Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Crédit Professionnel > Crédit professionnel pour entreprise du BTP : conseils et simulation

Crédit professionnel pour entreprise du BTP : conseils et simulation

Crédit professionnel pour entreprise du BTP : conseils et simulation

Les entreprises doivent financer tout au long de leur existence des biens matériels et immatériels. Que ce soit pour de l’équipement, de l’outillage, des bureaux ou encore un véhicule, les financements externes comme le crédit professionnel sont essentiels à son bon fonctionnement.

Les entreprises du BTP ont aussi besoin de recourir au crédit professionnel. Il est alors important de déterminer le besoin pour trouver le crédit adéquat avec une simulation. Il est essentiel également de suivre quelques conseils pour obtenir plus facilement un financement auprès de son banquier. À suivre nos explications et conseils sur le crédit professionnel pour entreprise du BTP : quoi financer et avec quel crédit professionnel ?

Que financer avec un crédit professionnel pour entreprise du BTP ?

Quels que soient le type de société TPE, PME/PMI ou grands groupes et le secteur d’activité, une entreprise du BTP doit financer des projets et besoins en permanence pour assurer son cycle d’exploitation. Quatre périodes stratégiques nécessitent l’obtention d’un ou plusieurs crédits professionnels pour entreprise du BTP :

  • la création ;
  • le développement ;
  • la transmission ;
  • la reprise d’une activité.

L’apport en fonds propres ou en compte courant d’associés n’est pas toujours possible et souvent insuffisant. Les entreprises sollicitent des financements externes auprès des banques et organismes de crédit. Un crédit professionnel pour entreprise du BTP assure le financement de quatre types de besoins :

  • Les biens matériels : équipements, outillage, machines outils, véhicule de chantier, etc.
  • Les biens immatériels : brevets, licences, formation, personnel, etc.
  • Les acquisitions immobilières : entrepôt, fonds de commerce, bureaux, terrains, etc.
  • Le financement de la trésorerie pour optimiser un BFR.

Quels sont les types de crédit pro pour entreprise du BTP ?

Proposé à court, moyen ou long terme, le crédit professionnel affiche des conditions négociables auprès des établissements financiers. Le taux d’intérêt, la durée, mais aussi les garanties obligatoires sont propres à chaque banque. Il est important de connaître les modalités d’obtention avant de se lancer dans une recherche de financement. Il est essentiel aussi de définir son besoin pour obtenir le crédit professionnel pour entreprise du BTP adapté à son projet. On recense plusieurs types de crédit professionnel pour entreprise du BTP dont voici ci-après les plus courants.

Le crédit professionnel amortissable

Semblable à celui des particuliers, ce crédit s’apparente à un prêt à la consommation ou un prêt personnel. Il dure jusqu’à 7 ans pour un capital maximum emprunté de 75 000 €. Une mensualité comprenant les intérêts et l’assurance permet d’amortir chaque mois le capital. Il finance différents besoins comme l’achat d’un véhicule, des équipements, des outils, etc.

Le crédit-bail professionnel

Avec un crédit-bail, l’entreprise du BTP loue auprès d’un crédit-bailleur des biens mobiliers comme un véhicule ou des biens immobiliers comme un entrepôt. En échange, elle verse chaque mois un loyer à la société crédit bailleuse. À la fin du contrat, l’entreprise du BTP lève l’option d’achat sur le bien moyennant sa valeur résiduelle. Elle peut aussi cesser le contrat ou le renouveler.

Le crédit de trésorerie

Pour pallier un manque de trésorerie lié aux délais contraignants entre les encaissements et les décaissements, l’entreprise du BTP a recours au crédit de trésorerie. Trois possibilités s’offrent à elle : le découvert autorisé, la facilité de caisse ou le crédit de campagne pour une activité saisonnière. L’entreprise du BTP peut aussi opter pour la mobilisation de créances avec une solution d’affacturage. Elle cède à une société spécialisée, le factor, ses factures. En contrepartie de commissions, le factor procède à une avance de règlement de tout ou partie des factures cédées en moins de 48 h.

Le crédit immobilier professionnel

Les entreprises du BTP sollicitent également un crédit immobilier pour l’acquisition d’entrepôts, de bureaux, de locaux ou de terrains. Comme avec le prêt immobilier accordé aux particuliers, les banques exigent des garanties, un apport et une assurance emprunteur. La durée varie de 7 à 20 ans en moyenne et le taux d’intérêt est négociable.

Nos conseils pour obtenir plus facilement un crédit professionnel pour entreprise du BTP

Pour obtenir un crédit professionnel, l’entreprise du BTP doit avant toute chose prouver sa bonne santé financière qui détermine sa capacité d’emprunt. Tout l’intérêt pour la banque prêteuse est de prendre un minimum de risque. Elle doit évaluer la capacité à rembourser à plus ou moins long terme le crédit sans défaillance majeure. L’établissement bancaire, en fonction du montant emprunté et du projet financé, exige des garanties comme une caution, un nantissement et/ou un apport personnel. Elle demande par exemple dans le cadre d’un crédit immobilier une garantie hypothécaire et une assurance. Dans le cadre du financement d’une création d’entreprise, elle réclame au minimum 30 % d’apport personnel. Chaque organisme dispose de ses propres exigences. Mais en suivant quelques conseils l’entrepreneur maximise ses chances d’obtention d’un crédit professionnel.

L’entreprise du BTP définit son besoin à financer

Avec un projet abouti, l’entreprise évalue le montant nécessaire et donc le type de crédit professionnel adéquat. Le projet doit être mûrement réfléchi pour être défendu durant toute la période de recherche : présentation générale, points forts, etc.

L’entreprise du BTP constitue en amont un dossier complet

Quand une entreprise du BTP s’apprête à solliciter un crédit professionnel, elle doit anticiper la préparation de son dossier. Cette étape permet non seulement de gagner du temps. Elle montre également la crédibilité et la rigueur de l’entreprise. Les documents à réunir sont :

  • les justificatifs d’identité ;
  • les justificatifs de domiciliation ;
  • le KBIS ;
  • les deux derniers bilans comptables ;
  • les derniers avis d’imposition ;
  • les relevés de compte bancaire, etc.

Le business plan est essentiel avec la création d’une entreprise. Un plan de financement avec un prévisionnel précis est requis avec toute demande de crédit professionnel.

L’entreprise du BTP met en concurrence les offres de crédit professionnel

Avec l’aide d’un courtier spécialisé en crédit professionnel ou via un comparateur en ligne, l’entreprise du BTP met en concurrence divers organismes financiers. Cette démarche permet de trouver les meilleures offres de crédit avec notamment un TAEG et un TAEA compétitifs.

L’entreprise du BTP prépare son entretien avec le banquier

Quand l’entreprise a reçu un premier accord de principe pour l’octroi de son crédit professionnel, elle doit se montrer convaincante auprès du banquier pour finaliser la souscription. Cet entretien est capital pour rassurer quant à la rentabilité du projet et sa viabilité. Il faut rester réaliste quant à sa situation et ne pas mentir sur ses capacités financières.

La simulation, un prérequis indispensable à toute demande de crédit professionnel pour entreprise du BTP

En principe, avant toute demande de crédit, la banque réalise une simulation gratuite pour vérifier la faisabilité du financement. Cette simulation est essentielle pour connaître son éligibilité au crédit professionnel. L’entreprise du BTP peut la réaliser en ligne via un simulateur gratuit. Elle obtient, après avoir rempli un formulaire, un aperçu des conditions du crédit :

  • le montant maximum d’emprunt ;
  • la mensualité :
  • le taux d’intérêt du crédit ;
  • le taux de l’assurance ;
  • la durée du crédit ;
  • le coût total du crédit.

Munie de ce sésame, elle entreprend alors la recherche de son partenaire financier si celui-ci n’est pas sa banque actuelle. Pour illustrer notre propos, nous avons réalisé ci-dessous deux exemples de simulation.

Simulation d’un crédit-bail pour entreprise du BTP

Il s’agit de financer un véhicule de chantier pour une entreprise de maçonnerie.

Capital emprunté

1er loyer majoré

Durée du crédit-bail

TAEG

Mensualité avec assurance

Coût total du crédit-bail

40 000 €

8 007, 64 €

60 mois

2,9 %

600, 24 €

44 022,04 €

Simulation d’un crédit amortissable pour entreprise du BTP

Ce crédit est sollicité pour financer l’achat d’un monte-matériaux pour une entreprise de couverture zinguerie.

Capital emprunté

Durée du crédit

TAEG

Mensualité hors assurance

Coût total du crédit hors assurance

7 000 €

24 mois

3 %

300, 87 €

7 220,88 €

Si l’entreprise du BTP éprouve, malgré tout ces conseils, des difficultés pour souscrire un crédit professionnel, elle dispose d’autres solutions. Le crowdfunding fait partie de celle-là. Des particuliers financent un projet en prêtant de l’argent via une plateforme en ligne. Avec la création d’une entreprise, de nombreuses aides existent également. Quoi qu’il en soit pour la recherche d’un crédit professionnel, l’entrepreneur du BTP peut recourir au service d’un courtier spécialisé. Il accompagne, conseille et déniche grâce à son réseau de partenaires les meilleures offres pour le compte de ses clients.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : tEPssZ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires