Vous êtes ici : Liste des dossiers > Gestion & Finance > Comptable ou expert-comptable ? Quelles différences ? Comment choisir ?

Comptable ou expert-comptable ? Quelles différences ? Comment choisir ?

Comptable ou expert-comptable ? Quelles différences ? Comment choisir ?

Si ces deux professionnels œuvrent dans le domaine des finances et de la comptabilité, le comptable et l’expert-comptable ne rendent pas les mêmes services au sein d’une entreprise. Le premier prend en charge les opérations courantes tandis que le second assume également un rôle de conseiller auprès du chef d’entreprise.

Diplômes et missions différencient en premier lieu le comptable de l’expert-comptable

Pour exercer le métier de comptable, il faut justifier d’un niveau d’études en gestion comptable équivalent au minimum à 2 ans après le baccalauréat. Un expert-comptable doit lui obtenir un diplôme national d’expertise comptable. Ce dernier requiert 8 années d’études après le baccalauréat au cours desquelles la personne est amenée à suivre 3 années de stage au sein d’un cabinet d’expertise comptable. Une fois son diplôme en poche, l’expert-comptable doit obligatoirement s’inscrire auprès de l’Ordre des experts-comptables pour exercer. Il prête serment lors de son inscription et il est soumis à un code de déontologie et à des normes professionnelles. Un expert-comptable non inscrit auprès de l’Ordre peut être poursuivi au pénal pour exercice illégal de la profession et/ou pour usurpation du titre. Un annuaire de ces professionnels reconnus est d’ailleurs disponible sur le site de l’Ordre, ce qui permet au chef d’entreprise de vérifier qu’il a bien affaire à un véritable expert-comptable.

Les missions et le niveau des responsabilités dans l’entreprise différencient également le comptable de l’expert-comptable. Le comptable, qui peut être salarié d’une entreprise ou profession libérale, assure l’ensemble des opérations comptables telles que la tenue de documents comptables annuels, les déclarations d’impôts et de cotisations sociales, la gestion des stocks et des salaires, l’établissement du bilan comptable de l’entreprise. C’est aussi au comptable qu’incombe la mise en œuvre de la gestion prévisionnelle et financière de la société pour laquelle il travaille.

L’expert-comptable se doit, lui, d’être totalement indépendant de l’entreprise pour laquelle il travaille. C’est pourquoi il ne peut pas en être salarié. Il exerce son métier dans le cadre d’une profession libérale. Ce professionnel peut mener toutes les missions du comptable ou s’appuyer sur le travail de ce dernier pour mener à bien ses missions. Mais il assure des taches supplémentaires. Il peut ainsi vérifier les livres comptables, contrôler les déclarations fiscales ou assister le chef d’entreprise en cas de contrôle par les services fiscaux ou par les organismes sociaux. L’expert-comptable est aussi habilité à fournir des conseils en matière d’organisation et de gestion de l’entreprise d’un point de vue comptable mais aussi fiscal, juridique ou social. Il est également habilité à attester la régularité et la sincérité des comptes de résultats des entreprises.

Des honoraires plus élevés pour un expert-comptable que pour un comptable

Compte tenu du niveau de responsabilité et des missions plus larges qui incombent à l’expert-comptable, ses honoraires sont plus élevés pour une entreprise que le coût d’un comptable. Ce coût plus important est aussi justifié par le fait que l’expert-comptable dispose, via son inscription à l’Ordre des experts-comptables, d’une assurance civile professionnelle destinée à dédommager l’entreprise cliente s’il fait des erreurs. L'expert-comptable est en effet tenu responsable, contrairement au comptable, à l'égard de ses clients et des tiers, des conséquences dommageables des fautes et négligences commises dans l'exercice de ses fonctions.

Les honoraires d’un expert-comptable se justifient également par son rôle précieux de conseiller auprès du chef d’entreprise en matière comptable, mais pas seulement, puisqu’il peut l’assister et le guider à propos de questions fiscales, juridiques et sociales notamment. Comme l’indique l’Ordre des experts-comptables, "l’expert-comptable est le bras droit du chef d’entreprise et ce tout au long de leur histoire", il représente un véritable accompagnateur dans la gestion des risques.

Choisir un comptable ou un expert-comptable ?

Toute entreprise inscrite au registre du commerce et imposable est tenue de rendre compte de sa comptabilité. C’est pourquoi avoir recours à un comptable ou à un expert-comptable est judicieux, même si ce n’est pas obligatoire, notamment en raison de la complexité de ce domaine et des risques encourus, autant juridiques que liés à la santé de l’entreprise, si sa comptabilité n’est pas conforme.

L’expert-comptable est indispensable au chef d’entreprise qui souhaite se faire aider sur la santé financière de sa société et sur les objectifs à définir et à atteindre. Il est aussi compétent pour établir le bilan comptable annuel obligatoire pour toutes les entreprises, bilan qui permet entre autres de faire le point sur les résultats annuels et la santé financière de la société.

L’expert-comptable s’avère être une personne de confiance qu’il convient de bien choisir. Il est conseillé de porter son choix vers un professionnel, en premier lieu inscrit à l’Ordre des experts-comptables, mais aussi spécialisé dans le secteur d’activité de son entreprise. De plus, il est préférable d’avoir affaire à un expert-comptable qui peut se rendre disponible rapidement, donc réactif pour prendre des décisions pertinentes en matière de gestion d’entreprise. C’est pourquoi la proximité géographique avec son expert-comptable est également un élément à prendre en compte. Enfin, les honoraires d’un expert-comptable doivent être clairs, c’est-à-dire préciser exactement ce qu’ils comportent comme missions. Les outils comptables proposés par un expert-comptable sont également importants dans le choix de ce professionnel. Certains proposent par exemple des logiciels informatiques permettant de se connecter directement aux données comptables de l’entreprise et de les suivre en temps réel. Bref, un expert-comptable doit au final faciliter au quotidien le rôle du chef d’entreprise en matière comptable, fiscale, juridique et sociale.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Yhfbjm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires