Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Produits & Services > Crédit Professionnel > Crédits bancaires professionnels moyen et long terme : explications

Crédits bancaires professionnels moyen et long terme : explications

Crédits bancaires professionnels moyen et long terme : explications

De nombreux moyens existent pour financer les investissements d’une entreprise. Pourtant, le crédit bancaire professionnel est encore aujourd’hui la solution plébiscitée par les entrepreneurs.

Selon les chiffres de la Banque de France, les entreprises, toute taille et secteur confondus, sont plus d’un million à détenir un crédit bancaire professionnel. Cela représente plus de 1,3 milliard d’encours. Différents types de crédits professionnels sont disponibles. Ils sont à court, moyen ou long terme pour financer divers projets et besoins de l’entreprise. Intéressons-nous aujourd’hui aux crédits bancaires professionnels à moyen et long terme : définition, types et conditions d’obtention.

Qu’est-ce qu’un crédit bancaire professionnel à moyen ou long terme ?

Comme son nom l’indique, le crédit bancaire professionnel se destine aux financements strictement professionnels. De la création, au développement en passant par la reprise ou la transmission, l’entreprise recherche tout au long de son activité des liquidités pour financer ses besoins. Ils sont de diverses natures :

  • Des biens corporels : matériels, équipements, machines, véhicules, etc.
  • Des biens incorporels : brevets, licences, formation, etc.
  • Des biens immobiliers : bureaux, locaux commerciaux, entrepôts, etc.
  • De la trésorerie pour optimiser un BFR.

N’ayant pas toujours les fonds propres nécessaires, les entreprises sollicitent des financements externes comme le crédit bancaire professionnel. Il peut être à court, moyen ou long terme. Le terme signifie la fin du crédit bancaire professionnel quand le temps entre la première mensualité remboursée et la dernière s’est écoulé. Ainsi la durée varie :

  • D’un mois à 2 ans pour un crédit professionnel à court terme.
  • De 2 ans à 7 ans pour un crédit professionnel à moyen terme.
  • De 7 ans à 20, voire 25 ans pour un crédit professionnel à long terme.

La durée d’un crédit bancaire professionnel fixe certaines conditions de l’emprunt comme le taux, le montant de la mensualité, le coût total du crédit, mais aussi sa nature.

Quels sont les types de crédits bancaires professionnels à moyen et long terme ?

Les crédits bancaires professionnels à moyen et long terme s’adressent à tous types d’entreprises quels que soient leur secteur économique, leur taille et leur statut. Les indépendants comme les commerçants ou les libéraux, les artisans ou encore les dirigeants de SARL, SA ou EURL sont éligibles au crédit professionnel. En principe, un crédit bancaire professionnel à moyen ou long terme couvre 70 à 80 % de l’investissement. Les 20 ou 30 % restants sont constitués de fonds propres comme ceux d’investisseurs ou un apport personnel. Il existe essentiellement quatre types de crédits bancaires professionnels à moyen et long terme. Découvrons-les plus en détail.

Le crédit bancaire professionnel classique amortissable

Il s’agit du crédit bancaire professionnel à moyen et long terme le plus répandu. Il s’apparente à un prêt à la consommation ou un prêt personnel. Le crédit amortissable finance tout type de besoins ou projets. Son principe repose sur le remboursement chaque mois d’une fraction des intérêts, de l’assurance et du capital jusqu’au terme du crédit prévu au contrat.

Le crédit-bail ou leasing

Le crédit-bail permet aux professionnels de louer des biens mobiliers ou immobiliers à un crédit-bailleur qui les achète pour leur compte. En contrepartie, ils versent à la société un loyer. La durée varie de 2 à 6 ans en moyenne. Au terme du crédit, l’entreprise peut acheter le bien moyennant sa valeur résiduelle : une location avec option d’achat.

Le crédit bancaire professionnel immobilier

Comme avec un crédit immobilier destiné aux particuliers, le crédit bancaire professionnel immobilier est un prêt à long terme. Sa durée varie de 7 à 20 ans en moyenne. En fonction des garanties, de l’apport et de la solvabilité de l’entreprise, le taux d’intérêt est plus ou moins compétitif.

Le prêt in fine professionnel

Le prêt in fine sert le plus souvent à financer un bien immobilier. Il s’agit donc d’un crédit de long terme. Sa particularité réside dans le fait que seuls les intérêts et l’assurance sont remboursés chaque mois. Le capital est versé en une seule fois au terme du crédit. Ce type de prêt nécessite que l’entreprise bénéficie d’une grande capacité financière. Elle doit également posséder des produits d’épargne ou de placement pour garantir le remboursement du capital.

Comment souscrire un crédit bancaire professionnel à moyen et long terme

Pour souscrire un crédit bancaire professionnel à moyen et long terme, l’entreprise va devoir préparer un dossier solide avec un plan de financement rigoureux. Un business plan est d’ailleurs vivement conseillé avec la demande d’un crédit professionnel pour une création d’entreprise. Il est important de bien définir ses besoins pour adapter au mieux la solution de financement. Chaque banque ou organisme de crédit dispose d’offres spécifiques avec une politique de négociation propre. En principe, ils exigent une solvabilité exemplaire, un apport personnel minimum et des garanties comme une garantie hypothécaire avec un crédit immobilier. Il peut aussi s’agir de la caution d’un tiers, voire d’un nantissement (comme pour le prêt in fine).

La première solution est de solliciter sa banque pour souscrire des crédits bancaires professionnels à moyen et long terme. Mais, il faut privilégier la mise en concurrence des établissements bancaires avant de faire son choix. Comparer permet d’obtenir les meilleures offres de crédit notamment en négociant le taux d’intérêt et les frais de dossier. L’entrepreneur peut utiliser un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Il peut aussi mandater un courtier spécialisé en crédits bancaires professionnels. Il accompagne, conseille et prépare le dossier. Le courtier négocie une proposition financière 100 % adaptée au profil de l’entreprise.

En complément des crédits bancaires professionnels à moyen et long terme, il existe des solutions de financement à court terme. La durée de remboursement varie de 15 jours à 2 ans. Ce sont les crédits de trésorerie comme le découvert, la facilité de caisse ou le crédit de campagne. C’est aussi la mobilisation de créances avec l’affacturage, la cession Dailly ou l’escompte. Ces financements permettent le plus souvent de pallier un manque de trésorerie ponctuel. Que ce soit pour un crédit à court, moyen ou long terme, il est conseillé de simuler son financement pour vérifier la faisabilité de son projet.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4Rv9Ps

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires