Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Affacturage > Difficulté de trésorerie : la solution de l'affacturage

Difficulté de trésorerie : la solution de l'affacturage

Difficulté de trésorerie : la solution de l'affacturage

Les difficultés de trésorerie ne sont pas uniquement l’apanage des entreprises en mauvaise santé financière. Elles sont imprévisibles et quand elles deviennent récurrentes elles doivent être rapidement résolues.

Les banques et les organismes spécialisés ont mis en place des moyens de financement pour pallier un manque de trésorerie. Ce sont par exemple la facilité de caisse, la cession Dailly ou le crédit de trésorerie. L’affacturage qui fonctionne sur le principe de la cession de créances est aussi une solution très prisée par les entreprises. En 2019, 350 milliards d’euros de créances ont été financés par une solution d’affacturage. Voyons quelles sont les particularités d’une solution d’affacturage lors d’une difficulté de trésorerie générée par des retards de paiements clients.

Qu’est-ce qu’une difficulté de trésorerie ?

La trésorerie est indispensable à toute entreprise pour subvenir à ses dépenses fournisseurs, salariales, etc. Constituée des liquidités détenues en caisse ou sur les comptes bancaires, elle fluctue constamment entre les encaissements (recettes) et les décaissements (dépenses). La trésorerie peut donc être positive ou excédentaire si les recettes sont supérieures aux dépenses. Elle peut afficher un solde négatif ou être déficitaire si les dépenses sont supérieures aux recettes.

Sa gestion doit être la plus rigoureuse possible. La pérennité de l’activité de l’entreprise en dépend. 25 % des faillites entreprises sont dues à des difficultés de trésorerie. La cause d’une difficulté de trésorerie est souvent celle liée aux retards de paiements ou aux impayés des clients de l’entreprise. En moyenne, les délais de paiement en France sont de 45 jours. Si le BFR (besoin en fonds de roulement) n’est pas anticipé, l’entreprise doit faire face à une difficulté de trésorerie. Pour y remédier, elle peut recourir à une solution d’affacturage, technique la plus souvent proposée pour pallier des tensions de trésorerie.

Comment fonctionne une solution d’affacturage lors d’une difficulté de trésorerie ?

La solution d’affacturage permet aux entreprises de faire face à une difficulté de trésorerie en déléguant une partie ou la totalité de la gestion du poste clients à une société spécialisée appelée le factor. L’entreprise cède ses créances au factor qui en échange avance leur règlement avant échéance à l’entreprise. Le factor se charge ensuite du recouvrement des factures. Le fonctionnement de l’affacturage classique est simple :

  1. L’entreprise vend et livre un service ou un produit à un client.
  2. L’entreprise facture sa prestation au client.
  3. L’entreprise, après accord contractuel, cède sa créance au factor.
  4. Le factor finance la facture en 24/48 h à l’entreprise en principe à 90 % de son montant, les 10 % restants constituent un fonds de garantie.
  5. Le factor effectue la relance et le recouvrement de la facture.
  6. Le client règle la facture au factor.

Pour garantir le risque d’impayés de ses clients, l’entreprise souscrit une assurance crédit auprès du factor ou en délégation d’assurance. L’entreprise en plus de pallier une difficulté de trésorerie s’assure contre l’insolvabilité de sa clientèle.

Qui peut recourir à l’affacturage ?

Selon les chiffres 2019 de l’ASF (l’association française des sociétés financières), 50 000 entreprises ont recours à l’affacturage. TPE/PME, grandes entreprises, grands groupes ou multinationales, tout type d’entreprises peut utiliser cette solution. La seule condition est de proposer une activité commerciale en BtoB ou auprès de collectivités. L’affacturage ne peut pas financer des créances de particuliers. Pour s’adapter à la demande, les sociétés d’affacturage proposent des contrats sur-mesure et se spécialisent sur un secteur d’activité en particulier.

Combien coûte une solution d’affacturage ?

Une solution d’affacturage se compose de plusieurs frais qu’il convient de connaître :

  • Une commission de gestion

Elle rémunère le factor pour ses missions de traitement et de recouvrement des factures. Comprise entre 0,5 et 2,5 % du montant total des créances cédées, la commission rémunère aussi l’assurance crédit.

  • Une commission de financement

Indexée sur l’Euribor à 3 mois et équivalente à un taux de prêt bancaire, elle rémunère le financement de l’avance de trésorerie. Le factor y ajoute en principe sa marge de 2 à 4 %.

  • Des frais de dossier

Ils oscillent entre 1 000 et 1 500 €, mais sont très souvent négociables.

Comment comparer les offres d’affacturage en cas de difficulté de trésorerie ?

Les sociétés d’affacturage sont nombreuses sur le marché français. Très peu de factors sont indépendants, ils sont en principe sous couverture d’une banque ou des Fintech comme :

  • Eurofactor du Crédit Agricole ;
  • Factofrance du Crédit Mutuel ;
  • BPCE Factor de l’union de la Caisse d'Epargne et de la Banque Populaire ;
  • EDEBEX, une Fintech, etc.

Toutes les sociétés doivent être agréées par la Banque de France et reconnues établissements financiers. Pour choisir le factor adéquat, il est impératif de mettre en concurrence les différentes offres du marché. Avec un comparateur en ligne, l’entreprise obtient des devis 100 % personnalisés en rapport avec ses besoins. Elle sélectionne la société d’affacturage spécialisée sur son secteur d’activité. Son expertise n’en sera que plus fiable. Parmi les critères à analyser lors de la sélection d’une société d’affacturage, citons :

  • Les tarifs du factor : commissions, frais et marge.
  • Les conditions de prise en charge des créances.
  • Le plafonnement du financement.
  • La gestion du poste clients avec les services et méthodes proposées.
  • Le délai de mise en œuvre du contrat.
  • Le type d’affacturage : classique, semi-confidentiel, import-export, etc.
  • Le taux de garantie.
  • Le tarif de l’assurance crédit.
  • L’expérience du factor.

Pour faire face à une difficulté de trésorerie, la solution de l’affacturage finance le règlement des factures clients après une cession des créances. En moins de 48 h, l’entreprise dispose de la somme d’argent. Le factor moyennant rémunération se charge du recouvrement des factures. Une assurance crédit permet également de se prémunir contre le risque d’impayés. Toutes les entreprises peuvent bénéficier d’une avance de trésorerie avec une solution d’affacturage. Seuls les échanges commerciaux en BtoB et les factures à terme échues sont acceptés. Avant de mettre en œuvre cette solution, l’entreprise évalue son coût et met en concurrence via un comparateur en ligne les différents factors du marché.

Demande d’Affacturage

Gratuit et sans engagement !

Prénom *
Nom *
Raison Sociale *
Numéro SIREN *
Adresse *
Code postal *
Ville *
Téléphone *
E-mail *
Complément d'information
Code de sécurité à copier/coller * : mMPT6R

* Champs obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à : Lemagdelentreprise.com - 3 bis rue Condorcet - 37000 TOURS - Tél. : 02 47 64 75 38

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : rYkvu4

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires