Vous êtes ici : Les dossiers du Mag de l'Entreprise > Création d'entreprise > Préparer son Projet > Intégrer une pépinière d'entreprise : avantages et inconvénients

Intégrer une pépinière d'entreprise : avantages et inconvénients

Intégrer une pépinière d'entreprise : avantages et inconvénients

Pour créer et développer son projet d’entreprise, un entrepreneur peut bénéficier de l’aide de plusieurs types de structures. Si l’incubateur ou la couveuse sont avant tout destinés à accompagner la phase de création, la pépinière d’entreprise est une structure qui vise à soutenir le lancement et le développement de l’activité. Cette ruche est une solution intéressante pour le professionnel qui peut ainsi bénéficier de nombreux avantages, de services, de conseils, de locaux et d’un accompagnement à moindres frais. Faisons le point dans ce dossier.

Pépinière d’entreprise : de quoi s’agit-il ?

Une pépinière d’entreprise, ou ruche, est une structure publique qui a pour mission d’héberger de nouvelles entreprises et de les accompagner dans le cadre de leur lancement et de leur développement. Soutenue par les collectivités locales qui encouragent ainsi l’émergence et le renforcement d’un dynamisme économique plus fort au sein de leur territoire, la pépinière d’entreprises bénéficie de financements publics et privés.

On distingue plusieurs formes de pépinières d’entreprises.

  • Les pépinières d’entreprises généralistes sont accessibles à tous les profils d’entrepreneurs, quelle que soit leur activité.
  • Les pépinières d’entreprises spécialisées sont ouvertes aux entrepreneurs qui œuvrent dans un domaine particulier. Certaines pépinières se sont en effet spécialisées dans certains secteurs d’activité comme l’innovation, l’informatique, les énergies renouvelables, les entreprises culturelles, etc.
  • Les pépinières d’entreprises innovantes sont quant à elles réservées aux porteurs de projets qui valorisent l’innovation technologique, tous domaines confondus.

Ces structures sont conçues pour accompagner les porteurs de projets et pour leur permettre d’œuvrer à la fois seuls et ensemble. En effet, chacun peut travailler à son objectif de création ou de développement d’entreprise grâce à un espace de travail mis à sa disposition et tout en bénéficiant d’équipements partagés, de formations, de services multiples et mutualisés qui facilitent la mutualisation des frais et le développement d’un réseau de partenaires.

La pépinière d’entreprises est à différencier de l’incubateur d’entreprises, qui accompagne quant à lui de très jeunes entreprises ou des entreprises en phase de création, en particulier dans le domaine de l’innovation. La pépinière est davantage conçue pour accueillir de jeunes entreprises dans leur phase de développement, après deux ans d’existence au moins.

Intégrer une pépinière d’entreprise : les avantages

Intégrer une pépinière d’entreprise présente bien des avantages

Un accompagnement dans ses projets

Un créateur d’entreprise développe son projet dans un domaine qu’il maitrise généralement bien. Toutefois, son activité d’entrepreneur lui impose de réaliser de multiples tâches qu’il ne maitrise pas nécessairement et pour lesquelles ses compétences sont limitées, voire inexistantes. Pas de honte à cela, il est tout à fait normal de ne pas être forcément un expert en comptabilité, en communication ou en stratégie marketing, même si cela participe de leur quotidien.

La pépinière d’entreprise permet à l’entrepreneur de développer ses compétences grâce à un accès facilité à des formations, un soutien dans la conception des dossiers, une aide dans le suivi de la gestion de l’entreprise et grâce au contact avec des professionnels.

L’entrepreneur ainsi accompagné dans tous les processus nécessaires au développement de son entreprise bénéficie d’une aide et de conseils complets pour mener à bien son projet avec des obstacles réduits.

Des équipements mutualisés pour des coûts minimisés

La pépinière d’entreprise est une structure stratégique pour développer une entreprise. L’entrepreneur peut ainsi bénéficier d’équipements et de services performants et de qualité à des prix intéressants, car les frais sont mutualisés. L’entrepreneur peut disposer de locaux pour des tarifs raisonnables, mais également de salles de réunions, de bureaux, d’ateliers, d’équipements divers (imprimante, fax, photocopieur, connexion internet, etc.), d’un espace de stockage, etc.

L’entrepreneur peut également profiter d’espaces communs avec d’autres professionnels afin d’échanger, de communiquer, de se détendre. Ces espaces sont propices aux partages et au soutien. Il s’agit de services et d’espaces mutualisés qui permettent à l’entrepreneur de développer son projet à moindres frais tout en bénéficiant de l’aide et de l’accompagnement de la structure et des autres professionnels qui y sont accueillis.

L’accès au travail collaboratif

L’avantage de la pépinière d’entreprise, c’est qu’elle rompt la solitude de l’entrepreneur puisqu’il se retrouve dans des locaux collectifs avec d’autres professionnels porteurs de projets. Le fait de se lancer seul dans son projet tout en étant accompagné par d’autres entrepreneurs permet de ne pas souffrir de la solitude d’un local vide et de bénéficier de la richesse liée à la présence des autres. Conseils, échanges, soutiens… l’entrepreneur peut se faire aider de ses pairs et les aider en retour, élargir ses horizons et améliorer son projet. En effet, les échanges et les expériences des autres peuvent aider à identifier des limites, des obstacles ou des difficultés inattendus et ainsi à les anticiper ou à les contourner plus aisément.

En outre, la pépinière d’entreprise met l’entrepreneur en contact avec de nombreux professionnels, des experts et des investisseurs. En se constituant un réseau solide et élargi, il se donne les moyens de réussir son projet de développement avec davantage de succès.

Intégrer une pépinière d’entreprise : les inconvénients

Malgré ses nombreux avantages, la pépinière d’entreprise comporte certains inconvénients dont il faut être conscient.

Un accueil limité

Un entrepreneur ne peut pas être accueilli indéfiniment au sein d’une pépinière d’entreprise. Ces structures sont dédiées au soutien des professionnels qui sont en phase de lancement de leur activité ou de développement de leur entreprise. Cet accueil et cet accompagnement sont donc limités à une durée de quelques années (deux ans, renouvelables une fois pour une durée maximale totale de quatre ans).

Un emplacement géographique imposé

L’entrepreneur qui intègre une pépinière d’entreprise ne peut choisir son emplacement géographique. Un point qui peut être un frein en fonction de son activité.

Des activités non concernées

Certains projets d’entreprises et certains domaines d’activité ne peuvent être accueillis au sein d’une pépinière d’entreprise. En effet, les entreprises dans la restauration, l’industrie, le commerce de détail et autres ne peuvent les intégrer, ces structures n’étant pas adaptées.

Intégrer une pépinière d’entreprise : comment s’y prendre ?

Nous avons indiqué que l’incubateur d’entreprise est la structure qui peut accueillir les entrepreneurs qui créent leur entreprise. La pépinière, quant à elle, n’intervient que par la suite, pour accompagner le lancement ou le développement de l’activité. En conséquence, pour y entrer, une entreprise doit exister depuis au moins deux ans.

En outre, l’entrée en pépinière d’entreprise ne peut se faire que sur dossier. L’entreprise candidate doit donc adresser un dossier de candidature et fournir les documents et justificatifs exigés. L’entrepreneur doit généralement préparer un dossier de présentation de l’entité et de son projet et y joindre un business plan et un budget prévisionnel.

Le dossier de demande est ensuite examiné par une commission qui est libre d’accepter ou de refuser la requête.

En cas d’acceptation, une convention est signée entre l’entrepreneur et la structure qui l’accueille. Le professionnel doit s’engager à verser les montants prévus pour le loyer et à respecter la durée prévue pour son accueil. D’ordre général, la convention accorde un hébergement pour une durée de deux ans, qui peut être reconduite une seule fois, ce qui implique qu’une entreprise peut rester au maximum quatre ans au sein d’une pépinière d’entreprise.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : wYS5j9

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires