Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Crédit Professionnel > Financer la création de son entreprise par le crédit professionnel

Financer la création de son entreprise par le crédit professionnel

Financer la création de son entreprise par le crédit professionnel

Vous souhaitez financer la création de votre entreprise grâce au crédit professionnel ? Découvrez comment obtenir rapidement ce financement.

Que ce soit dans le cadre du développement d’une entreprise existante ou pour une création, les entrepreneurs peuvent être amenés à souscrire un prêt professionnel. Quelles sont les caractéristiques de cette solution ? Comment y souscrire ? Toutes les réponses.

Définition du crédit professionnel

Le crédit professionnel est un prêt à moyen et long terme qui vise à financer tout type d’investissement :

  • La création, le rachat ou la reprise d’une entreprise ;
  • L’acquisition de locaux commerciaux ;
  • La reprise de parts sociales ;
  • Du matériel (machines, licences, équipements divers…) ;
  • Des véhicules professionnels ;
  • Un besoin de trésorerie ;
  • La reprise de la clientèle en libéral.

Par conséquent, si votre projet est la création d’une entreprise, vous pouvez tout à fait contracter un prêt professionnel pour le financer.

Quelles sont les caractéristiques du crédit professionnel ?

Avant de souscrire un prêt professionnel, il faut connaître les caractéristiques de cette solution. D’abord, ce financement s’adresse à tous les professionnels (TPE/PME, professions libérales, agriculteurs, commerçants, artisans, associations, auto-entrepreneurs…). D’une durée allant de 2 à 7 ans, il se décline sous différentes formes :

Le prêt amortissable

Dans le cadre d’un prêt amortissable, le remboursement du capital est étalé dans le temps. Cela signifie que pendant la durée du prêt, l’emprunteur rembourse à la fois le capital et les intérêts.

Le prêt in fine

Par opposition au prêt amortissable, le prêt in fine permet de ne rembourser pendant sa durée que les intérêts. Le capital est remboursé en une seule fois, à l’échéance.

Le crédit revolving

Ce type de crédit à la consommation prend la forme d’une réserve d’argent disponible à tout moment. Il peut être souscrit en ligne et est généralement rattaché à une carte bancaire.

Le crédit de trésorerie

C’est un crédit à court terme accordé à une entreprise qui a un besoin de trésorerie ponctuel. Ce crédit a la particularité d’être marqué par un taux assez élevé.

L’affacturage

L’affacturage est une technique de financement et de recouvrement des créances mise en œuvre par les entreprises qui consiste à obtenir un financement anticipé puis à confier cette gestion à un établissement de crédit spécialisé, appelé le « factor ».

Le crédit-bail ou leasing

Le crédit-bail permet de financer des équipements sans faire d’apport. Il peut être une solution intéressante pour financer du matériel ou des véhicules professionnels lorsque l’entreprise ne souhaite pas recourir à l’emprunt bancaire.

Enfin, le crédit professionnel est assorti de nombreuses options qu’il convient de définir avec un conseiller : la durée du prêt, la périodicité des remboursements (échéance mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle), le mode d’amortissement du prêt (progressif ou constant), le taux (fixe, indexé ou révisable), les assurances (couverture de l’incapacité de travail, du décès, de la perte totale et irréversible d’autonomie, prise en charge des mensualités en cas de dommage accidentel affectant l’outil de travail et entraînant une baisse du chiffre d’affaires).

Comment faire une demande de prêt professionnel ?

Si vous souhaitez obtenir un prêt professionnel pour financer votre projet de création d’entreprise, vous devez savoir que la banque abordera lors de l’entretien les points suivants :

  • L’activité de la société ;
  • Le marché ciblé et la clientèle potentielle ;
  • Le profil du porteur de projet ;
  • Les caractéristiques des produits et services vendus ;
  • Les moyens humains et matériels prévus pour mettre en œuvre le projet ;
  • Le mode de distribution de l’offre ;
  • Les prévisions de chiffre d’affaires et de rentabilité ;
  • Le besoin en financement du projet.

Ainsi, pour convaincre l’établissement bancaire de vous accorder un crédit professionnel, vous devrez préparer préalablement la présentation globale du projet en veillant à ne pas vous attarder sur les détails mais à insister sur vos points forts. Pour rappel, le projet présenté doit être :

  • Viable, raisonnable et réalisable ;
  • Porté par une personne suffisamment compétente ;
  • Clair en termes de plan d’action et de moyens prévus.

Il est important de garder à l’esprit que la banque cherche avant tout à sécuriser son investissement. Pour la satisfaire, il faudra donc montrer que la structure financière de votre projet est équilibrée en justifiant le montant du financement sollicité, en montrant la bonne tenue de certains ratios financiers (autonomie financière et capacité de remboursement), en montrant votre capacité à fournir de solides garanties en contrepartie. Le dernier élément à faire valoir lors de l’entretien avec le banquier est le business plan. Ce document doit démontrer la viabilité du projet à travers une partie économique et une partie financière. Sur ce point, l’appui d’un professionnel peut être d’une grande utilité.

A qui s’adresser ?

Pour obtenir un prêt professionnel, il est indispensable de savoir à qui s’adresser. La première démarche à entreprendre est de faire appel à sa banque personnelle pour connaître ses conditions de financement. Toutefois, il est conseillé de ne pas s’arrêter à ce seul établissement et de faire jouer la concurrence. Pour cela, il est possible de recourir à un comparateur de crédit professionnel en ligne. L’utilisation de cet outil est simple puisqu’il suffit de renseigner quelques informations à travers un formulaire pour accéder aux meilleures offres du marché. Le comparateur permet ensuite de faire des demandes de devis gratuites et sans engagement.

Si vous préférez bénéficier d’un accompagnement personnalisé, le recours à un courtier spécialisé en crédit professionnel peut être judicieux. Ce professionnel dispose des compétences et de l’expérience requises pour vous proposer des offres adaptées à votre projet. De plus, il est en mesure de négocier les taux auprès de ses partenaires vous faisant réaliser d’importantes économies. Si vous avez la moindre question sur ce financement, il saura y répondre rapidement.

N’hésitez plus, comparez dès maintenant les offres de crédit professionnel pour concrétiser votre projet de création d’entreprise.

 
 

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : faCeTS

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires