Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Management & RH > Comment gérer un salarié difficile en entreprise ?

Comment gérer un salarié difficile en entreprise ?

Comment gérer un salarié difficile en entreprise ?

Un chef d’entreprise peut à un moment ou à un autre de la vie de sa société être confronté à un salarié dont le comportement difficile peut avoir un impact sur la productivité, la qualité des produits ou des services proposés, le travail des autres employés ou encore sur le climat de travail en général. Pour toutes ces raisons, il est important de mettre rapidement en place des mesures pour mettre fin aux mauvaises conduites d’un salarié qui pose problème, et de faire preuve de diplomatie et de patience.

Identifier les causes du comportement d’un salarié difficile

Un salarié difficile peut se manifester de différentes manières. Soit avoir des comportements agressifs (ne jamais être d’accord avec les décisions prises par l’entreprise et le faire savoir par une attitude irritante par exemple), soit des comportements passifs (ne s’intègre pas à une équipe, est absent ou en retard, sème la zizanie au sein de l’entreprise, etc.).

Afin de mettre fin au comportement d’un salarié difficile au sein d’une entreprise, ou au moins pour essayer de gérer au mieux ce type de contexte, il est nécessaire de bien en identifier les causes pour trouver la solution la plus adaptée et résoudre cet état de fait.

Les causes peuvent en effet être dues à l’organisation interne de l’entreprise, à un événement temporaire dans la vie du salarié ou à sa personnalité. C’est pourquoi il est important de bien cerner le fonctionnement du salarié concerné. Les mesures à mettre en place en dépendent.

Provoquer un entretien rapidement

Un salarié qui a des comportements inadaptés dans une entreprise tels que des retards, des absences non justifiées, des attitudes hostiles ou qui cherche le conflit par exemple doit rapidement être convoqué en entretien par son employeur. L’évitement doit absolument être écarté. De plus, le chef d’entreprise doit absolument faire en sorte de ne pas remettre en cause son autorité et rappeler que des sanctions peuvent être à la clé si le salarié ne modifie pas son attitude.

Cet entretien doit avoir comme objectif non pas de demander au salarié concerné de se justifier mais de pouvoir comprendre son comportement et ne pas laisser se détériorer la situation. À cette occasion, le salarié doit pouvoir faire part de ses arguments pour expliquer son mauvais comportement. De son côté, le chef d’entreprise doit évoquer des faits observés concrets et précis. En résumé, ce dernier doit être à l’écoute du salarié, mais il doit rester ferme.

Cet entretien est aussi l’occasion de recadrer un salarié difficile en lui rappelant les règles de fonctionnement de l’entreprise auxquelles il est soumis, règles qui garantissent la bonne cohésion au sein des équipes mais aussi la bonne marche de la société. Il est important de mettre en avant les conséquences de son comportement sur l’ensemble des salariés et sur l’organisation de l’entreprise elle-même.

Si un salarié à un mauvais comportement en raison de problèmes internes d’organisation propres à l’entreprise, il peut être judicieux de l’associer à la résolution de ces problèmes en lui demandant de proposer des solutions.

Une fois les choses éclaircies entre le salarié difficile à gérer et l’employeur, il est impératif ensuite de bien suivre l’évolution de la situation en proposant notamment d’autres entretiens réguliers.

Faire appel à un tiers

Si après avoir convoqué le salarié difficile à gérer, l’employeur ne voit pas de changements dans son comportement, il doit faire appel à une personne tierce pour éviter à tout prix le conflit.

Le service des ressources humaines

Pour les entreprises qui disposent d’un service de ressources humaines, faire intervenir un salarié spécialisé dans la gestion de situations compliquées avec les salariés est une bonne chose. Le concours d’une personne tierce habilité à gérer le personnel permet notamment de mettre un plan d’actions avec le salarié qui pose problème dans l’entreprise.

Les représentants du personnel

L’employeur a la possibilité de demander l’intervention des représentants du personnel de son entreprise pour l’assister dans la gestion d’un salarié difficile. Ce peut notamment être le cas à l’occasion d’un entretien avec ce dernier.

Les services de l’État

Dans les plus petites sociétés, quand l’employeur n’arrive plus à gérer un salarié difficile et que son comportement concerne ses droits et ses obligations dans l’entreprise, il est possible de se tourner vers la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

Enfin, si la gestion d’un salarié difficile n’a pas d’autre issue que le conflit, il n’y a pas d’autres solutions que de se tourner vers les juridictions compétentes en fonction du type du litige comme le conseil de prud'hommes (CPH) par exemple.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ZL3FmL

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires