Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Affacturage > L’affacturage inversé ou reverse factoring : fonctionnement et avantages

L’affacturage inversé ou reverse factoring : fonctionnement et avantages

L’affacturage inversé ou reverse factoring : fonctionnement et avantages

Pour pallier un manque de trésorerie, les entreprises sollicitent des moyens de financement à court terme comme la mobilisation de créances. Cela peut être une solution d’affacturage, la cession Dailly ou l’escompte bancaire.

L’affacturage existe de plusieurs types de l’affacturage classique, en passant par l’affacturage international ou encore l’affacturage confidentiel. Intéressons-nous aujourd’hui à l’affacturage inversé. Cette solution permet à une entreprise de déléguer le paiement de ses factures fournisseurs à une société spécialisée, le factor. Voyons concrètement comment fonctionne l’affacturage inversé ou reverse factoring et quels sont ses avantages ?

Comment fonctionne l’affacturage inversé ou reverse factoring ?

Avec l’affacturage classique, l’entreprise cède ses créances à une société spécialisée, le factor, après acceptation contractuelle. Le factor à réception avance, en 24/48 h, le paiement à l’entreprise, à hauteur de 90 % du montant de la facture. Ce système permet à l’entreprise de compenser le décalage entre les encaissements et les décaissements. Les délais de paiement peuvent aller jusqu’à 60 jours en France et parfois davantage avec les retards.

Avec l’affacturage inversé, ce ne sont plus les factures clients, mais celles des fournisseurs qui sont cédées au factor. L’entreprise confie au factor le règlement des factures fournisseurs. Les fournisseurs sont payés rapidement, au comptant, sans attendre l’échéance. Ils préservent ainsi leur trésorerie avec des liquidités garanties (assurance crédit) et in fine l’optimisation de leur BFR.

Quelles sont les étapes de financement avec une solution d’affacturage inversé ?

Comme avec l’affacturage classique, un contrat d’affacturage inversé est tripartite : l’entreprise cliente, le factor et le fournisseur. Les étapes du processus de paiement sont :

  1. Le client commande sa marchandise à son fournisseur.
  2. Le fournisseur livre et facture la marchandise au client.
  3. Le client transmet la facture du fournisseur au factor dès réception.
  4. Le factor règle au client ou directement au fournisseur le paiement de la facture en 24/48 h.
  5. Le client verse la somme financée au factor à date convenue en fonction des conditions commerciales prévues entre le client et le fournisseur.

Qui est concerné par l’affacturage inversé ?

C’est le secteur automobile, et plus particulièrement le constructeur FIAT, qui est à l’initiative de l’affacturage inversé au cours de la décennie 80. Le reverse factoring permet à l’entreprise de bénéficier de meilleures marges fournisseurs. Aujourd’hui, des entreprises, tels que PME et grands groupes, l’utilisent dans des secteurs divers comme la distribution ou l’industrie. Il intéresse les sociétés privées comme publiques qui sollicitent des fournisseurs et des sous-traitants. Il faut respecter certaines conditions comme la taille du volume d’affaires réalisées avec ses partenaires, au minimum 30 millions d’euros.

Combien coûte le reverse factoring ?

Comme pour l’affacturage classique, l’affacturage inversé comprend un certain nombre de frais. Ce sont :

  • Les commissions de service : faibles en raison du volume conséquent des factures traitées et d’un recouvrement minime.
  • Les commissions de financement : indexées sur l’Euribor à 3 mois et majorées de la marge du factor.
  • Les frais de dossier à la mise en place du contrat.

Quels sont les avantages de l’affacturage inversé pour une entreprise ?

L’affacturage inversé présente de multiples avantages tant pour les entreprises utilisatrices que pour les fournisseurs bénéficiaires. Citons :

  • Une optimisation du BFR : des conditions de règlement optimales qui n’affectent pas la trésorerie de l’entreprise.
  • Des paiements comptant aux fournisseurs très rapides, idéal pour assurer leur pérennité.
  • Une image positive de l’entreprise grâce aux délais de règlements très courts.
  • Une assurance crédit pour minimiser les risques d’insolvabilité.
  • Une externalisation du poste clients avec la gestion de la relance, du recouvrement et du contentieux.
  • Des marges de négociation plus importantes sur les achats.
  • Des ristournes commerciales obtenues plus facilement.

L’inconvénient majeur est celui du coût supporté exclusivement par l’entreprise donneuse d’ordre. Les fournisseurs n’ont aucuns frais. Peu de PME sont éligibles à une solution d’affacturage inversé. Les sociétés de factoring imposent des conditions strictes : une grande capacité financière avec un important volume d’affaires et une garantie des risques obligatoires.

Comment mettre en place un contrat d’affacturage inversé ?

Pour mettre en place une solution d’affacturage inversé, l’entreprise éligible doit faire jouer la concurrence. Les factors sont aujourd’hui nombreux sur le marché. Ils sont des établissements de crédit spécialisé ou des sociétés de financement comme des banques. En France, les sociétés d’affacturage sont régies par le Code monétaire et financier.

La recherche peut se faire en ligne via un comparateur spécifique ou avec l’aide d’un courtier expert indépendant. Les factors sélectionnés étudient la faisabilité de l’opération de concert avec l’entreprise. Ils établissent des devis avec les conditions particulières et services adéquats. L’assurance crédit est celle du factor ou celle d’un assureur externe en délégation.

Quand l’entreprise a choisi son factor, de préférence expérimenté dans son secteur d’activité, elle signe une convention de partenariat. Elle signe également un engagement irrévocable de paiement des factures. Le contrat est tripartite : l’entreprise donneuse d’ordre, le factor et les fournisseurs. Le délai de mise en place est d’environ trois mois. Il est nécessaire de prévoir une installation informatique dédiée pour que les services comptables de l’entreprise, du factor et des fournisseurs travaillent en conformité.

En résumé, l’affacturage inversé ou reverse factoring permet de :

  • Financer ses fournisseurs au comptant en 24/48 h.
  • Fidéliser les fournisseurs de sa chaîne logistique.
  • Sécuriser ses règlements grâce à l’assurance crédit.

L’affacturage inversé, même s’il ne concerne qu’environ 5 % du marché, apporte une solution idéale aux PME et grandes entreprises désireuses d’optimiser leur BFR. De plus, elle évite aux fournisseurs de subir des problèmes de trésorerie avec l’attente du règlement de leurs factures à échéance. L’affacturage inversé existe également à l’international avec l’affacturage import. Les plateformes digitales facilitent les échanges et la gestion avec l’étranger.

Demande d’Affacturage

Gratuit et sans engagement !

Prénom *
Nom *
Raison Sociale *
Numéro SIREN *
Adresse *
Code postal *
Ville *
Téléphone *
E-mail *
Complément d'information
Code de sécurité à copier/coller * : UJqZP7

* Champs obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à : Lemagdelentreprise.com - 3 bis rue Condorcet - 37000 TOURS - Tél. : 02 47 64 75 38

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 7NBymi

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires