Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Gestion & Finance > L’open space : avantages, inconvénients et limites de cet espace de travail

L’open space : avantages, inconvénients et limites de cet espace de travail

L’open space : avantages, inconvénients et limites de cet espace de travail

L’open space est de plus en plus choisi par les grandes entreprises et startups comme le modèle d’environnement de travail à privilégier. En France, l’open space concernerait aujourd’hui plus des deux tiers des salariés du secteur tertiaire.

Si de nombreux collaborateurs en sont friands, d’autres peinent pourtant à s’y adapter. Nous vous livrons une vision juste de l’open space : quelle est son origine, quels sont ses avantages et inconvénients et comment l’améliorer ?

Qu’est-ce qu’un open space ?

L’origine de l’open space n’est pas si nouvelle et remonte à la fin de la seconde guerre mondiale. Avec la reprise économique et l’explosion du secteur tertiaire, la notion même de bureau a dû être réinventée.

L’open space, désignant un espace de travail ouvert en français, nous vient tout droit des États-Unis. Pourtant, il a été pensé et imaginé en Allemagne dans les années 50 par les frères Schnelle.

À la fin des années 60, les bureaux deviennent modulables, les cloisons deviennent amovibles et les interactions entre collaborateurs deviennent plus fluides, tout en profitant encore d’intimité.

Dans les années 80, on assiste à l’émergence des grands plateaux totalement décloisonnées et largement décriés par de nombreux salariés. Le culte de l’open space est en marge pour rentabiliser chaque mètre carré, et le concept est sans cesse amélioré.

Les avantages de l’open space

L’open space offre à l’employeur comme aux employés un certain nombre d’avantages. Si ce modèle est si tendance, ce n’est pas pour rien…

Avantage numéro 1 : rentabilité pour l’entreprise

En proposant un espace unique pour tous, on économise sur les matériaux. Adieu aux cloisons, bonjour aux ouvertures. En outre, un espace réduit peut concentrer plus de monde, un avantage de taille dans les villes prestigieuses ou le prix de l’immobilier s’envole. La compétitivité et la rentabilité restent au cœur du modèle économique des entreprises.

Avantage numéro 2 : luminosité et sensation de liberté

Dans un grand espace, on se sent moins oppressée, on profite mieux de l’extérieur. Aujourd’hui, de nombreux open spaces accueillent de larges fenêtres et baies vitrées pour offrir un environnement de travail agréable et lumineux, ouvert sur l’extérieur. Si ce type d’open space est apprécié, il n’est pas à la portée de toutes les entreprises du fait des travaux de conception.

Avantage numéro 3 : communication et échange

Avec des bureaux ouverts sur les autres, il est bien plus facile et rapide de passer l’information à son collègue ou à son supérieur en quelques instants. Le travail en équipe, la communication et l’échange sont favorisés par le contact visuel et sonore quasi-immédiat. En conséquence, l’efficacité et la réactivité des équipes sont renforcées et les espaces modulables permettent d’accueillir facilement des renforts humains ou de travailler sur un projet commun.

Avantage numéro 4 : entraide et convivialité

Dans un environnement de travail ouvert, il est bien plus simple de s’entraider entre salariés. La convivialité rend de manière générale le plaisir de se rendre au bureau bien plus présent. Ce sentiment est d’autant plus renforcé si les lieux sont aménagés pour recréer des ambiances agréables : plantes vertes, meubles en bois brut, lumières proches de la lumière naturelle, etc.

Malgré toutes ces qualités, l’open space n’a pas que des qualités, et les retours des salariés sont souvent unanimes…

Les inconvénients de l’open space

Sur le papier, l’open space semble être la situation idéale pour le travail tertiaire. Pourtant, tout n’est pas parfait au quotidien et on peut lui faire quelques reproches…

Inconvénient numéro 1 : manque d’intimité

Certes, aller au travail n’est pas synonyme d’intimité. Cependant, on y passe près de 8 heures par jour et même dans un espace ouvert, on peut être rapidement oppressé par le regard des autres. Le fait de ne pas pouvoir se déplacer sans être vu, de ne pas pouvoir oser bailler, de ne pas pouvoir régler la luminosité, peut être rapidement perçu comme une contrainte par les collaborateurs les plus indépendants.

Inconvénient numéro 2 : nuisances sonores

Le bruit est sans aucun doute l’inconvénient majeur de l’open space, le plus souvent décrié par les salariés. Quelques heures, ça va, mais tous les jours, cela finit par peser. On s’imagine aisément la cacophonie ambiante entre les discussions professionnelles, les sonneries du téléphone, les bruits de pas, la frappe sur les claviers d’ordinateur. À la longue, ce sont des difficultés de concentration, une tête « pleine » et une fatigue croissante.

Inconvénient numéro 3 : la pression hiérarchique

Dans certains open spaces, les salariés se plaignent de la pression de leurs supérieurs hiérarchiques, soit parce qu’ils travaillent à quelques mètres seulement, soit parce qu’ils disposent d’un bureau vitré jugé comme un « poste d’observation ». De la même façon, le sentiment de concurrence entre collègues peut être ressenti négativement.

Inconvénient numéro 4 : les transmissions de maladies

Voici sans doute l’inconvénient majeur côté employeur. Si un employé est malade, il risque de rapidement contaminer ses collègues. Dès lors, le risque de « vagues d’absence » liés aux arrêts pour maladie est élevé. Et comme un virus ne choisit pas son moment, cela peut arriver en plein pics d’activité.

Open space, comment repousser les limites ?

Au final, les open spaces font de nombreux adeptes, mais ont également leurs limites. Pour conserver ce modèle en le rendant profitable à tous, côté employeur et côté salarié, mieux vaut concevoir l’open space du futur. Sous ces grands mots se cachent des mesures simples que toute entreprise peut suivre pour améliorer significativement le modèle économique de l’open space.

Voici 6 conseils que nous vous proposons pour aménager l’open space et optimiser la satisfaction des vos salariés :

  • Prévoir de panneaux d’isolation phonique entre les différents postes de travail pour améliorer le confort auditif et réduire la fatigue
  • Proposer le télétravail quelques jours par semaine aux salariés qui le souhaitent afin d’améliorer leur productivité et tenir compte de leurs besoins
  • Prévoir une ou plusieurs salles de travail ou de réunion isolées de l’open space pour favoriser l’émulation des groupes
  • Agencer un espace repos salutaire lors des poses : un jardin ou une terrasse ouverte sur l’extérieur, une pièce zen avec musique de relaxation, etc.
  • Fixer des règles de vie commune pour que chaque salarié se sente investi et participe non seulement à son propre bien-être, mais également à celui de ses collègues
  • Investir dans une décoration agréable : être enfermé entre 4 murs grisonnants n’est ni stimulant, ni reposant, opter pour la luminosité et créer des espaces de végétalisation peut considérablement réduire le stress

L’open space n’a désormais plus de secrets pour vous. Choisissez ce modèle en connaissance de cause et ajoutez-y le plus possible d’humain pour éviter le turnover !

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8VgdA5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires