de vente, surtout si vous n’avez pas votre propre site internet, les politiques d’éligibilité pour y rester vendeurs sont drastiques et souvent nébuleuses, vous pouvez donc vous faire exclure du jour au lendemain (retard de livraison, non-conformité d’un produit, mauvaise évaluation d’un client, dénonciation d’un concurrent, etc.)
  • La concurrence est extrêmement présente et vous êtes rarement le seul e-commerçant à proposer les produits que vous vendez, en conséquence, il faut être soit le plus visible, soit le moins cher, soit le plus différenciant

Les questions à se poser avant de s’improviser dropshipper

Nous l’avons vu, le dropshipping présente, comme toute forme de commerce, ses avantages et ses inconvénients. Mais ce que beaucoup d’entrepreneurs ignorent sont pourtant les aspects les plus vitaux pour réussir dans cet univers impitoyable.

En effet, si vous souhaitez faire du dropshipping un véritable business permettant de couler des jours heureux et de mettre votre famille à l’abri du besoin, voici quelques questions à se poser avant de créer un site tous azimuts pour espérer gagner sa vie :

  • Avez-vous un produit de niche peu proposé par la concurrence et la demande est-elle réelle ?
  • Voulez-vous faire un site généraliste ou au contraire un site, voire plusieurs, hyper spécialisés ?
  • Voulez-vous vendre sur les places de marché ou au contraire créer votre propre univers ?
  • Maîtrisez-vous le référencement naturel, le SEO on site et le SEO off page ?
  • Avez-vous les moyens de payer les abonnements (marketplaces, nom de domaine, contrat fournisseur, etc.) avant que l’argent ne commence à rentrer ?
  • Savez-vous utiliser les leviers marketing digitaux ? Les campagnes de publicités payantes (Google Adwords, Facebook Ads, etc.) ? Créer un site e-commerce ?
  • Êtes-vous au courant des lois régissant le e-commerce ? Obligation d’avoir des conditions générales de vente ? Obligation d’avoir une adresse de retour ? Obligation d’être inscrit auprès d’un médiateur en cas de litige ?
  • Maniez-vous la langue de Molière avec aisance ? Pour toucher les internautes et vendre vos produits, mieux vaut avoir un français impeccable

Ces quelques questions doivent vous servir de base de réflexion sur vos canaux de distribution, sur les compétences qu’il vous faut développer, sur vos travaux à déléguer, et de manière générale sur la viabilité de votre projet. Plus que jamais, construire un business plan solide vous sera d’une grande aide.

Les astuces pour percer dans un univers très concurrentiel

Les astuces que nous vous donnons en matière de e-commerce dropshipping ne valent pas pour tous les projets et ne sont pas les seules existantes. N’hésitez pas à convier des amis à un brainstorming pour trouver les meilleures idées et ne pas vous isoler dans un projet qui pourrait ne pas susciter l’enthousiasme des acheteurs internet.

Voici quelques idées pour mettre en place une recette unique qui sera la vôtre et voir fleurir les visites, et surtout les ventes, sur votre site web et les sites tiers :

  • Créez votre propre site web et améliorez-le au fil du temps en créant une landing page, des articles de blog, des fiches produits qui convertissent, un tunnel de vente irréprochable, un design moderne qui colle à votre image de marque, etc.
  • Multipliez les sites de vente, soit en en créant de moins bien optimisés avec les mêmes produits pour pousser votre site principal vers le haut, soit en déclinant vos meilleures références catalogues, dites produits phares, en de mini-sites de vente
  • Choisissez un e-commerce techniquement performant et facilement accessible aux débutants : WordPress couplé à WooCommerce, Prestashop, Wizishop, voire Magenta pour les plus aguerris
  • Misez sur la publicité avec l’acquisition de clients payante pour débuter, puis réduisez peu à peu le poids de la publicité au profit de l’acquisition pérenne et régulière grâce au référencement naturel
  • Ayez une stratégie multicanal, mais cantonnez-vous aux solutions adaptées pour les produits que vous mettez en avant : site web, marketplace, page et groupe Facebook, Instagram, TikTok, etc.
  • Ayez plusieurs fournisseurs pour ne pas vous retrouver en dépendance totale et conserver une longueur d’avance sur vos concurrents
  • Dénicher si possible un grossiste en France ou en Europe pour éviter tout litige avec vos clients et avec les autorités
  • Soignez le relationnel, fédérez votre communauté et faites de vos clients les plus fidèles de véritables ambassadeurs : réduction, parrainage, newsletter, remerciement, etc.
  • Proscrivez certains types de produits comme les cosmétiques, l’électronique, l’alimentation, qui sont soumis à de nombreuses normes difficiles à maitriser en droshipping

En suivant tous nos conseils, avec beaucoup d’huile de coude, d’apprentissage, d’ingéniosité et de patience, vous serez le nouveau dropshipper qui cartonne sur les réseaux sociaux et qui voit le trafic de son site e-commerce exploser au fil du temps !

Si l’engouement pour le dropshipping est indéniable, il n’en demeure pas moins qu’il connaît des limites et que le système tend à s’essouffler depuis plusieurs années. Il faut donc en tenir compte avant de se lancer et bien ficeler son projet pour se donner toutes les chances de réussite.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : mCk8p8

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires